This website is available in your language EN   EN Close

Tout savoir sur la crypto

Decentraland (MANA)

Présentation de la plateforme de réalité virtuelle Decentraland (MANA)

Le métavers est apparu sur le devant de la scène notamment avec le changement de nom de l’entreprise Facebook par Meta en septembre 2022. Avant Meta, le métavers est une technologie qui existait déjà en crypto. Plusieurs cryptomonnaies se sont spécialisées dans le métavers, l’une des plus connues étant Decentraland (MANA). Découvrez dans ce guide la plateforme de réalité virtuelle Decentraland et comment acheter le token MANA sur Coinhouse.

Le cours de Decentraland (MANA)

Decentraland (MANA)
9.67%
0,322584
0,031194
⇣ 0,322584
18 Jun
⇡ 0,350983

Qu’est-ce que Decentraland ?

Decentraland est une plateforme de réalité virtuelle ou métavers qui fonctionne sur la blockchain Ethereum

Decentraland et le métavers

L’objectif de Decentraland est de proposer un monde virtuel. Les joueurs peuvent acheter des parcelles (virtuelles) et ajouter des expériences en installant des infrastructures, des services. Depuis peu, il est également possible de louer des parcelles. La plateforme a fait beaucoup parler d’elle durant le bull run de 2021. Boosté par l’arrivée en grande pompe du métavers auprès du public, Decentraland a enregistré des ventes très importantes. Par exemple, le 23 novembre 2021, une parcelle a été vendue pour le prix record de 2,4 millions de dollars.

Decentraland réalise régulièrement des évènements qui visent à faire connaître la plateforme métavers. Par exemple, l’équipe organise des Fashion Week ou encore un festival annuel de musique. Au niveau de son fonctionnement et de sa philosophie, Decentraland est proche d’une autre plateforme métavers, The Sandbox.

Avec son potentiel et son positionnement au croisement des NFT et du gaming, le métavers est un domaine à fort potentiel en crypto. D’après Coinmarketcap, le secteur du métavers représente une capitalisation supérieure à 30 milliards d’euros. Les principales cryptos métavers en termes de capitalisation sont : Internet Computer (ICP), Stacks (STX), Render (RNDR), Theta Network (THETA) et FLOKI (FLOKI). Ces cryptos ou tokens ont un lien avec le métavers mais ne servent pas au fonctionnement strict d’une plateforme de réalité virtuelle comme Decentraland ou The Sandbox. 

Decentraland (MANA), c’est quoi ? 

Du point de vue technique, Decentraland fait donc intervenir la blockchain (Ethereum), un token natif (MANA) et des NFT. Cet ensemble permet à Decentraland de fonctionner de façon décentralisée

Decentraland est l’une des nombreuses applications décentralisées (dApps) d’Ethereum. En termes de valeur hébergée (TVL), Decentraland se range au 57ème rang actuellement avec 21 millions de dollars.

Qu’est-ce que le token MANA ?

MANA est le token natif de Decentraland, il s’agit d’un jeton ERC-20 qui fonctionne sur Ethereum. Au moment de la rédaction de ce guide, le cours de la crypto MANA est de 0,58 € (au 21 mars 2024). Le token MANA a été mis sur le marché en 2017 dans le cadre d’un ICO (Initial Coin Offering). Le cours du MANA est longtemps resté de l’ordre du centième d’euro. Puis, le prix du MANA a profité du bull run crypto de 2021 pour fortement augmenter. Le cours record de la crypto Decentraland est de 5,4 €, il a été atteint le 25 novembre 2021.

La capitalisation de Decentraland est de 1,1 milliard d’euros ce qui positionne le token dans le top 100 mondial. Pour contextualiser, il faut savoir que la capitalisation de Decentraland est proche de celle d’autres cryptos connues comme Chiliz (CHZ), ApeCoin (APE), Tezos (XTZ) ou encore EOS (EOS).

 

Achetez des jetons MANA en toute sécurité avec Coinhouse

L’histoire et l’équipe de Decentraland

Le développement du projet Decentraland a connu plusieurs âges. Tout a commencé en 2015. À l’origine, alors que Decentraland n’était qu’un concept, la plateforme permettait à ses utilisateurs d’acheter de l’immobilier numérique. Celui-ci était représenté par un pixel sur une carte 2D. Chaque pixel contenait les informations liées à son propriétaire. L’utilisateur pouvait miner, transférer et changer la couleur de “son” pixel. Un concept encore rudimentaire qui correspond à l’âge de pierre comme défini par l’équipe de Decentraland. 

Un tournant est pris fin 2016 avec l’avènement de ce que les développeurs de Decentraland appelle l’âge de bronze. Le monde virtuel est passé à la troisième dimension et a été divisé en parcelles (ou terrains). Les utilisateurs pouvaient alors construire des structures simples sur ces terrains.

