This website is available in your language $languageName   English Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Sélectionner une page

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > L’actualité géopolitique accentue la correction

L’actualité géopolitique accentue la correction

22 février 2022

temps de lecture 5 minutes

avatar-auteur Julien Moretto

Le scénario qu’on redoutait la semaine passée s’est confirmé avec une forte continuation de la phase de consolidation. On a pour le moment préservé les niveaux bas atteints le 24 janvier. Le scénario de la correction de la hausse entre le 24 janvier et le 10 février avec cassure de la trendline baissière est toujours sur la table mais on se rapproche dangereusement de celle-ci par le haut. Un test n’est pas à exclure mais dans ce cas il faut qu’il soit très bref. A présent, elle se situe aux alentours des points bas du 24 janvier (USD 30k sur BTC et USD 2,200 sur ETH). Pour ceux qui ne sont pas encore pleinement exposés et qui ont un appétit pour le risque, c’est le moment d’être à 100% d’exposition ou proche de ce niveau. Par contre, il s’agira d’un pari tactique qui devra être coupé d’ici quelques semaines.

Dans notre analyse de la semaine passée, nous avions identifié les USD 42k comme support pour le BTC. Malheureusement, ce niveau n’a pas du tout tenu. Nous sommes allés voir un peu en dessous de USD 37k pour le BTC et USD 2,500 pour l’ETH. Les RSI en journalier commencent à se rapprocher de la zone de survente et compte tenu de la peur présente dans le marché, nous ne sommes pas très loin en temps d’un point bas plus durable.

Les catégories d’investisseurs que nous suivons (gros porteurs, entreprises de minage, investisseurs institutionnels, particuliers et spéculateurs) donnent cette fois-ci des signaux de mixte à négatif avec une tendance de fond à l’accumulation de la part des gros porteurs mais un déstockage (encore marginal) de la part des entreprises de minage. Les investisseurs institutionnels recommencent timidement à accumuler aux travers des différents fonds disponibles dans le marché. Les particuliers sont à des niveaux de peur extrêmes, ce qui doit historiquement souvent être pris de manière contrariante. Enfin les spéculateurs restent plutôt légèrement négatifs sur le marché avec des taux de funding toujours négatifs.

Du côté des altcoins, la situation est similaire que sur le bitcoin. La corrélation reste de mise entre tous les coins. C’est un des marqueurs d’une phase corrective plutôt que d’un bull market. Sur la semaine, la dominance du BTC est stable à 42%. On pourrait voir celle-ci baisser à nouveau si le rebond technique s’amplifie.

La décorrélation observée la semaine dernière entre le marché des crypto actifs et des marchés financiers traditionnels a disparu sur fond de crise géopolitique en Ukraine. Cela a particulièrement été visible au niveau des taux longs qui sont en recul notable (-10bps sur le 10 ans US), la hausse de l’or (+3%), et la baisse des marchés actions (-2.5% sur le S&P500). On est dans un scénario de “flight to quality” classique. L’histoire montre que ces périodes de crise ne durent pas et sont systématiquement suivies d’un fort rebond des actifs risqués une fois que l’incertitude est levée. Ici, le fait que le président russe ait enfin dévoilé son jeu pourrait servir de catalyseur. Il est quand même fort à parier que les Etats Unis ne se lanceront pas dans une guerre aux portes de la Russie. Ils ne l’ont pas fait pour l’annexion de la Crimée. Pourquoi le feraient-ils maintenant ? Le scénario le plus probable reste un scénario de sanctions durci. N’oublions pas le vieil adage: “il faut vendre au son du clairon et acheter au son du canon”. La “bonne nouvelle” c’est que si crise il y a, cela donnera des excuses aux banquiers centraux pour retarder le resserrement monétaire. Comme le marché price déjà une baisse des taux à horizon 2023-2024 (courbe inversée), cela pourrait aplatir le pic attendu et apaiser les tensions.

