This website is available in your language $languageName   EN Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Dossiers > Explorateur : Trendex : miser sur la carrière des personnalités

Explorateur : Trendex : miser sur la carrière des personnalités

29 septembre 2022

temps de lecture 3 minutes

avatar-auteurJohann Ouaki

Partagez cette article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Sur la plateforme Trendex, il est possible d’acheter des parts de popularité de vidéastes, influenceurs et sportifs comme on le ferait pour un actif classique. Plus de 60 profils sont déjà disponibles et la société connaît une croissance remarquable depuis deux ans. Elle a d’ailleurs participé début septembre au Demo Day à San Francisco, le rendez-vous international de référence pour les jeunes start-ups.

C’est quoi le projet ?

Du trading de personnalités. Si au premier abord le concept peut laisser songeur et avait soulevé à l’origine quelques polémiques à l’idée “d’acheter” quelqu’un, il n’est pas ici question de mercantilisme humain. L’idée est plutôt de permettre à ceux qui le désirent de miser sur la carrière et le succès d’un talent qu’il soit sportif, influenceur, vidéaste, ou encore chanteur.

A mi-chemin entre Sorare et Tipeee, Trendex donne accès à plusieurs dizaines de profils, comme les footballeurs Kylian Mbappé et Moussa Dembélé ou les musiciens Wejdene et Koba LaD. Les internautes peuvent ainsi acquérir une “part de talents” dont la valeur évoluera en fonction de la performance et l’audience de la personnalité suivie. Plus la valeur progresse, plus l’investisseur reçoit une récompense en retour. Ce revenu passif est distribué chaque semaine à tous les utilisateurs de Trendex, en fonction des performances des talents qu’ils ont dans leur portefeuille.

Pour déterminer la valeur d’un profil et son attractivité, Trendex a créé un algorithme spécifique. Celui-ci établit le score de performance en fonction du nombre de followers que les stars ont sur les réseaux sociaux, ainsi que sur leur taux d’engagement et sur l’influence qu’elles ont au sein de leur réseau.

Lancée en 2020, la start-up a déjà conquis plus de 15 000 utilisateurs et a réalisé en 2022 un premier tour de table à 3 millions d’euros, convaincant des investisseurs tels que Sébastien Borget (The Sandbox), Roger Coste (Brut) ou Guillaume Dubois (Webedia).

En quoi ça pourrait être révolutionnaire ?

Depuis le succès de Sorare, devenu une licorne française, la folie des NFTs sportifs gagne d’autres secteurs de l’économie. Si parier sur la carrière de quelqu’un et recevoir des revenus en fonction de son succès est déjà novateur en soi, Trendex souhaite créer, via ce système, une vraie relation de proximité entre l’investisseur et la personnalité soutenue.

Sur Tipeee ou Patreon, les fans peuvent déjà financer des créateurs de contenus, mais c’est à sens unique – on finance quelqu’un sans avoir de retour sur investissement. Je trouve cela injuste”, précise auprès de L’ADN Andrea Bonapersona,  CTO et cofondateur de la société corse.   

À terme, l’entreprise envisage même d’aller plus loin en permettant aux futurs talents de créer leur profil et de bénéficier du soutien des internautes. Les investisseurs ne seront alors plus uniquement des parieurs, mais se feront mécènes, et recevront une récompense financière en dénichant les talents de demain.  

Preuve que le concept a de l’avenir, Trendex a eu l’opportunité de participer du 7 au 8 septembre au Demo Day de San Francisco. Proposé par Y Combinator, ce rendez-vous permet à des jeunes start-ups de présenter leur projet devant un parterre d’entrepreneurs et d’investisseurs internationaux. 

Un privilège rare, puisque parmi les 20 000 start-ups candidates, seules huit entreprises françaises ont été sélectionnées pour y participer. Des start-ups aujourd’hui mondialement connues, comme Airbnb ou Reddit, sont déjà passées par le Demo Day.

Nous avons été approchés par plus de 50 fonds d’investissement au cours de cet événement”, souligne Andrea Bonapersona. Des discussions sont actuellement en cours avec certains d’entre eux pour permettre à Trendex de renforcer sa proposition de services afin de prendre le virage du Web3.

Quelle techno ?

Actuellement, les parts de VIP achetables sur Trendex sont des NFTs, des tokens numériques non fongibles. D’ici la fin d’année, ou au plus tard début 2023, le groupe envisage de lancer un token de gouvernance et de passer totalement sur la solution Ethereum Layer 2. Il sera alors possible d’acquérir des parts de talents en crypto-actifs et stablecoins, et de recevoir les récompenses en stablecoins.

Pour qui ?

Accessible à tous techniquement, Trendex est pour celles et ceux qui croient en la carrière d’une personnalité et qui souhaitent investir sur elles comme on le ferait avec un actif boursier.

 

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.