La dernière phase correspond à l’âge de fer qui a débuté en 2017 et toujours en cours. Elle introduit la possibilité de construire des expériences sociales associées au développement d’une économie virtuelle. Cet âge de fer a vu le lancement de la tokenisation des terrains via les tokens LAND et MANA. À terme, il permettra également aux développeurs de créer et de monétiser des applications décentralisées (dApps). 

De plus, l’équipe travaille à créer : 

  • Des moyens de communication peer-to-peer ;
  • Un système de script pour permettre le contenu interactif ;
  • Un système de paiements rapides crypto pour les transactions dans le monde virtuel. 

Ariel Meilich et Esteban Ordano sont les deux personnes principales derrière le développement de Decentraland. Ils possèdent tous les deux une forte expérience dans le domaine FinTech. Esteban Ordano (PDG de Decentraland) a par exemple créé Zeppelin Solutions puis a travaillé pour différentes firmes cryptos comme Streamium, BitPay, Bitcore, Copay, Insight ou MATIC (Polygon). Ariel Meilich (chef de projet pour Decentraland) possède une expérience dans le capital risque et l’analyse de données. Il a notamment travaillé comme analyste chez Charles River Ventures et collaboré avec Amazon et General Electric. Manuel Araoz et Yemel Jardi sont deux autres personnes qui font partie du conseil d’administration et qui ont travaillé pendant des années en crypto. 

En plus des membres du conseil d’administration, Decentraland bénéficie du savoir d’autres personnes spécialisées dans la crypto, le numérique, l’informatique, le transfert de données, etc. Le livre blanc du projet a par exemple mis à contribution les personnes suivantes :

  • Jake Brukhman (Founder, CoinFund) ;
  • Luis Cuende (Project Lead, Aragon) ;
  • Simon de la Rouviere (ConsenSys) ;
  • Diego Doval (Founder of n3xt, previously CTO, Ning) ;
  • Michael Bosworth (Google) ;
  • Jesse Walden (Mediachain/Spotify) ;
  • Chris Burniske (ex ARK Invest) ;
  • Guillermo Rauch (CEO, Zeit) ;
  • Joe Urgo (Co-founder, District0x) ;
  • David Wachsman (Wachsman PR) ;
  • Jon Choi (Dropbox) ;
  • Allen Hsu.

Qui sont les partenaires de Decentraland ?

Decentraland a forgé de nombreux partenariats dans le temps avec HT, CoinGecko, SophiaVerse, OVER, Animoca. En 2019, Decentraland s’est rapproché de la firme HTC qui fabrique des casques de réalité virtuelle. La plateforme a aussi noué une collaboration avec le réseau Polygon (MATIC), layer 2 d’Ethereum. L’objectif est de créer une sidechain (adossée à Ethereum) qui peut ainsi gérer les transactions en dehors d’Ethereum pour une meilleure scalabilité et donc des frais moins chers.

Les partenariats les plus marquants récemment ont été :

  • Organisation d’une Fashion Week dans le métavers Decentraland en 2022. Plusieurs couturiers ont participé à l’événement comme Tommy Hilfiger ;
  • Création d’un salon pour la banque JP Morgan dans le métavers Decentraland appelé “Onyx Lounge” ;
  • Construction d’une ambassade dans le métavers Decentraland qui permettra de délivrer des passeports électroniques. Ce projet est fait en collaboration avec la Barbade ;
  • Lancement d’un test pilote avec Lux Studio Yoga, une plateforme de ventes de produits ésotériques.
Crypto MANA

Comment fonctionne Decentraland ?

Decentraland est une application particulière de la crypto qui met en jeu deux technologies : la réalité virtuelle et la blockchain. La réalité virtuelle permet aux joueurs de parcourir Genesis City et participer à différentes expériences. La blockchain, quant à elle, sert à enregistrer les transactions de façon sécurisée et décentralisée.

L’architecture blockchain Decentraland met en jeu trois niveaux (ou layers) : 

  • Land Content (Contenu) qui détient les informations de la parcelle et ses caractéristiques dans un fichier téléchargeable depuis BitTorrent ou IPFS ;
  • Consensus qui prend en charge l’exécution du smart contract associé à la parcelle détenue (le terrain et ses caractéristiques est référencé via le hachage du fichier de la parcelle) ; 
  • Real-time (temps réel) qui permet de connecter les joueurs entre eux. 

Lorsque les joueurs souhaitent interagir entre eux, la requête part de la real-time layer, arrive au niveau Land Content, va au layer consensus puis refait le chemin inverse.

Qu’est-ce qui rend Decentraland unique ?

Decentraland est bien plus qu’une simple plateforme métavers. Ce qui fait la particularité de Decentraland, c’est son fonctionnement à base de blockchain. Contrairement à des plateformes métavers centralisés comme celle de Meta, sur Decentraland, les biens des utilisateurs (l’immobilier virtuel) sont stockés sous la forme d’un token (NFT) et enregistrés sur la blockchain. Cela permet à Decentraland de fonctionner de façon décentralisée et de “tokeniser” les gains des joueurs.

En associant blockchain et métavers, Decentraland ouvre la voie à un nouveau type de monde virtuel. En plus d’être joueur, l’utilisateur est le propriétaire de ses biens immobiliers et peut à tout moment monétiser son “patrimoine” en vendant ses tokens MANA. De plus, contrairement à des plateformes centralisées comme Meta, Decentraland donne le pouvoir de décision à ses utilisateurs via sa DAO

Les caractéristiques du métavers Decentraland

Le principe de Decentraland est très proche de celui de The Sandbox. Il consiste ainsi à acheter des terrains puis de créer des expériences interactives. Pour autant, il comporte ses propres règles. Le monde virtuel de Decentraland s’appelle Genesis City et comporte au total 90 601 parcelles (contre 166 464 sur The Sandbox). En parcourant Genesis City, les joueurs ont accès à certaines expériences comme participer à des ventes aux enchères, jouer au casino, visiter un parc thématique FantasticLand, etc.

Sur Decentraland, les dimensions de chaque parcelle sont par exemple de 16 m par 16 m (52 ft par 52 ft) (contre 96 m par 96 m sur The Sandbox). Pour bénéficier de plus de places, il est possible de regrouper plusieurs parcelles adjacentes dans le cadre d’un “estate”. Enfin, une “scene” (scène) définit l’ensemble des expériences disponibles sur une ou plusieurs parcelles.

Les 4 catégories de scène sont : 

  • Mini : 1 parcelle (1*1 soit 16 m par 16 m);
  • Standard : 4 parcelles (2*2 soit 32 m par 32 m) ;
  • Big (Grande) : 6 parcelles (2*3 soit 32 m par 48 m) ;
  • Custom (Personnalisable) : Jusqu’à 32 parcelles (8*4 soit 182 m par 64 m).

Des règles définissent la façon d’aménager la scène en matière de nombre d’entités, de personnes, de hauteur de la façon suivante (n est le nombre de parcelles comprises dans la scène) :

  • Nombre maximum de triangles : n * 10000 ;
  • Nombre maximum d’entités : n * 200 ;
  • Nombre maximum de personnes : n * 300;
  • Nombre maximum de matériels : log2(n+1) * 20 ;
  • Nombre maximum de textures : log2(n+1) * 10 ;
  • Hauteur maximale de construction (en m) : log2(n+1) * 20.

Decentraland permet aussi possible de créer un avatar et de le personnaliser via des accessoires disponibles sur sa marketplace. Ceux-ci se classent en différentes catégories telles que : 

  • Commun : 100 000 exemplaires ;
  • Non commun : 10 000 exemplaires ;
  • Rare : 5 000 exemplaires ;
  • Epique : 1 000 exemplaires ;
  • Légendaire : 100 exemplaires ;
  • Mythique : 10 exemplaires ;
  • Unique : 1 exemplaire.

Comment participer à Decentraland ?

Pour jouer à Decentraland, vous avez simplement besoin d’un ordinateur classique (ou mac). Sur le site Decentraland, il est recommandé d’utiliser un ordinateur avec une carte graphique AMD Radeon RX 500 ou équivalente, une mémoire de 4 Go et une RAM de 16 Go. Pour le moment, il n’existe pas de version mobile. Decentraland s’utilise avec les explorateurs classiques de type Chrome, Firefox ou Brave. 

La première chose à faire est de connecter un wallet crypto compatible avec Decentraland. Le jeton MANA étant un token ERC-20, il est compatible avec beaucoup de wallets sur le marché comme Ledger, Trezor ou MetaMask. Puis vous devez acheter des tokens MANA sur un exchange comme Coinhouse (voir ci-dessous). Ces tokens vous permettront ensuite d’acheter des LAND (parcelles). Une fois achetées, vous pouvez y ajouter des expériences via le menu “Builder”. Ce menu est simple et permet d’importer des objets 3D sur le principe du “cliquer glisser” avec votre souris. Si vous êtes programmeur, vous pouvez le faire via des lignes de code en utilisant la librairie SDK.

Avec Decentraland, vous gardez la main sur votre propriété immobilière. Vous pouvez ainsi décider qui vous voulez inviter dans votre maison située sur votre parcelle par exemple.

La crypto n’a plus de secrets pour vous ?

Quelle est l’utilité des MANA et des LAND ?

Decentraland met en jeu deux tokens qui ont été lancés durant la dernière phase de développement appelée âge de fer. Le premier token s’appelle LAND. C’est un jeu ERC-721 qui fonctionne sur Ethereum. Ce standard de token correspond aux NFT, jetons non fongibles. Un token LAND correspond à une parcelle.

Le second token est MANA, il s’agit du jeton natif de la plateforme. Son standard est l’ERC-20, il fonctionne également sur Ethereum. Le token MANA permet principalement d’acheter des terrains et des services. Le prix des parcelles dépend du marché. La marketplace Decentraland liste tous les terrains en vente. Par exemple, au moment de la rédaction de ce guide, le LAND le moins cher est en vente pour 1 050 MANA soit l’équivalent de 580 €. 

Le jeton MANA permet aussi de participer à la gouvernance décentralisée (DAO) de Decentraland. La DAO de Decentraland a été créée sur la base d’Aragon, une plateforme sur Ethereum destinée à faciliter la création d’organisations autonomes. Chaque jeton MANA et LAND donne un droit de vote. La participation au vote se fait via la version wrapped des tokens MANA et LAND, soit wMANA et wLAND. Chaque LAND donne 2 000 unités de pouvoir de vote.

En plus de la DAO, Decentraland a créé un SAB (Security Advisory Board), un Conseil consultatif de sécurité. Le SAB sert à : 

  • Contrôler la sécurité des smart contracts de la plateforme ;
  • Examiner les propositions de vote ;
  • Répondre aux rapports produits suite à l’apparition de bugs.

Le SAB se compose de 5 membres qui sont des experts ou des personnes nommées par la communauté Decentraland.

Saviez-vous que l’Achat Récurrent peut simplifier vos investissements ?

Tokenomics de MANA

Le nombre de tokens MANA est limité à 2 805 886 393 tokens. Le token ne peut pas être miné. La seule façon d’acquérir du MANA est donc de l’acheter via des plateformes d’échanges. Le token MANA est disponible sur la plupart des exchanges centralisés et aussi sur des DEX comme Uniswap. À l’heure actuelle, il existe 1 908 319 865 tokens en circulation.

Decentraland procède à des burns réguliers afin de limiter le nombre de jetons MANA en circulation. Les tokens liés aux frais de transaction de 2,5 % sont ainsi brûlés, c’est-à-dire retirés de la circulation.

DONNÉES TECHNIQUES

Wallets compatibles MetaMask, Trezor, Ledger, SafePal
TVL 21 millions de dollars
Nombre de portefeuilles uniques enregistrés 242
Capitalisation 1,1 milliard d’euros
Volume de transaction 130 millions d'euros
Langages de programmation EVM
Mécanisme de consensus POS Proof-Of stake (Ethereum)
Frais 2,5 %

Comment staker des MANA ?

Le staking permet de générer des revenus passifs. Une fois des tokens MANA achetés, vous pouvez les “staker”, c’est-à-dire les bloquer sur une période prédéfinie pour participer à la validation du réseau. Il est possible de faire du staking de MANA sur certains exchanges ou sites de staking dédiés. 

Comment acheter des MANA ?

  1. Rendez-vous sur votre application Coinhouse et connectez-vous à votre espace personnel ou créez votre compte.
  2. Rendez-vous dans la rubrique achat/vente.
  3. Sélectionnez le montant que vous souhaitez investir, la devise de votre choix (en l’occurrence le MANA).
  4. Une fois votre transaction validée, vous trouverez vos MANA dans votre portfolio.
Application Coinhouse

L’avis de Coinhouse

Decentraland est une application décentralisée d’Ethereum qui a connu un grand succès lors du boom du métavers en 2021 et 2022. Le projet repose sur des bases techniques très intéressantes ainsi qu’une forte équipe de développeurs. Avec The Sandbox, Decentraland est la crypto métavers la plus importante du marché

Malheureusement pour Decentraland, le bear market est passé par là et l’engouement pour le métavers a fortement diminué. Si Decentraland a logiquement souffert de cette conjoncture, la crypto a réussi à maintenir un haut niveau de capitalisation qui la place dans le top 100 mondial. Cela démontre la résilience du projet.

MANA reste donc une cryptomonnaie prometteuse. Son succès passera inévitablement par le retour du métavers sur le devant de la scène. De plus, Decentraland devra réussir à se démarquer davantage de The Sandbox, son principal concurrent. 

Comme tout investissement financier, acheter MANA comporte des risques. Pour rappel, la cryptomonnaie est un domaine où les cours sont très volatils. Nous vous recommandons donc de vous renseigner afin de connaître ces risques et d’agir en conséquence. 

Téléchargez l’application Coinhouse

Apple Google