Coinhouse HQ > Les cinq cryptos prometteuses de la fin de l’année

Les cinq cryptos prometteuses de la fin de l’année

21 novembre 2023

Temps de lecture 14 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Chez Coinhouse, nos experts se focalisent sur les crypto-actifs les plus intéressants qui sont disponibles sur le marché pour les proposer à nos clients. C’est pourquoi l’ajout de nouveaux actifs est pour nous un long travail de filtrage et de curation, afin de conserver les projets les plus prometteurs sur le long terme, en nous basant sur la technologie utilisée, les développements et partenariats, les équipes, les tokenomics ainsi que la reconnaissance par le marché de leur utilité. Nous vous proposons dans cet article les cinq nouveaux entrants sur notre plateforme, ainsi que les raisons pour lesquelles nous les avons choisis.

Lido Finance (LDO)

Catégorie du projet : Finance Décentralisée (DeFi)

Crypto Lido

Le projet Lido Finance (Lido DAO) est une plateforme de finance décentralisée (DeFi) révolutionnaire qui vise à résoudre l’un des principaux défis auxquels est confronté l’écosystème de la blockchain : la liquidité des actifs stakés. Lancé en 2020, Lido est rapidement devenu un acteur majeur de l’écosystème DeFi, offrant une solution élégante et sécurisée pour les détenteurs de crypto-actifs qui cherchent à gagner des récompenses de staking tout en restant libres d’entrer ou sortir de leurs positions.

 

Le staking, qui est un pilier central de nombreux réseaux blockchain, implique de placer en séquestre des crypto-actifs pour sécuriser le réseau. La contrepartie à ce verrouillage se matérialise par des récompenses perçues en retour. Cependant, cette approche présente souvent un inconvénient majeur : l’illiquidité des fonds stakés. En d’autres termes, une fois que les fonds sont engagés dans le processus de staking, ils ne peuvent pas être utilisés ailleurs, ce qui limite la flexibilité des investisseurs. De plus, sur certains réseaux, des périodes de verrouillage allant de quelques jours à plusieurs semaines peuvent représenter un effet dissuasif pour les investisseurs (Par exemple, les tokens Kuji, une fois stakés sur le protocole Kujira Blue, restent bloqués pendant 15 jours après leur unstaking).

 

C’est ici qu’intervient Lido. La plateforme propose une solution innovante en permettant aux utilisateurs de déléguer leurs actifs stakés à un pool de validation qui les représente sur le réseau. Cela signifie que les utilisateurs peuvent continuer à recevoir leurs récompenses de staking tout en ayant la liberté à la fois d’entrer et sortir de leur position de staking avec une plus grande flexibilité mais en  plus d’utiliser leurs actifs à d’autres fins.

 

L’un des principaux avantages de Lido est sa conception robuste axée sur la sécurité. La plateforme utilise une architecture décentralisée, répartissant les risques et assurant une protection maximale des fonds des utilisateurs.

 

En plus de sa fonction principale de liquid staking, Lido propose également d’autres fonctionnalités qui enrichissent son écosystème. Par exemple, la plateforme offre des incitations aux utilisateurs qui fournissent de la liquidité sur les marchés de DeFi. De cette manière, Lido contribue à stimuler la liquidité globale de l’écosystème DeFi.

 

Enfin, il est important de souligner l’aspect communautaire dynamique qui entoure Lido. La plateforme bénéficie d’une forte communauté d’utilisateurs et de contributeurs qui participent activement au développement et à l’amélioration continue du projet.

 

Lido est actif sur plusieurs blockchains majeures : Ethereum, Polygon et Solana (acheter Solana).

 

Les VC qui ont investi dans le projet comprennent Semantic VC, ParaFi Capital, Libertus Capital, Bitscale Capital, StakeFish, StakingFacilities, Chorus, P2P Capital et KR1. Les angel investors qui ont également aidé Lido à démarrer sont Stani Kulechov d’Aave, Banteg de Yearn, Will Harborne de Deversifi, Julien Bouteloup de Stake Capital et Kain Warwick de Synthetix.

 

Le liquid staking permet aux détenteurs de cryptos de staker leurs actifs tout en maintenant leur liquidité. Au lieu de bloquer leurs fonds, les utilisateurs peuvent confier leurs cryptos à un projet comme Lido Finance, qui les représente sur le réseau. En retour, les utilisateurs reçoivent une représentation des tokens stakés (par exemple, stETH pour Ethereum) qui sont liquides et peuvent être échangés, utilisés dans des applications DeFi, ou simplement conservés dans un portefeuille.

