This website is available in your language EN   EN Close

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Dossiers > Les banques centrales ont rendu leur verdict mais la macro économie est capricieuse

Les banques centrales ont rendu leur verdict mais la macro économie est capricieuse

7 février 2023

Temps de lecture 6 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

La semaine dernière était très importante avec le verdict des grandes banques centrales (Fed, BCE, BoE). Elles ont toutes augmenté leurs taux comme anticipé avec une première ouverture timide sur la fin du cycle de resserrement monétaire. Cela a eu pour effet de faire payer les actifs risqués. Malheureusement, cette euphorie n’a pas duré car les chiffres du chômage aux US ont fait apparaître une croissance plus vigoureuse de l’emploi avec 517k création d’emploi pour le mois de janvier et un taux de chômage à 3,4%. Si on couple ces chiffres avec un niveau d’inflation beaucoup trop élevé même si en baisse lente et régulière depuis plusieurs mois, le risque d’une ré-accélération est fort. Cela serait encore plus probable si les actifs risqués venaient à accélérer à la hausse. On est dans une situation où les actifs risqués sont presque condamnés à ne pas trop performer sous peine de retour de l’inflation. Cela restera le cas tant que le chômage sera aussi bas, la croissance toujours bien ancrée en territoire positif et l’inflation 3 fois plus élevée que les objectifs.

De manière plus détaillée, le taux 2 ans américain remonte violemment à 4,42% ainsi que le taux 10 ans à 3,62%. Les opérateurs ont été pris à contrepied avec ces chiffres du chômage. Nous avions mis en relief ce risque la semaine passée. Les anticipations de hausse de taux pour les mois à venir sont remontées dans la ligne de ces statistiques. La semaine prochaine, nous aurons les chiffres d’inflation. Si la décroissance ne se confirme pas, cela pourrait ouvrir à un renversement de tendance. En Europe, le mouvement de hausse des taux s’est aussi fait ressentir même si avec une ampleur un peu en deçà de l’effet aux US. Le taux 10 ans européen évolue à 2,29%.

Sur le marché des changes, le dollar s’est fortement repris après avoir atteint un point bas local dans la lignée de la reprise de la hausse des taux aux US. Cet actif est très sensible à ce niveau des taux en l’absence d’événements spécifiques notamment grâce au “carry trade”. L’EUR USD s’échange actuellement à 1,071 après avoir dépassé le seuil des 1,10.

L’indice S&P 500 monte légèrement sur la semaine après avoir franchi une droite de résistance majeure active depuis décembre 2021. On voit bien que le marché action a envie de payer alors que le contexte monétaire n’est pas favorable. Depuis 2009 et les largesses des banques centrales, les actifs risqués sont habitués à être sous perfusion monétaire. Pour la première fois, les marchés doivent ne compter que sur leur force afin de pouvoir progresser car les banques centrales ont les mains liées avec ce sujet de l’inflation. Toute hausse risque de se faire de manière hachée, au gré des statistiques et de la réaction des banques centrales.

Le marché des crypto-actifs est lui en léger retrait sur la semaine, ce qui après la performance de ce début d’année peut être vu comme une respiration saine. En effet, avec une hausse de 40% pour le BTC et des hausses parfois à 3 chiffres sur des crypto actifs de moindre importance, nous n’avions pas connu un tel mois de janvier depuis 2013. Il devient fort probable que nous ayons marqué un point bas majeur en novembre 2022. Pour autant, la sortie d’un long “bear market” ne se fera pas sans une grande volatilité. Cette volatilité sera confortée par la situation macro économique qui entretient l’incertitude. Sur un retracement, une mise en place de positions acheteuses pourrait s’avérer intéressante sur les semaines à venir.

Selon CoinMarketCap, la capitalisation du marché est de 1,066 milliards de dollars en légère hausse par rapport à la semaine dernière (1 058 milliards de dollars) et confirmant le seuil symbolique de 1,000 milliards de capitalisation:

  • La dominance de Bitcoin baisse à 41,5%, permettant au reste du marché crypto de combler le gap de performance depuis le début d’année.
  • La meilleure performance des crypto-actifs les plus capitalisés (top 100) est à attribuer à SingularityNET (AGIX) qui fait son entrée dans le top 100 avec +233% sur une semaine.

En résumé : Ce début d’année permet d’utiliser les points bas de novembre 2022 comme d’un très bon repère pour reprendre des positions longues prudentes sur le marché. A partir des plus hauts récents, nous devrions avoir un retracement plus ou moins marqué qu’on pourra utiliser pour reprendre un peu de risque. Cela marque un changement important de nos vues de marché, en place depuis de nombreux mois. Par contre, il faudra être patient et opportuniste pour ne pas se précipiter trop tôt.

 

Bitcoin (BTC) :

L’avis Coinhouse :

 

La semaine en macro semble résolument calme par rapport au début de février, avec moins de données et plus de commentaires pour entretenir les états d’âme des marchés.

 

Comme nous l’avions annoncé lors des dernières analyses, il y avait différents obstacles à franchir la semaine dernière, en commençant par l’augmentation des taux d’intérêts, le discours de Jerome Powell, le discours de la BCE et les chiffres liés au chômage. En termes techniques Bitcoin est toujours dans le canal horizontal (“trading de range”), 22 600 $ – 23 800 $ dans lequel il consolide depuis le 21 janvier. Les indicateurs de tendance sont clairement baissiers pour les prochains jours, on observe à la fois une divergence baissière sur le RSI en vue journalière (courbe bleue), un croisement MACD (courbe bleue et orange) qui semble indiquer une opportunité de vente et enfin un stochastic RSI (dernière courbe en bas du graphique) sur sa zone inférieure. On comprend que le mouvement haussier s’essouffle. De plus, c’est la quatrième fois que Bitcoin ne parvient pas à franchir les 24 000 $, ce qui démontre la forte absorption des acteurs, un mauvais signal pour les prochains jours. 

Concernant le volume, l’actif se situe au-dessus du point de contrôle  (22 899 $). C’est sur ce seuil que les acheteurs et vendeurs se livrent une vraie bataille depuis plus d’une semaine. Si les vendeurs parviennent à reprendre la main au-delà des 22 400 $, on pourra l’interpréter comme un très mauvais signe pour Bitcoin, car cela signerait une absence de liquidité et pourrait donc ramener le cours au niveau de sa moyenne mobile exponentielle 1 200 aux alentours des 21 200$.  Enfin, la map de liquidité sur Bitcoin a évolué depuis la semaine dernière : les vendeurs tiennent leurs positions sur la résistance des 24 000 $, tandis qu’une autre typologie de vendeurs (les “short”) ait été liquidée à plusieurs reprises. Pour les “long”, le plus gros volume se situe à 15 500 $. 

Sur une temporalité plus large, les acheteurs visent toujours les 25 200 $, la moyenne mobile à 26 339 $ puis les 28 000 $. On notera une absence conséquente de volume entre 25 000 $ – 28 000 $, ce qui signifie qu’une cassure des 25 200 $ nous propulsera très rapidement sur la prochaine résistance.

 

Ethereum (ETH) : 

L’avis Coinhouse :

 

Ethereum a sous-performé Bitcoin sur Janvier 2023. L’actif reste tout de même sur une tendance historique depuis le début de l’année. Dans le sillage de Bitcoin, Ethereum est également dans un trading de range (canal horizontal) entre 1 565 $ et 1 658 $. Après le FOMC, Ethereum a atteint un sommet à 1 712 $ avant de retracer sur le niveau des 1 635 $. Avec la mise à jour “Shanghai” prévue pour le mois de mars, un newsflow positif pourrait venir soutenir les cours.

 

Concernant la tendance sur ETH, on retrouve les mêmes aspects que le Bitcoin. On remarque de plus en plus de similitudes avec la performance de novembre 2022 qui a conclu avec une baisse de 33%. Enfin, sur une vision journalière, le point de contrôle d’Ethereum se situe à 1 211 $, un niveau qui pourrait être retrouvé si les vendeurs reprennent la main. 

 

SPX :

 

L’avis Coinhouse :

L’indice S&P 500 a encore une fois bien évolué cette semaine, avec une cassure des 4 131 $. C’était clairement un objectif court terme pour les acheteurs si le FOMC se déroulait sans surprise. Dorénavant, le prochain objectif se situe à 4300 points. Dans le cas inverse, il faudra envisager un retour sur les 3 500 – 3 600. 

Dans les prochains jours, certains événements sont importants pour les marchés mais l’ensemble des acteurs attendent déjà la publication des chiffres de l’inflation le 14 février. Les spéculations autour d’une inflation qui persiste prennent de plus en plus d’ampleur, ce qui serait un très mauvais signal pour l’écosystème crypto. 

 

Conclusion :

 

Il faut rester attentif sur les prochains jours pour saisir les opportunités. Les acheteurs sont en difficulté et n’arrivent pas à franchir la résistance des 24 000 $, ce qui pourrait amener Bitcoin à respirer sur ses supports pour ensuite enclencher un rebond beaucoup plus haut. L’ensemble des marchés sont dans l’attente des discours des différents banquiers centraux, leurs déclarations donneront le ton pour les prochaines semaines. 

Tops & flops de la semaine (top 50 market cap)

Tops

1- Augur (REP) : +45,67%

2- Optimism (OP) : +40,92%

3- Synthetix (SNX) : +25,61%

Flops

1- Ethereum name service (ENS) : -4,31%

2- Solana (SOL) : -2,37%

3- Ape coin (APE) : -2,25%

 

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !