Tout savoir sur la crypto

Injective Protocol (INJ)

Injective Protocol (INJ) : la plateforme de trading décentralisée

La finance décentralisée (DeFi) est un secteur crypto qui connaît une très forte croissance. La DeFi permet d’accéder à des services financiers de façon décentralisée (DeFi). En se passant d’intermédiaire, la DeFi répond au besoin grandissant des utilisateurs en matière d’indépendance et d’autonomie. Longtemps rêvée, la finance décentralisée est désormais une réalité grâce à certaines plateformes blockchain comme Injective Protocol (INJ). Découvrez ce qu’est Injective Protocol, son fonctionnement ainsi que les différentes utilités du token INJ.

Le cours de l’Injective Protocol (INJ)

Qu’est-ce qu’Injective Protocol ?

Injective Protocol est une plateforme (Injective Hub) entièrement dédiée à la finance décentralisée. Elle propose une architecture blockchain qui permet aux développeurs de construire des applications décentralisées (dApps) en lien avec la DeFi. Ces applications peuvent par exemple servir à l’échange, au prêt, aux prédictions de marché, etc. INJ est le token natif de la plateforme et permet notamment de payer les frais de transaction.Visualisez le cours du token INJ.

D’après le site officiel, la mission d’Injective Protocol est de “créer un système financier véritablement libre et inclusif grâce à la décentralisation. Avec la blockchain la plus rapide conçue pour la finance et des modules Web3 plug-and-play, l’écosystème d’Injective remodèle un système financier en panne avec des dApps hautement interopérables, évolutives et véritablement décentralisées.”

Au niveau technique, Injective Protocol est une blockchain layer 1. Comme Ethereum (voir cours ETH), elle permet le développement de smart contracts pour les dApps. Mais contrairement à Ethereum, Injective Protocol appartient à l’écosystème blockchain layer 0 du Cosmos. Cela permet à la plateforme INJ d’être compatible avec les autres blockchains de l’environnement Cosmos. En plus d’être compatible avec la machine virtuelle Ethereum (EVM), Injective dispose d’un bridge pour transférer des tokens vers Ethereum.

Avec une TVL d’environ 74 millions de dollars, Injective Protocol fait partie du top 50 des plus grandes blockchains DeFi, proche de blockchains comme Tezos ou Klaytn. À l’heure actuelle, le prix du token INJ est de 40 € (au 16 mars 2024). La capitalisation de la plateforme Injective Protocol est de 3,7 milliards d’euros.

L’histoire et l’équipe d’Injective Protocol

La firme qui a développé la plateforme DeFi Injective Protocol est Injective Labs via l’incubateur Binance. Injective Labs a été créé par :

  • Eric Chen. Il possède une forte expérience en tant que chercheur crypto, trader et investisseur dans des entreprises blockchains de premier plan comme 0x, ChainLink et Cosmos. Il est titulaire d’un diplôme en finance de l’Université de New York.
  • Albert Chon. Avant de se lancer dans l’aventure Injective, Albert Chon était ingénieur développement logiciel chez Amazon. Il est titulaire d’un master en informatique de l’université de Stanford. Il est également dans la cryptosphère pour avoir travaillé sur un nouveau standard Ethereum. 

Les dates clés de l’histoire d’Injective Protocol sont :

  • 2018 : Intégration d’Injective à l’incubateur Binance Labs ;
  • 2019 : Lancement du premier carnet d’order on-chain et de produits derivatives ;
  • 2020 : Levée de fonds réalisée avec succès par Injective auprès de Pantera Capital. Le projet est lancé auprès du public via le launchpad Binance
  • 2021 : 
    • Deuxième trimestre : Injective lève des fonds supplémentaires auprès de Pantera Capital et du milliardaire Mark Cuban
    • Troisième trimestre : Injective Hub est lancé au troisième trimestre ainsi que son API et son bridge pour assurer une compatibilité avec d’autres blockchains.
    • Quatrième trimestre : Lancement du mainnet Injective ainsi que son module de communication inter blockchains (IBC).
  • 2022 : 
    • Premier trimestre : Mise en ligne du bridge V2 et lancement sur le testnet de la couche CosmWasm dédiée aux smart contracts.
    • Troisième trimestre : Nouvelle levée de fonds réalisée avec succès auprès des firmes Jump et Brevan Howard et lancement sur le mainnet du bridge CosmWasm.
    • Quatrième trimestre : Connection du bridge Wormhole à Injective.

Récemment, l’équipe d’Injective Protocol a lancé la mise à jour Volan, très attendue par la communauté. Volan est issue de la proposition 314 (Injective Improvement Proposal 314) qui a été acceptée par plus de 95 % des votants.

