This website is available in your language $languageName   EN Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Dossiers > Dans l’attente de plus d’informations sur la macro-économie, les marchés consolident

Dans l’attente de plus d’informations sur la macro-économie, les marchés consolident

11 octobre 2022

temps de lecture 4 minutes

avatar-auteurJohann Ouaki

Partagez cette article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Ces dernières semaines ont été particulièrement “agitées” au niveau de la macroéconomie. Les chiffres du chômage continuent à être au beau fixe avec un taux de 3,5% de chômage aux Etats-Unis pour le mois d’octobre. Les chiffres de croissance, même s’ils décélèrent continuent de pointer vers une hausse modeste de l’activité. L’inflation, elle, reste sur des niveaux trop élevés même si elle n’accélère plus. La banque d’Angleterre a été forcée de relancer le Quantitative Easing (“QE”). Cette manœuvre d’assouplissement monétaire ayant commencé le 28 septembre prendra fin ce vendredi. Pour s’assurer un atterrissage “en douceur”, la banque a annoncé doubler le montant maximal de ses achats de Gilts (obligations d’État britannique) pour le passer à 10 milliards de livres sterling. Cela n’a pas réellement rassuré les opérateurs, et la plupart des rendements sur les obligations étaient à la hausse ce lundi.

Nous avions récemment constaté une panique généralisée des opérateurs concernant la banque Crédit Suisse. Cette dernière était dans la tourmente, après plusieurs rumeurs concernant son insolvabilité et une explosion du niveau de CDS (Credit Default Swap) sur sa dette à horizon de 5 ans. Elle a annoncé vendredi dernier, profiter de la baisse de valeur de ses titres de créance pour annoncer un programme de rachat. Le cours de l’action a rebondi de + 11% sur la séance, les investisseurs semblant pour le moment rassurés.

Ce début de semaine est marqué par une volatilité relativement faible sur les marchés. En attendant les chiffres concernant l’inflation, arrivant ce jeudi à 14h30, les intervenants semblent être attentistes. Le S&P500 et le NASDAQ consolident autour de leurs niveaux de support, de même que le Bitcoin. Les récents espoirs d’assouplissement monétaire de la FED ont très vite été calmé, suite à la prise de parole de plusieurs de ses membres indiquant qu’ils ne prévoyaient pour le moment aucune inflexion dans leur politique monétaire.

Le Bitcoin reste toujours dans son canal, situé entre 18 000$ et 20 000$. Étant donné la corrélation quasiment parfaite avec le S&P500, il y a fort à parier que les opérateurs attendent les annonces concernant l’inflation qui arriveront ce jeudi à 14h30, avant de choisir un biais directionnel. Ethereum ainsi qu’une majorité des altcoins sous-performent. Depuis The Merge, les intervenants semblent ne plus être attirés par cette classe d’actif dans cette atmosphère lourde pour l’ensemble des marchés pro risque.

 

Selon CoinMarketCap, la capitalisation du marché est en baisse sur la semaine à 881 milliards de dollars (-2.5%)

  • La dominance de Bitcoin se replie marginalement à 41.4% .(-0.3%)
  • La meilleure performance des crypto-actifs les plus capitalisés (top 100) est à attribuer à Huobi Token (HT) avec +26% sur une semaine, si l’on exclut la performance de Terra ClassicUSD (USTC), qui semble à nouveau être prise dans une bulle spéculative.

En résumé : Les marchés restent toujours très tendus, et la FED est déterminée à ralentir l’inflation. Dans ce sens, si les chiffres de l’inflation montrent une stagnation ou une accélération, ils seront perçus comme une mauvaise nouvelle car cela encouragerait la FED à poursuivre sa hausse des taux, et inversement. Dans cet environnement, nos recommandations n’ont pas évolué : Bitcoin doit rester majoritaire dans votre portefeuille. Ethereum reste un actif tout à fait solide, bien que sa faiblesse depuis The Merge l’expose à de plus fortes baisses. Dans un dernier temps, le dollar est toujours très fort par rapport à l’ensemble des actifs, et il convient de lui laisser une place conséquente dans votre portefeuille afin d’avoir de quoi investir en cas de potentielle accélération baissière.

Bitcoin (BTC) : 

L’avis Coinhouse : la tentative de cassure du point de contrôle annuel (20 000$) a été rapidement avortée. Le marché étant dans une configuration de canal, le manque de tendance clairement définie empêche les moyennes mobiles de réagir correctement. Le support des 18 000$ se fragilise, après plusieurs semaines à être longuement travaillé. Les ordres acheteurs y résidant sont exécutés et de moins en moins de liquidités sont disponibles pour soutenir ce seuil. Le prochain palier en cas de cassure du support serait celui des 15 000$. À l’inverse, en cas de cassure de la résistance des 20 000$, les 21 300$ étant la confluence entre un nœud de volume et de la moyenne mobile 100 jours, seraient notre premier palier de résistance.

Le mouvement du prix demeure assez illisible, et seul un franc passage en dehors de notre canal nous donnera la direction du prochain mouvement.

 

Ethereum (ETH) :

 

L’avis Coinhouse : Ethereum est également très peu volatile ces derniers jours, comme le marquent les moyennes mobiles. Tandis que nous avons réussi à les franchir lors du récent bond de Bitcoin, Ethereum est très clairement resté en dessous. Elles agissent pour le moment en tant que chape de plomb.

Les 1 200$ demeurent le point le plus important à conserver pour ce dernier. Il est le point de contrôle annuel, et par conséquent une clôture journalière sous ce point serait très négative pour ce dernier.
Les 1 400$ devraient quant à eux servir de résistance, étant un point pivot ainsi que le seuil où se situe la moyenne mobile 100, ayant déjà de nombreuses fois servi de résistance ou de support.

 

SPX :

L’avis Coinhouse : le SPX se trouve actuellement sous son creux marqué au début de l’été 2022. Le récent rebond a été alimenté par les espoirs d’un assouplissement temporaire de la FED. L’indice des prix à la consommation ce jeudi, ainsi que le début des résultats trimestriels ce vendredi seront les prochains événements qui apporteront leur lot de volatilité. Vendredi, les actions bancaires seront à l’honneur avec les résultats de JP Morgan, Morgan Stanley, Wells Fargo et Citigroup. Les analystes craignent des résultats décevants, prenant en compte le resserrement monétaire et l’inversion de la courbe des taux. Les membres de la FED ayant annihilé tout espoir de pivot, il sera difficile pour les opérateurs de trouver une raison d’être à l’achat.

Le sommet marqué avant la crise du covid-19, se situant aux alentours des 3400 points serait alors notre prochain niveau de support.
Conclusion :
Le manque de narrative poussant les intervenants à l’achat fait que les marchés n’arrivent pas à franchir des paliers à la hausse. Les rendements obligataires restent à la hausse, tout comme le dollar ce qui désavantage les marchés pro risque. Le Bitcoin étant fortement corrélé au SPX, les prochaines nouvelles concernant la macroéconomie devraient apporter enfin de la volatilité aux crypto-actifs.
Tops & flops de la semaine (top 50 marketcap)
Tops
1- Ripple (XRP) : +9%
2- Quant (QNT) : +6%
3- Elrond (EGLD) : +6%

Flops
1- Chilliz (CHZ) : –15%
2- Ethereum Classic (ETC) : -12%
3- EOS (EOS) : –12%

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.