 

Lido Finance est le leader du segment du liquid staking. C’est le protocole de Finance Décentralisée avec le plus de Total Value Locked (TVL) devant des mastodontes du marché tels que MakerDAO, l’émetteur du DAI, Uniswap, le leader des exchanges décentralisés ou Aave, le plus grand protocole de lending de l’écosystème.

 

La thématique du liquid staking est en pleine expansion et Lido s’assoit comme le projet blue ship du secteur.

 

 

GMX (GMX) 

Catégorie du projet : Finance Décentralisée (DeFi)

GMX

GMX est une plateforme d’échange décentralisée (DEX) qui permet d’échanger des contrats à terme perpétuels crypto avec un effet de levier allant jusqu’à x50 sur des cryptos populaires comme le BTC, l’ETH et plus encore. La plateforme a été lancée en septembre 2021 sous le nom de Gambit Exchange. À ce jour, GMX a un volume total de trading de plus de 130 milliards de dollars et 283 000 utilisateurs, ce qui en fait le premier DEX de produits dérivés sur Arbitrum et Avalanche.

 

Au lieu du modèle de carnet d’ordres utilisé par les échanges centralisés (CEX), les transactions se font par l’intermédiaire du modèle d’automated market maker (AMM) déployé par des DEX tels qu’Uniswap. Il comprend un pool multi-actifs natif, le GLP, qui génère des revenus pour les fournisseurs de liquidités.

 

GLP fonctionne comme un pool de liquidités multi-actifs (LP) qui comprend de l’ETH, du BTC, du LINK, de l’UNI, de l’USDC, de l’USDT, du DAI et du FRAX, au moment de la rédaction. Les prix du marché dépendent des oracles de Chainlink, qui recueillent des données sur le prix des tokens auprès de tous les échanges principaux.

 

L’écosystème d’échange décentralisé est basé sur deux tokens : le GLP et GMX. Le premier token sert à fournir des liquidités. Le prix du GLP reflète la valeur de tous les actifs du GMX, qui sont disponibles à l’échange avec un effet de levier et des swaps. En d’autres termes, le GLP est un indice de tous les actifs de l’échange. Le GMX est le token d’utilité et de gouvernance.

 

Les utilisateurs peuvent ajouter de la liquidité en frappant du GLP, et en retour, ils reçoivent 70 % de tous les frais générés sur la blockchain correspondante. Contrairement à certains pools de liquidités, le GLP ne subit pas de “pertes impermanentes (impermanent Loss)”. En outre, le pool GLP fait office de contrepartie pour les traders. Lorsque les détenteurs de GLP fournissent des liquidités pour le trading à effet de levier, ils profitent des pertes subies par les traders. 

 

En plaçant GMX en staking, les utilisateurs peuvent gagner 30% des frais de la plateforme et d’autres récompenses. Ils reçoivent également des jetons GMX verrouillés (esGMX) qu’ils peuvent ensuite convertir en GMX. De plus, GMX est un jeton de gouvernance, ce qui signifie qu’il donne à ses détenteurs le droit de voter sur les propositions de gouvernance

 

Le token $GMX est censé être détenu car il confère à ses propriétaires des droits de vote. Le mécanisme global de mise en jeu est une incitation massive pour les détenteurs de tokens à obtenir un rendement passif.

 

Bien que l’équipe soit anonyme et contrôle de nombreux paramètres du protocole qui peuvent être appliqués sans approbation formelle de la gouvernance, il existe des initiatives visant à décentraliser davantage le processus de décision en donnant de plus en plus de responsabilités aux détenteurs de tokens.

 

GMX n’est pas le premier à proposer un tel produit, mais il a surpassé la concurrence et s’est hissé dans le classement TVL, dépassant dYdX. GMX fournit aux traders et aux investisseurs une plateforme bien développée pour effectuer diverses activités financières telles que l’investissement, le trading et les gains passifs. Construite sur des blockchains à frais réduits et des solutions de couche 2, elle permet aux investisseurs en crypto de faire tourner leurs actifs et de payer des frais avantageux. En outre, GMX est l’une des rares plateformes à proposer des swaps perpétuels avec un effet de levier allant jusqu’à 30 fois.

 

Par conséquent, il s’agit de l’acteur principal dans le domaine des dérivés de crypto dont le marché est bien plus important que celui du spot ; cela garantit une demande constante au fil du temps de la part des utilisateurs, à moins que de nouveaux acteurs pertinents ne fassent leur apparition.

Aptos (APT)

Catégorie du projet : Plateformes de smart contracts

Aptos

Aptos est une blockchain de couche 1 qui a été lancée en novembre 2022. Elle a été développée par Aptos, une société indépendante fondée par des ingénieurs de Meta (anciennement Facebook). Aptos vise à être une blockchain scalable, sécurisée et fiable, qui puisse être utilisée pour une large gamme d’applications.