Selon CoinMarketCap, la capitalisation du marché a fortement baissé (-17,5%) sous $1,650 milliards.
La dominance de Bitcoin est stable, autour de 42%.
La meilleure performance des crypto-actifs les plus capitalisés (top 100) est à attribuer à Anchor Protocol (ANC) avec +4% sur une semaine.

En résumé : La baisse de cette semaine confirme bien la fin du bull market mais pour le moment ne remet pas encore le scénario d’un rebond haussier de la baisse depuis les plus hauts historiques. On arrive sur des points de support majeurs et il va falloir qu’ils tiennent pour que ce rebond prenne un peu plus de corps. Un long tactique, proche de son risque maximum, est recommandé. Dans ces cas-là, il ne faut pas avoir de levier pour pouvoir endurer des périodes difficiles. Plus la crise ukrainienne dévoilera ses cartes, plus l’incertitude retombera. Le marché pourra alors rebondir.

Bitcoin (BTC)

L’avis Coinhouse :

Exposition proche risque maximum recommandée
Bitcoin côte autour de 37,000$ ce 22 février. Cette semaine, le support des 42,000$ a lâché et le scénario de correction de la hausse entre le 24 janvier et le 10 février a pris de l’ampleur. Plus on va aller chercher loin dans cette correction, moins le rebond haussier pour terminer cette grande vague de retracement de la vague baissière depuis les plus hauts sera élevé. Pour rappel, on visera à moyen terme la zone des 50,000$ – 52,000$ et on devra alors observer le comportement des prix et des investisseurs. Si on reste dans un rebond technique, on visera la zone des 60,000$ – 62,000$ comme objectif ultime.

Le niveau des 42,000$ n’a pas tenu et la digue ayant lâché, nous sommes allés voir franchement plus bas. On n’est pas encore sur une zone franche de support. Par contre, le dénouement de la crise ukrainienne semble proche vu les agissements de M. Poutine hier soir. C’est souvent à ce moment que les actifs risqués font leur retour. C’est bien évidemment un moment où personne ne veut acheter car une partie de l’incertitude n’est pas levée (ex: réactions du monde occidental). Le point suivant de support est à présent sur les ponts bas du 24 janvier (ie : 33,000$).

Ethereum (ETH)

L’avis Coinhouse :

Exposition proche risque maximum recommandée
Ethereum (ETH) n’a pas pu trouvé un solide support depuis ses points hauts de 3,280$ du 10 février. On est actuellement un peu en dessous de 2,600$ et toujours incapable de rebondir. Comme sur le BTC, il est trop tard pour paniquer et vendre. On approche du paroxysme de la crise en Ukraine et il faut être proche de son niveau de risque maximum à présent. La zone des 3,250$ est toujours celle à casser franchement pour espérer poursuivre le rebond initié le 24 janvier. Bien souvent dans ces moments là, il faut être plus attentif au timing qu’au niveau de supports atteints ou non.

Comme craint, nous sommes allé plus bas que les 2,800$. La zone de support suivante est sur les points bas du 24 janvier qui correspondent à la droite de tendance baissière qu’on a cassé. Bien souvent dans ces moments-là, il faut être plus attentif au timing qu’au niveau de supports atteints ou non. Il ne faut donc pas être trop gourmand à vouloir ramasser trop bas.

Tron (TRX)

L’avis Coinhouse :

Achat sur zone actuelle
Tron est l’un des crypto-actifs qui a le mieux résisté dans cette vague baissière, et qui montre déjà des signes de reprise. La correction depuis les points hauts du 10 février est presque scolaire, avec un mouvement en 3 vagues sur un trend légèrement baissier. On adoptera des objectifs correspondants à des ratio de Fibonacci entre 0,08$ et 0,1$, ce qui compte tenu des cours actuels (0,062$) donnerait un potentiel assez intéressant.

 

Tops & flops de la semaine (top 50 marketcap)

Tops
1- Klaytn (KLAY) : -4%%
2- UNUS SED LEO (LEO) : -6%
3- Tron (TRX) : -8%

Flops
1- The Sandbox (SAND) : -29%
2- Tezos (XTZ) : -28%
3- Theta Network (THETA) : -26%

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.