Volan va permettre d’améliorer la scalabilité et l’interopérabilité de la blockchain Injective. De plus, cet upgrade introduit de nouveaux mécanismes de burn, un accès facilité des wallets aux applications décentralisées (dApps) ainsi que d’autres améliorations. Hasard du calendrier (ou pas ?), la mise à jour Volan a été lancée le 11 janvier 2024, soit le même jour que l’approbation des premiers ETF Bitcoins spot (au comptant).

Comment fonctionne Injective Protocol ?

Découvrez ci-dessous quelques particularités d’Injective Protocol.

Un DEX et un CEX à la fois

Injective Protocol permet de développer des DEX ou exchanges décentralisés. Ces applications servent à échanger, acheter ou vendre des cryptos sans intermédiaire. La différence entre un exchange décentralisé (DEX) et un exchange centralisé (CEX) repose principalement sur la façon de gérer les ordres.

Les CEX utilisent des carnets d’ordre (order book) pour gérer les achats et les ventes. Un carnet d’ordre est un fichier qui liste en temps réel l’ensemble des ordres de vente (appelés “demandes”) et d’achat (appelées “offres”). Grâce au carnet d’ordre, Les CEX font donc correspondre pour un même actif les ordres de vente et d’achat. Avec les carnets d’ordre, les teneurs de marché se rémunèrent via le spread, qui est la différence entre le prix demandé par le vendeur et celui payé par l’acheteur. Les carnets d’ordre sont très utilisés dans le domaine de la finance traditionnelle.

Les DEX fonctionnent de façon décentralisée, c’est-à-dire automatique. C’est pourquoi en général, ils n’utilisent pas la technique des carnets d’ordre mais plutôt des algorithmes. On les qualifie alors de teneurs de marché automatique ou AMM (Automatic Market Maker). Pour faire simple, les AMM permettent d’ajuster les prix automatiquement via des algorithmes en lien avec les pools de liquidités, les traders et les smart contracts. Les AMM ont vu le jour avec Uniswap, premier DEX à avoir été lancé. 

La particularité d’Injective Protocol est d’être un DEX sans être pour autant un AMM. En effet, la plateforme fonctionne sur la technique des carnets d’ordres, très en vogue sur les CEX. Ces carnets d’ordre sont partagés à toutes les applications décentralisées du protocole et permettent de montrer en temps réel l’activité du marché, le niveau des liquidités. La force d’Injective Protocol est donc de proposer les avantages d’un DEX tout en fonctionnant sur une technologie reconnue et transparente issue de la finance traditionnelle

Pour assurer des liquidités importantes et éviter que des ordres de grande envergure impactent les cours du marché, Injective a mis en place le programme OLP (Open Liquidity Program). L’objectif est d’encourager les utilisateurs à fournir de la liquidité en les rémunérant. 

L’écosystème d’Injective Protocol

L’écosystème Injective se compose des éléments suivants : 

  • Injective Hub :
    • Un wallet qui permet de stocker vos tokens INJ mais aussi des cryptos issues d’autres blockchains via les bridges.
    • Des bridges pour assurer la compatibilité avec d’autres blockchains. Avec le développement de ces bridges, les tokens peuvent être transférés de l’Injective Chain vers d’autres blockchains (et vice-versa). À l’heure actuelle, les blockchains compatibles avec Injective sont Ethereum, Solana, les layers 1 de Cosmos, Osmosis, Evmos, Axelar, Moonbeam, Persistence, Secret Network, Stride, Crescent et Sommelie. Injective possède aussi le bridge Wormhole. Au lieu de convertir les tokens entre différentes blockchains, Wormhole bloque les tokens sur la blockchain de départ et crée (mint) une version wrapped de ces tokens sur la blockchain d’arrivée. Injective possède aussi le bridge Peggy qui permet de convertir des tokens ERC-20 en coins natifs de l’écosystème Cosmos.
    • Staking pour générer des revenus passifs (voir ci-dessous).
    • Gouvernance. Comme beaucoup de protocoles DeFi, Injective Protocol possède une DAO. Tous les détenteurs de tokens INJ peuvent participer à la gouvernance de la DAO en émettant des propositions et participant à des votes liés au fonctionnement du protocole.
    • Un module de vente aux enchères. Les enchères portent sur les tokens INJ amassés via les frais de transaction. Sur Injective, 60 % des frais de transaction sont collectés sur un compte séparé (panier). Chaque semaine, une vente aux enchères se déroule. La personne qui soumet la meilleure enchère (en tokens INJ) remporte le panier de tokens qui est ensuite brûlé (retiré de la circulation). 
    • Un fond d’assurance. Ce fond permet de protéger les utilisateurs contre les pertes financières. Concrètement, un utilisateur peut créer ou participer à un fond d’assurance. Ce faisant, il est garanti de retrouver sa mise ou une partie (en fonction de son pourcentage dans le fond) s’il perd de l’argent en faisant du trading.
    • Un oracle qui permet d’extraire des données en temps réel comme les cours cryptos, les taux d’intérêts et autres indicateurs pour le fonctionnement des smart contracts.
  • Injective Exchange, la plateforme d’échange basée sur les carnets d’ordre. Injective propose du trading crypto et Forex mais aussi d’autres produits dérivés comme des contrats à terme. Pour une meilleure transparence, l’interface utilisateur, la fonctionnalité de contrats intelligents et le système de gestion des carnets d’ordres du DEX sont en open source.
  • Injective Chain, la blockchain layer 1 (voir ci-dessous).
Crypto Injective Protocol