 

Aptos est conçu pour être scalable. La blockchain peut traiter jusqu’à 10 000 transactions par seconde, ce qui la rend adaptée à une utilisation par un grand nombre d’utilisateurs.

Libra était une blockchain de couche 1 conçue pour être une monnaie numérique mondiale. La blockchain utilisait également un mécanisme de consensus Proof-of-Stake, mais elle était conçue pour être gérée par un consortium de 28 entreprises. Libra a rencontré une forte opposition de la part des régulateurs et des législateurs, et Meta a finalement abandonné le projet en 2021.

 

Aptos est une évolution de Libra. La blockchain utilise la même technologie sous-jacente, mais elle est conçue pour être plus scalable et plus décentralisée. Aptos n’est pas contrôlée par un consortium d’entreprises, mais par une communauté de validateurs.

 

Aptos a lancé son mainnet le 18 octobre 2022. Il s’agit d’une blockchain de niveau 1 qui est conçue pour être sécurisée, évolutive et accessible à tous. Aptos utilise le langage de programmation Move, qui a été développé par Meta dans le cadre du projet Libra.

 

Parmi les investisseurs sur le projet, on trouve notamment des entreprises de premier plan, en particulier Coinbase Ventures,  Jump Crypto, Andreessen Horowitz, Greylock Partners  et  Sequoia Capital.

 

Tous les investisseurs et les contributeurs principaux actuels sont soumis à un calendrier de blocage de quatre ans, à l’exclusion des récompenses de staking si applicables, à partir du lancement du mainnet.

 

Les détenteurs de tokens qui mettent leurs tokens en jeu auprès d’un opérateur de validateur afin de sécuriser le réseau et d’atteindre le consensus peuvent recevoir des récompenses de staking. Les récompenses de staking sont partagées entre les opérateurs de validateurs et les stakers et ne sont pas soumises à des restrictions de distribution.

 

Actuellement, le taux de récompense maximal commence à 7% par an. Le taux de récompense maximal diminue de 1,5% par an jusqu’à une borne inférieure de 3,25% par an (qui devrait prendre plus de 50 ans). Ces récompenses augmentent l’offre totale du réseau Aptos et dépendent du montant mis en jeu et des performances du validateur. Les frais de transaction sont actuellement brûlés.

 

Contrairement aux blockchains traditionnelles qui emploient une exécution sérielle des transactions, où les transactions sont traitées les unes après les autres, Aptos adopte une exécution parallèle. Cette approche permet d’exécuter plusieurs transactions simultanément en capturant un instantané de l’état actuel et en les traitant en parallèle. Alors que l’exécution en série assure la confirmation du statut des transactions, elle limite intrinsèquement la scalabilité. Aptos aborde cette limitation en employant une exécution parallèle, améliorant considérablement le débit des transactions.

 

Le défi de l’exécution parallèle réside dans la prévention des interférences entre différentes transactions. Aptos a fait des progrès notables dans ce domaine et rapporte actuellement des résultats impressionnants sur son testnet, avec plus de 20,000 nœuds et une capacité de traitement des transactions de 10,000 transactions par seconde (TPS). Aptos vise à atteindre un objectif ultime de 100,000 TPS. 

 

Cependant, la réalisation effective de cet objectif et la stabilité du réseau sans temps d’arrêt seront révélées une fois que le mainnet sera lancé et opérationnel.

 

La validation des transactions sur Aptos est effectuée par une communauté de validateurs. Les validateurs sont des nœuds du réseau qui ont séquestré un certain nombre de tokens APT. Les tokens séquestrés sont mis en jeu pour sécuriser le réseau et pour récompenser les validateurs qui valident les transactions correctement.

 

Le langage Move est un langage de contrat intelligent de pointe développé par Diem. Pour attirer un large éventail de développeurs pour construire des applications pour le nouvel écosystème, il est crucial d’avoir un langage avec lequel les développeurs sont déjà familiarisés. Actuellement, les langages de programmation populaires dans l’espace blockchain incluent Solidity, utilisé par Ethereum, Avalanche, et BSC, ainsi que Rust, utilisé par des projets comme PolkaDot et Solana. Move, étant un langage tout nouveau, introduit une courbe d’apprentissage pour les développeurs intéressés à créer sur Aptos.

 

Le pool existant de développeurs compétents en Move est limité, et les outils de développement associés peuvent ne pas être aussi complets que ceux disponibles pour des langages plus établis.

