This website is available in your language $languageName   English Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Revue de presse du 17/03/2022 : le projet de loi européen sur les cryptos passe le cap de la commission 

Revue de presse du 17/03/2022 : le projet de loi européen sur les cryptos passe le cap de la commission 

17 mars 2022

temps de lecture 4 minutes

avatar-auteur Elodie Messeant

Banques et Institutions

Le projet de loi européen sur les cryptos passe le cap de la commission

La réglementation européenne sur les marchés des crypto-actifs, ou MiCA, a progressé au Parlement européen. Le vote final de la commission était de 31 pour, quatre contre et 23 abstentions. Les Verts et la Gauche se sont montrés les plus opposés au règlement. Leur motion visant à rétablir l’interdiction du minage sur le sol européen n’a pas été acceptée par la commission. Les différends concernant la preuve du travail ont retardé les votes de la commission depuis la fin du mois de février. Le règlement va maintenant faire l’objet de débats en trilogue pour être consolidé avec le Conseil européen et la Commission européenne.

Santander va proposer des prêts garantis par des cryptos basés sur du blé, maïs et soja

La société de services financiers Santander a déclaré qu’elle proposerait un nouveau type de prêt en Argentine, adossé à des cryptos reposant sur des matières premières agricoles. Agrotoken propose des stablecoins qui représentent chacun une tonne de céréales stockées. Il s’agit notamment du soja (SOYA), du maïs (CORA) et du blé (WHEA). La valeur de chaque token est liée au prix de chaque matière première en dollars US.

Un nouveau projet de loi du Sénat tire la sonnette d’alarme sur le yuan numérique de la Chine

Un nouveau projet de loi du Sénat américain vise la nouvelle monnaie numérique de la banque centrale chinoise. Le projet de loi exige la production d’une série de rapports sur l’utilisation du yuan numérique par la Chine et en particulier sur l’expansion de son réseau aux États-Unis. Il prévoit également des directives strictes limitant l’utilisation du yuan numérique sur le matériel du gouvernement américain et l’obligation pour les gouvernements recevant un financement militaire étranger de la part des États-Unis de divulguer leur utilisation du yuan numérique. Les législateurs y voient un outil pour saper la domination mondiale du dollar américain.

Les entreprises crypto commencent à fermer au Royaume-Uni

Les startups crypto abandonnent l’espoir de continuer à faire des affaires au Royaume-Uni sous la pression de la Financial Conduct Authority (FCA). Le régulateur a donné aux entreprises sous la version temporaire actuelle de son registre anti-blanchiment d’argent un choix difficile : soit retirer leurs demandes et mettre fin à toute opération crypto au Royaume-Uni, soit aller jusqu’au bout du processus et risquer un rejet pur et simple. Il reste moins de trois semaines avant la date limite du 31 mars pour que les opérateurs obtiennent l’approbation de la FCA. B2C2 s’est déjà retiré du registre temporaire, mettant ainsi fin à sa demande. Par ailleurs, la FCA a contacté tous les opérateurs de distributeurs automatiques de crypto-actifs pour qu’ils ferment leurs machines sous peine de sanctions, puisqu’ils ne sont pas agréés.

La collection de NFT de l’Ukraine sera “comme un musée de la guerre”

L’Ukraine prévoit de lever des fonds en vendant des tokens non fongibles (NFT) représentant de nouvelles histoires sur la guerre avec la Russie. La collection de NFT sera “comme un musée de la guerre russo-ukrainienne”. L’Ukraine a reçu plus de 60 millions de dollars de dons en crypto-actifs. “Nous voulons que ce soit cool, beau, et cela prend du temps”, a déclaré Alex Bornyakov, ministre adjoint de la transformation numérique de l’Ukraine.

 

Écosystème

HSBC s’associe à The Sandbox

La banque britannique a acquis une parcelle de terrain dans le monde virtuel de la startup métaverse – un espace qui sera développé pour divertir les professionnels du sport, de l’e-sport, des jeux et de la finance. Aux côtés de HSBC, des entreprises telles que Gucci, Warner Music Group et Ubisoft ont afflué dans le métavers de The Sandbox.

THORChain connaît un pic de 34% après l’activation des actifs synthétiques

Les crypto synthétiques, ou synths, sont des tokens dérivés d’autres actifs numériques qui sont rattachés à la valeur d’un actif sous-jacent, comme le Bitcoin (BTC) ou l’Ether (ETH). Dans la variante de THORChain, le projet a choisi de soutenir ses synths avec 50% de l’actif sous-jacent et 50% en RUNE. L’activation a eu lieu plus tôt dans la journée et les synthétiques tels que le BTC synthétique (sBTC) et l’ETH synthétique (sETH) peuvent désormais être négociés sur le réseau. La récente poussée de RUNE, qui le voit également augmenter de plus de 48,4% au cours des 14 derniers jours, pourrait également être en relation avec l’intégration complète de Terra (LUNA) dans le protocole THORChain au début du mois de mars.

La startup Bored Ape prévoit de vendre des terrains virtuels

Yuga Labs, qui gère la collection NFT du Bored Ape Yacht Club, espère lever des centaines de millions de dollars en vendant des terrains virtuels. La vente de terrains virtuels est la première phase d’une initiative métaverse qui vise à diversifier les revenus en dehors de la vente d’images NFT basées sur les singes. À cette fin, Yuga prévoit de construire un métavers axé sur les jeux, appelé MetaRPG, qui sera compatible avec une multitude de NFT. Au total, 200 000 parcelles seront distribuées lors de deux ventes en mars et en août de cette année.

 

Technologie

Le réseau de Polygon est de retour avec un “correctif temporaire” après une interruption de huit heures

Le réseau blockchain du projet de mise à l’échelle d’Ethereum Polygon a été interrompu pendant environ huit heures la nuit dernière en raison d’une mise à niveau technique qui a mal tourné. Le réseau a maintenant été restauré avec un “correctif temporaire”, selon un tweet de la société. Une “petite mise à niveau” de la couche de production des blocs a bloqué la couche de consensus et le réseau a cessé de produire des blocs. Cette panne intervient quelques mois après que Polygon ait risqué de perdre la quasi-totalité de ses jetons MATIC, d’une valeur de 24 milliards de dollars, en décembre.

 

Chiffres

 

 

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.