This website is available in your language $languageName   EN Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Insights > Analyses techniques > Les marchés obligataires se détendent après l’intervention de la banque anglaise

Les marchés obligataires se détendent après l’intervention de la banque anglaise

4 octobre 2022

temps de lecture 4 minutes

avatar-auteurGlenn Sauvage

Partagez cette article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

La semaine dernière, la livre sterling était dans une situation très inconfortable. Elle a perdu 4% en quelques heures dans la nuit de dimanche à lundi face au dollar, la banque centrale d’Angleterre fut contrainte d’intervenir pour enrayer cette chute afin d’éviter des risques plus importants. Les fonds de pension étaient particulièrement mis à mal par la forte hausse des taux et la chute de la devise. En effet ces derniers sont massivement acheteurs d’obligations à long terme avec une couverture de change. Du fait de la chute de la devise, elles faisaient face à des appels de marge sur ces couvertures qu’elles auraient dû honorer en vendant des actifs obligataires dépréciés du fait de ces hausses de taux. Cela aurait accru la pression sur les taux, renforçant cette boucle infernale que la Banque Centrale a donc brisé par son intervention.

La banque Crédit Suisse fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours, et pour cause : le coût de la couverture pour risque de défaut à cinq ans (CDS) a explosé. Cette donnée indique que les intervenants sont très pessimistes à son égard, et estiment à plus de 20% un risque de défaut du Crédit Suisse dans les 5 prochaines années. La publication d’un mémo de son CEO, expliquant que l’entreprise était face à un “moment critique” mais “disposait de capitaux et de liquidités très solides” (source : Reuters), n’a pas réussi à convaincre les investisseurs.

Ce lundi, le S&P500 a ouvert en forte hausse et a clôturé la journée à +2.56%. La probable explication à ce mouvement haussier et que les intervenants s’attendent désormais à un pivot de la FED, après celui de la banque d’Angleterre. L’ISM manufacturier a aussi montré un certain ralentissement à venir. Si la FED infléchit sa politique de resserrement monétaire (ralentissement du rythme de hausse des taux ou diminution du Quantitative Tightening), le marché des actions pourrait rebondir, entraînant avec lui les cryptos très probablement. Pour l’instant, aucune déclaration de la FED n’a été faite à ce sujet, et il ne s’agit que de spéculation.

Le Bitcoin est toujours dans la borne haute de son canal de ces dernières semaines, légèrement en dessous des 20 000$. L’Ethereum et l’ensemble des altcoins semblent perdre en force vs Bitcoin, ce qui permet à la Bitcoin Dominance de remonter quelque peu après des niveaux particulièrement bas ces derniers mois. Le Bitcoin reprend donc en force, après avoir été très calme pendant la surperformance d’Ethereum lié au Merge cet été.

Selon CoinMarketCap, la capitalisation du marché est en hausse sur la semaine à 900 milliards de dollars (-2.73%)

La dominance de Bitcoin repart à la hausse à 41.6% .(+1.0%)

La meilleure performance des crypto-actifs les plus capitalisés (top 100) est à attribuer à Reserve Rights (RSR) avec +23% sur une semaine

En résumé : Les marchés semblent vouloir respirer en ce début de trimestre, anticipant une inflexion dans la politique monétaire de la FED. Pour rappel, seules les actions coordonnées de banques centrales ont des effets qui s’installent dans la durée. Pour le moment seules la Banque du Japon et la Banque d’Angleterre sont intervenues de manière indépendante. Côté crypto-actif, Bitcoin semble reprendre la main, une majorité d’altcoins sous-performant face à celui-ci. La période reste incertaine, et il convient de rester sur les plus fortes capitalisations tel que Bitcoin et Ethereum, tout en ayant une certaine quantité de liquidité disponible afin de pouvoir profiter de potentiels accès de faiblesse.

 

Bitcoin (BTC)

L’avis Coinhouse :

Le Bitcoin tente de passer son point de contrôle annuel se situant aux alentours des 20 000$. Une clôture journalière au-dessus de ce seuil serait extrêmement intéressante, ce seuil étant le nœud de volume le plus important de l’année. Il est à présent une résistance importante. Nous nous situons également au-dessus de nos moyennes mobiles journalières à court terme (EMA 13-21) indiquant un possible retournement de tendance un peu plus durable.

Nous voyons que les 21 200$ constitueront probablement notre prochain niveau de résistance. Ce niveau est une confluence entre un nœud de volume important et la moyenne mobile 100 jours, qui a déjà été rejetée 2 fois. Si le S&P500 continue son rebond, le Bitcoin le suivra très probablement du fait de la corrélation entre ces marchés.

Ethereum (ETH)

L’avis Coinhouse :

Ethereum, sans narrative pour soutenir le cours comme nous avons eu ces derniers mois avec le Merge, est relativement lourd. Nous pouvons le voir avec les moyennes mobiles à court terme : Bitcoin se trouve actuellement au-dessus de ces dernières tandis qu’Ethereum commence seulement à les travailler.

Ainsi, la zone de résistance principale d’Ethereum se trouve aux 1 400$. Nous avons ici une confluence entre les moyennes mobiles à court terme, la moyenne mobile 100 jours et un niveau pivot. Celui-ci a déjà servi de résistance et de support. Si une clôture journalière vient à arriver au-dessus de ce seuil, alors nous pouvons nous attendre à un retour sur les 1 600$, notre prochain nœud de volume important.

Le Point de Contrôle annuel à très bien réagi, aux alentours des 1 200$. Ce seuil reste donc notre niveau de support principal.

Bitcoin Dominance

L’avis Coinhouse :

Comme nous pouvons le constater, ce début d’année a été marqué par une reprise en dominance du Bitcoin, dans un même temps ou les indices souffraient, et le dollar était plus fort que jamais.

A l’échelle du marché des crypto-actifs, le Bitcoin agit comme le dollar des marchés traditionnels. Quand l’étau se resserre, les intervenants ont tendance à se réfugier dessus. Ces dernières semaines ont été marquées par une longue baisse de la Bitcoin Dominance, en raison de la surperformance d’Ethereum et par extension des alts, liés notamment à The Merge.

La Bitcoin Dominance a touché à nouveau le niveau des 39%, et réagit à nouveau sur ce seuil. Nous pouvons désormais nous attendre à un retour au moins sur le haut de ce range, aux 48%.

Conclusion :

Les marchés pro-risque réagissent plutôt bien suite aux annonces de la banque d’Angleterre, et s’attendent désormais à un pivot de la banque fédérale américaine. La rapide diminution de la masse monétaire (M2) pourrait les forcer à changer leur politique monétaire, ce qui laisserait souffler l’ensemble des marchés. Cela pourrait affaiblir légèrement le dollar qui a connu une avancée très rapide en 2022.

Tops & flops de la semaine (top 50 marketcap)

Tops

1- Quant (QNT) : +16%

2- Elrond (EGLD) : +11%

3- Polygon (MATIC) : +7%

Flops

1- Chilliz (CHZ) : –17%

2- Cosmos (ATOM) : -9%

3- Filecoin (FIL) : –7%

Vous aimerez aussi.

Le temps des incertitudes

Le temps des incertitudes

La divergence entre l’indice boursier S&P 500 et le Bitcoin s’accentue. En effet, le coefficient de corrélation entre ces 2 actifs atteint seulement 0,60 actuellement contre 0,9 il y a quelques semaines. Cette décorrélation est le reflet de 2 situations...

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.