 

Cependant, poussé par des projets comme Aptos et Sui au sein de l’écosystème “Diem”, et avec le potentiel pour une adoption plus large de la technologie Diem à l’avenir, Move a le potentiel d’évoluer en l’un des langages de développement blockchain grand public.

 

Même si elle n’a pas encore fait ses preuves en termes d’adoption par la communauté crypto, Aptos présente un certain nombre d’atouts qui lui permettent de se distinguer de la concurrence: une technologie innovante permettant la gestion de milliers de transactions par seconde, un langage moderne permettant le développement d’applications décentralisées rapidement, et surtout de nombreux partenariats et investisseurs qui ont décidé de rejoindre le projet en se basant sur la réputation des développeurs initiaux. 

 

La descendance du projet Libra porte ici ses fruits. L’avenir nous dira donc si Aptos peut devenir un concurrent sérieux, notamment face à Ethereum. Le token Aptos (APT) peut surfer sur la vague des “Ethereum Killer”.

Injective (INJ)

Catégorie du projet : Finance Décentralisée (DeFi)

Injective Protocol

Injective Protocol est une blockchain de couche 1 ouverte et interopérable permettant de créer des applications DeFi. Injective fournit de manière unique des d’infrastructure financière plug-and-play, telles qu’une infrastructure d’échange décentralisée, des bridge décentralisés, des oracles etc… Injective est construit avec le SDK Cosmos, avec pour but d’atteindre une finalité instantanée des transactions tout en maintenant des vitesses ultra-rapides (plus de 10 000 TPS). 

 

INJ est le token utilitaire natif qui alimente Injective et son écosystème. Le token INJ est hautement déflationniste, 60 % de tous les frais des dApps construits sur Injective sont vendus aux enchères chaque semaine via un mécanisme de rachat et de brûlage, permettant à l’offre d’INJ de diminuer considérablement au fil du temps.

 

Parmi les Investisseurs, on trouve les entreprises Pantera Capital, Kraken Ventures, Jump Crypto, KuCoin Ventures, Delphi Labs, IDG Capital, Gate Labs et Flow Traders.

 

Les tokens INJ gouvernent divers éléments, tels que les paramètres d’échange, les mises à jour du protocole et le futur Protocole. Les détenteurs d’INJ peuvent demander et initier un référendum nécessaire concernant toute décision de gouvernance en soumettant simplement la proposition signée à la blockchain. 

 

Pour encourager la liquidité, les ordres génèrent un remboursement net de frais. La distribution se fait périodiquement en fonction des instantanés. La bourse décentralisée met en place initialement des frais d’échange globaux minimums, fixés à 0,1 % pour les teneurs de marché et à 0,2 % pour les preneurs. 

 

Les nœuds et les validateurs des sidechains Injective peuvent également agir en tant que relayeurs pour servir au mieux les traders. Les relayeurs qui partagent les ordres dans le carnet de commandes sont récompensés pour offrir la meilleure expérience aux traders. Un frais d’échange sera reçu par le nœud qui découvre le premier ordre à exécuter. De même, le nœud qui relaie en premier un ordre à exécuter recevra une partie des frais d’échange de chaque ordre à exécuter trouvé par lui. Cela sera fixé à 40 % et pourra également être modifié par la gouvernance. 

 

Les frais d’échange restants seront soumis à un événement de rachat et de destruction sur la blockchain, concernant la valeur accumulée en INJ. Les frais d’échange provenant de toutes les paires de trading sont regroupés sur une certaine période de temps et vendus en lots aux market makers qui enchérissent avec des tokens INJ, car les consommateurs n’ont pas besoin de dépenser d’INJ pour les frais d’échange. Cela se fait en utilisant une méthode d’enchères absolues qui a lieu une fois par mois. Un contrat intelligent regroupe continuellement tous les frais d’échange collectés sur le mois et organise une enchère à l’aveugle d’une semaine à la fin du mois. Pour effectuer la transaction, le contrat intelligent vérifie simplement et sélectionne le plus offrant. Le produit de l’enchère sera détruit. 

 

Si Injective devenait un point central pour le développement de chaînes décentralisées, il est possible que le protocole devienne l’infrastructure acceptée pour les services de trading inter-chaînes et alimente les marchés décentralisés de demain

 

Injective offre la possibilité de créer des applications décentralisées focalisées sur le monde de la finance, compatibles les une avec les autres et avec des plug-ins réutilisables. Cela le distingue des autres plateformes de trading, qui ne sont pas directement spécialisées sur le sujet.

Le réseau est performant, grâce à l’utilisation d’un réseau de couche 2 soutenue par Cosmos. Ceci présente une alternative à Ethereum, choisi par la plupart des projets similaires et lui permet de se distinguer. Il s’agit d’un projet relativement nouveau, ce qui peut offrir des opportunités en matière de croissance du cours d’actif.

Il est à noter qu’Injective a réalisé une performance de plus de 800% en 2023. Cette crypto est donc à suivre avec attention.

Gnosis (GNO)

Catégorie du projet : Finance Décentralisée (DeFi)

Gnosis

Gnosis, dont l’origine remonte à 2015, a commencé comme une initiative centrée sur les marchés de prédiction décentralisés dans l’univers de la blockchain. À l’origine, son équipe avait l’intention de développer une plateforme blockchain qui présentait des similitudes avec Augur, mais rapidement, elle a reconnu un besoin plus large : la création d’outils d’infrastructure pour renforcer l’écosystème Ethereum. Cette prise de conscience a incité l’équipe principale de développement à se lancer dans la conception de ces outils essentiels. 

 

Parmi les produits qui ont émergé de cette initiative, on peut citer Gnosis Safe, CoW Protocol (anciennement CowSwap et Gnosis Protocol), Conditional Tokens (destinés aux marchés de prédiction), Gnosis Auction et Zodiac (qui définissent des normes et proposent des outils pour les DAO composables). 

 

En fin d’année 2020, Gnosis a révélé son ambition de se métamorphoser en une organisation autonome décentralisée (DAO). Une année plus tard, en 2021, les communautés xDAI et GnosisDAO ont conjointement décidé de fusionner leurs écosystèmes pour donner naissance à la Gnosis Chain.

 

GNO est le token natif de l’écosystème Gnosis. Il est utilisé pour le staking sur la chaîne Gnosis Beacon et agit comme token de gouvernance pour le GnosisDAO.

 

Les utilisateurs peuvent voter sur les propositions de gouvernance du réseau via le GnosisDAO. Un minimum de 1 GNO est requis pour participer. Grâce au verrouillage GNO, les coûts de transaction peuvent être réduits lors de l’utilisation des produits Gnosis. Enfin, les utilisateurs peuvent apporter des liquidités aux pools GNO sur les DEX pour gagner une part des frais de transaction DEX.

 

Gnosis Safe notamment est tout particulièrement innovant. C’est une plateforme qui propose une interface conviviale pour gérer des fonds et exécuter des transactions sur la blockchain Ethereum. Elle est conçue pour être utilisée par des individus, des entreprises ou des organisations qui nécessitent un haut niveau de sécurité et de flexibilité. Gnosis Safe utilise la technologie des smart contracts pour activer des fonctionnalités telles que les approbations multi-signatures pour les transactions, ce qui augmente la sécurité et le contrôle sur les actifs stockés sur la plateforme.

 

Gnosis Safe permet la configuration de multiples signatures (multi-sig) pour l’approbation des transactions. C’est particulièrement utile pour les organisations ou les groupes qui souhaitent maintenir un haut niveau de sécurité en nécessitant l’approbation de plusieurs parties avant que les transactions ne soient exécutées.

 

Gnosis Safe est construit avec une architecture modulaire qui permet une flexibilité et une personnalisation. Les utilisateurs peuvent personnaliser les smart contracts pour répondre à leurs besoins spécifiques, ajouter des extensions et même interagir avec d’autres applications décentralisées (dApps) basées sur Ethereum.

 

Gnosis est un projet ancien (2015), mais toujours très actif. Pionnier des marchés prédictifs basé sur une équipe de développement solide, il fournit une liste de sous-projets particulièrement intéressants, puisqu’utilisés massivement dans tout l’écosystème crypto actuel, en particulier dans les applications de finance décentralisée.

 

Conclusion

 

Nous vous avons présenté les cinq projets innovants que Coinhouse va ajouter sur sa plateforme dans les prochains jours. Ils couvrent une partie importante du marché actuel, notamment sur l’infrastructure et la finance décentralisée, avec des équipes solides, et présentent soit des résultats déjà probants avec un long historique, soit du potentiel pour pouvoir s’imposer sur le marché face à des projets équivalents.

 

La performance de ces actifs dépendra bien entendu de l’état du marché. L’année 2023 a démontré qu’en période de marché baissier, les investisseurs se concentrent principalement sur le leader, c’est-à-dire Bitcoin, quel que soit l’intérêt que des projets alternatifs peuvent présenter. Si l’embellie actuelle du marché se confirme, elle pourrait rejaillir sur les projets que nous avons listé ci-dessus, qui présentent des qualités par rapport à la concurrence, notamment en matière d’innovation technologique et d’ingénierie financière.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !