Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Dossiers > Quand une DAO fait pousser des légumes

Quand une DAO fait pousser des légumes

15 septembre 2022

temps de lecture 3 minutes

avatar-auteurJohann Ouaki

Big Green DAO, l’association décentralisée qui fait grandir les potagers américains

Quand une association américaine qui promeut le jardinage se met à la DAO (Decentralized Autonomous Organization), c’est tout le modèle philanthropique qui est ébranlé. C’est en tout cas ce qu’espère Big Green, co-fondée par Kimbal Musk, et qui s’est lancé dans une expérimentation DAO d’un an. Et plus si affinités…

 

C’est quoi le projet ?

Une association à but non-lucratif « qui croit que faire pousser sa nourriture peut changer des vies » et qui se lance dans la DAO pour expérimenter un nouveau modèle de philanthropie.

Fondé en 2011 par le chef Hugo Matheson et le frère d’Elon Musk Kimbal Musk, Big Green accompagne écoles, familles et communautés pour créer leurs potagers en leur fournissant des formations, subventions ou matériel. « Faire pousser sa nourriture améliore la sécurité alimentaire, la santé mentale, augmente notre temps passé dehors et cultive une plus profonde compréhension de notre impact collectif sur le climat », défend Big Green.

En novembre 2021, l’association a lancé sa DAO pour décentraliser l’attribution des bourses et financements aux organismes qui souhaitent lancer leurs jardins partagés et autres projets d’agriculture régénératrice. La DAO est composée des partenaires et donateurs historiques de Big Green ainsi que des premiers boursiers de la DAO.

 

En quoi ça pourrait être révolutionnaire ?

Big Green DAO souhaite faire entrer la philanthropie dans le giron des DAO. L’association souhaite ainsi changer radicalement le mécanisme d’attribution de subventions et bourses et de philanthropie en général, en le rendant décentralisé et transparent. En intégrant donateurs et associations au sein d’un processus de prise de décision commun et horizontal – la DAO – Big Green DAO entend donner plus de pouvoirs aux organisations à but non-lucratif. « Permettre aux associations à but non-lucratif de contrôler où les subventions vont, ça n’a jamais été fait », insiste Kimbal Musk pour CoinDesk. En rationalisant le processus, Big Green DAO espère également réduire les coûts et les efforts administratifs pour optimiser le budget et reverser directement plus d’argent aux porteurs de projets solidaires.

Dans l’éthos de l’association, pour qui les jardins sont des « classes ouvertes », Big Green DAO assume le côté expérimental de sa démarche. Pour cette première phase, l’association n’a accepté qu’une somme limitée de donations – en tout, 6,5 millions de dollars ont été levés. A la fin du mois de septembre 2022, après quasiment un an de fonctionnement, le collectif prendra le temps d’évaluer les enseignements de ce proof of concept pour décider de la suite à donner à l’initiative. Si la DAO poursuit son essor , le groupe prévoit d’étendre l’impact de Big Green DAO hors des Etats-Unis.

 

Quelle techno ? 

La DAO, soit une organisation autonome décentralisée. Il s’agit d’un groupement fondé autour de la blockchain dont la prise de décision est décentralisée et automatisée, selon des smart contrats intégrés à la blockchain.

Dans de nombreux cas, le pouvoir de décision est proportionnel à la part de la DAO acquis par chacun des membres de l’organisation. Ici, Big Green Dao a fait le choix de donner un vote unique à chaque membre du collectif. La DAO est constituée de deux entités : le Comité, constitué uniquement d’associations, et la Communauté, composée de donateurs et d’associations. Chaque décision doit être approuvée au 2/3 par le Comité puis ratifiée au 2/3 par la Communauté. 

Les votes sont réalisés via la plateforme Snapshot, un système de vote décentralisé utilisé par de nombreuses DAO. Elle permet notamment d’éviter les frais de transactions dans le processus de vote.

 

Pour qui ?

Pour toutes les associations qui souhaitent optimiser leurs processus d’attribution de financements, intégrer les associations et communautés dans les prises de décisions et améliorer la transparence vis-à-vis du public. Pour les organisations qui réfléchissent à de nouveaux modèles de gouvernance pour les rendre plus démocratiques. 

 

Vous aimerez aussi.

Audius, l’alternative décentralisée à Spotify

Audius, l’alternative décentralisée à Spotify

Comment Audius veut mieux rémunérer les artistes grâce à la blockchain Comment utiliser la blockchain pour rémunérer plus équitablement les artistes ? C’est la question à l’origine de la création d’Audius, une alternative décentralisée aux services de streaming audio...

Idée reçue : la crypto c’est un monde d’hommes

Idée reçue : la crypto c’est un monde d’hommes

Lorsqu’on mélange deux milieux historiquement masculins (la finance et la technologie), on peut s’attendre à un résultat qui s’apparente à un « boys club ». Mais les femmes n’ont pas l’intention de regarder passer la révolution de la finance décentralisée depuis le...

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.