This website is available in your language $languageName   EN Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Dossiers > Molecule : financer et décentraliser la recherche biomédicale

Molecule : financer et décentraliser la recherche biomédicale

22 septembre 2022

temps de lecture 2 minutes

avatar-auteurChloe Bellanca

Partagez cette article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Et si les NFTs révolutionnaient la façon dont est financée et partagée la recherche scientifique ? C’est l’ambition de Molecule, une place de marché pour les recherches biomédicales assortie d’un protocole NFT porteur de propriété intellectuelle.

 

C’est quoi le projet ?

 

Molecule, une place de marché Web3 de biotechnologie pour mettre en relation les chercheurs et laboratoires avec les financeurs. Les laboratoires peuvent présenter leurs projets de recherche en stade précoce et peuvent ainsi trouver des investisseurs et des collaborateurs. Le financement se fait via un NFT auquel ont été attachés des droits de propriété intellectuelle. 

Par exemple, le dernier projet financé est une recherche menée par Korolchuk Lab. Sur la page dédiée au projet présentée sur Molecule.to, le laboratoire a pû détailler de manière claire et synthétique son projet : le background (le problème, les opportunités et les points forts), la chronologie prévue pour le projet et les opportunités commerciales pour les investisseurs. Il est également facile d’entrer en contact avec l’équipe de recherche afin de lui poser des questions. L’appel à financement est un succès et l’équipe a reçu 285 000 dollars au lieu des 135 000 dollars demandés.

Plusieurs autres projets ont été ainsi (au moins partiellement) financés : une recherche sur la molécule de longévité, une autre sur un activateur potentiel de la maladie d’Alzheimer, ou encore une recherche pour inverser la parodontite, maladie chronique inflammatoire buccale.

 

En quoi ça pourrait être révolutionnaire ?

 

En décentralisant la recherche biopharmaceutique, Molecule et son écosystème permettent de faciliter le financement des recherches à un stade précoce – surnommée « la vallée de la mort », en référence aux difficultés de cette étape – et de lever des fonds privés sans déposer de brevet ou créer une start-up.

Le protocole permet également de faire participer des groupes directement intéressés par la recherche tels que des patients ou d’autres chercheurs. Mais ce n’est pas tout. La plateforme peut servir à attirer l’attention sur les recherches en cours grâce à sa présentation efficace et attrayante sur la place de marché, et à améliorer la diversité des domaines de recherche et la transparence et la confiance dans le domaine pharmaceutique. « Imaginez un nouveau traitement d’insuline financé, gouverné et possédé par les diabétiques », projette Paul Kohlhaas, fondateur de Molecule.

Molecule s’inscrit dans l’écosystème plus vaste de Science Décentralisée (DeSci), via lequel les organisations cherchent, à l’image de la finance décentralisée, à libérer la recherche des intermédiaires pour assurer un financement et une conservation des savoirs distribués.  

 

Quelle techno ?

 

Molecule est fondée sur Ethereum. La principale innovation de Molecule est le IP-NFT (pour intellectual property NFT), qui intègre les règles de la propriété intellectuelle dans le NFT. Les porteurs de projets peuvent donc donner des droits selon différents degrés à leur financeurs (propriété intellectuelle, redevance d’utilisation, etc.), ainsi que des accès et des contrôles sur les données récoltées durant le processus.

 

Pour qui ?

 

Pour les chercheurs, les investisseurs, les patients et les adeptes de science ouverte.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.