Est-il possible de négocier des contrats à terme via le protocole ?

Injective ne propose pas seulement du trading crypto sur le marché spot. Sur INJ, vous pouvez aussi faire du trading Futures (contrats à terme) et Perpetuals. Les contrats à terme permettent de fixer un prix d’achat (ou de vente) d’un actif dans le futur. Avec les Futures, le trading porte sur un contrat et pas sur l’actif en lui-même.

Ce type de trading spécifique repose sur les CFD (Contract For Difference). Le trading CFD permet de miser sur la variation d’un actif sans avoir à l’acheter en propre. De plus, le trading CFD s’accompagne souvent d’effets de levier. Injective fait partie des rares DEX à proposer ce type de trading plutôt en vogue sur les CEX.

Qu’est-ce que l’Injective Chain ?

Injective Chain est la blockchain du protocole. Il s’agit d’un layer 1 construit au sein de l’écosystème Cosmos. Cosmos est un layer 0 qui permet de développer des blockchains layer 1 compatibles entre elles (via CosmWasm). L’architecture de Cosmos se compose des trois éléments principaux suivants : Core, Tendermint, Cosmos SDK.

Le module Tendermint est construit directement sur l’infrastructure de base du Cosmos. Il joue le rôle de passerelle entre l’application et Cosmos. Au niveau technique, il permet de regrouper les aspects liés à la compatibilité d’une application avec d’autres blockchains et son consensus (la façon dont sont validées les transactions). Grâce à Tendermint, les développeurs n’ont qu’à s’occuper de la programmation de la partie applicative. Pour aider les développeurs, Cosmos met à disposition un module SDK qui est une librairie dans laquelle ils peuvent piocher différents modules déjà programmés. Le protocole ABCI permet d’assurer la compatibilité de l’application avec Cosmos quel que soit le langage informatique utilisé par les programmeurs

Cette intégration dans Cosmos permet à Injective Chain d’avoir une grande scalabilité et des frais peu élevés. De plus, les transactions sur Injective chain sont sécurisées puisque la sécurité est directement assurée par le réseau Cosmos.

La crypto n’a plus de secrets pour vous ?

Quelle est l’utilité des INJ ?

INJ est le token natif d’Injective Protocol. En plus de permettre de payer les frais de transaction, le token INJ sert à : 

  • Participer aux ventes aux enchères ;
  • Participer à la gouvernance du protocole. Pour lancer une proposition, un utilisateur doit déposer un token INJ. Pour que cette proposition soit soumise au vote, il est nécessaire de déposer 500 INJ. À l’issue de ce dépôt, le vote est lancé sur une période de quatre jours. Pour que la proposition soit adoptée, il faut qu’au moins 33,4 % des détenteurs de tokens INJ participent au vote et qu’au moins 50 % des votes soient positifs.
  • Encourager le développement d’applications. 40 % des frais de transaction servent à motiver les nouveaux développeurs à construire des projets sur Injective.
  • Assurer la sécurité de Tendermint via le staking (Proof-of-Staking).

Saviez-vous que l’Achat Récurrent peut simplifier vos investissements ?

Tokenomics d’INJ

Les tokens INJ ont été distribués de la façon suivante :

  • 36 % pour le développement de l’écosystème ;
  • 20 % pour l’équipe d’Injective ;
  • 17 % pour les ventes privées ;
  • 10 % pour la communauté ;
  • 9 % pour le launchpad Binance ;
  • 6 % pour les ventes “seed” (levées de fonds cryptos) ;
  • 2 % pour les conseillers.

Le nombre de tokens INJ est limité comme sur Bitcoin. Dans le cas d’Injective, l’équipe a fixé ce plafond à 100 000 000 de tokens. À l’heure actuelle, il existe 93 400 000 tokens en circulation. Le taux d’inflation a été fixé au départ à 7 % avant de diminuer à 2 %.

Une partie des frais de transaction sont mis aux enchères sur Injective puis “brûlés” (ou retirés de la circulation). Ce mécanisme permet de créer une mécanique déflationniste ce qui stimule le cours du token INJ.

DONNÉES TECHNIQUES (au 15 mars 2024)

Wallets compatibles MetaMask, Trust Wallet, Exodus, Garda, Ledger, SafePal, Keplr, Trezor.
TVL 73 millions de dollars
Bridges existants Wormhole, Peggy, etc
Capitalisation 3,7 milliards d’euros
Volume de transaction 30 millions de dollars
Langages de programmation Solidity et autres langages informatiques classiques (intégration Tendermint)
Mécanisme de consensus POS (Proof-Of-Stake)
TPS < 80 000
Noeuds (validateurs) Environ 150
Frais 0,1 % pour les makers ; 0,2 % pour les takers

Quels sont les projets d’Injective Protocol ?

L’écosystème d’Injective Protocol contient plus de 200 projets répartis dans différents domaines comme la compatibilité, les wallets, les exchanges, l’interopérabilité, etc.

Les projets d’Injective qui ont une TVL supérieure à un million de dollars sont :

  • Hydro Protocol ;
  • Dojoswap ;
  • Helix ;
  • Mito Finance ;
  • Black Panther ;
  • Neptune Finance ;
  • Astroport ;
  • Gryphon ;
  • Stride ;
  • Levana Perps.

Comment staker des INJ ?

En achetant des tokens INJ, vous pouvez faire du staking ce qui vous permet de gagner des revenus passifs. Le staking consiste à bloquer une partie de vos tokens en les déposant dans une pool de staking pour participer à la validation des transactions sur le réseau. En contrepartie, vous percevez des revenus en fonction du pourcentage de la pool.

Pour faire du staking, vous devez :

  • Acheter des tokens INJ ;
  • Vous rendre sur Injective Hub ;
  • Connecter votre wallet ;
  • Transférer des tokens INJ sur Injective en sélectionnant “Bridge” sur Injective Hub et choisissant “Ethereum” comme origine des tokens (au préalable vous devez autoriser votre wallet à interagir avec Injective) ;
  • Choisir un validateur en sélectionnant une pool de staking. En cliquant sur “Staking” à gauche, vous avez une vue d’ensemble des pools disponibles avec, pour chacune, le nombre de validateurs, le rendement APR, le nombre de tokens INJ en staking, etc. Au moment de la rédaction de ce guide, le rendement APR moyen du staking de tokens INJ est de 14 %.
  • Définir le nombre de tokens que vous souhaitez mettre en staking et cliquer sur “Déléguer” (Delegate now). Il est possible de répartir vos tokens INJ sur plusieurs pools de staking.

Le staking connaît un succès très important sur Injective ce qui démontre une forte décentralisation du protocole. Le 15 janvier 2024, l’équipe d’INJ a indiqué sur X que la barre des 50 % des tokens INJ en staking sera bientôt dépassée. Au moment du tweet, 47 782 175 tokens INJ étaient alors stakés sur un total de 100 000 000.

Comment acheter des INJ ?

  1. Rendez-vous sur votre application Coinhouse et connectez-vous à votre espace personnel ou créez votre compte.
  2. Rendez-vous dans la rubrique achat/vente.
  3. Sélectionnez le montant que vous souhaitez investir, la devise de votre choix (en l’occurrence l’INJ).
  4. Une fois votre transaction validée, vous trouverez vos INJ dans votre portfolio.
Application Coinhouse

L’avis de Coinhouse

Injective Protocol est une blockchain layer 1 qui entend révolutionner le trading crypto décentralisé. Avec l’utilisation de la technologie des carnets d’ordre, la plateforme de trading associe les avantages des exchanges centralisés et ceux des exchanges décentralisés. Un mélange gagnant !

De plus, son intégration à l’écosystème Cosmos et sa compatibilité à l’EVM ainsi qu’à d’autres blockchains via les bridges font d’Injective une blockchain qui brille par son interopérabilité. Injective Protocol s’inscrit comme l’un des produits phares de la finance décentralisée (DeFi). En plus de proposer du trading crypto spot, Injective offre à ses utilisateurs la possibilité de faire du trading de Forex ainsi que d’utiliser des produits dérivés comme les Perpetuals ou Futures (contrats à terme).

En plus d’être le token natif de la plateforme, INJ possède plusieurs utilités comme le fait de participer à la gouvernance et la possibilité de faire du staking pour toucher des revenus passifs.

Comme tout investissement financier, acheter INJ présente des risques. Pour rappel, la cryptomonnaie est un domaine où les cours sont très volatils. Nous vous recommandons de vous renseigner afin de connaître ces risques et d’agir en conséquence.

Téléchargez l’application Coinhouse

Apple Google