This website is available in your language $languageName   English Close

Retrouvez toute l'actualité Crypto > Actualités > Pourquoi le cours du Bitcoin a-t-il explosé en 2020 ?

Pourquoi le cours du Bitcoin a-t-il explosé en 2020 ?

2 février 2021

temps de lecture 3 minutes

avatar-auteurManuel Valente

L’année 2020 a vu le cours de Bitcoin augmenter de plus de 300%. Une telle situation n’avait pas été observée depuis la fin de l’année 2017. 2020 fait donc suite à un marché en berne depuis deux ans, récupérant lentement de l’éclatement de la bulle dite ‘’des ICOs’’. Et comme toujours, plusieurs facteurs se conjuguent pour enclencher un nouveau marché haussier. Analysons en détail ces différents facteurs.

1. La crise du COVID-19

La crise COVID aura un impact colossal sur l’ensemble de l’économie mondiale, et ce pendant une longue période. Son arrivée a été de prime abord très négative pour le Bitcoin, puisque celui-ci perdait brutalement 50% de sa valeur mi-mars 2020 lorsqu’il devenait évident que des confinements généralisés allaient avoir lieu. Un mouvement de panique générale a alors touché pendant plusieurs semaines tous les actifs financiers sans exception. Pourtant, le cours de Bitcoin reprenait rapidement de la vigueur dès le mois de mai, avant de s’envoler vers des sommets à partir d’octobre 2020.

Suite à la mise en place de mesures de soutien de l’économie par les différents pays industrialisés, la colossale augmentation de la dette des états et la création monétaire par les banques centrales a fragilisé durablement la confiance des investisseurs, certains observateurs évoquant même une possible crise monétaire à venir.

Plus que jamais, le Bitcoin peut être considéré comme un actif alternatif au système financier traditionnel, permettant aux investisseurs de se couvrir par rapport aux fluctuations causées par une crise systémique telle que celle du COVID.

2. L’arrivée des investisseurs institutionnels

Suite à la crise, ces derniers se sont tournés vers des catégories d’actifs alternatives. On peut citer l’or bien entendu, traditionnellement une réserve de valeur dans les temps difficiles, et dont le cours s’est fortement apprécié en 2020. Mais ce sont surtout les cryptoactifs comme le Bitcoin qui ont connu une hausse sans précédent, à tel point que certains analystes prédisent un transfert de liquidité durable depuis le marché de l’or.

Grâce entre autres à la régulation croissante de ce marché, des fonds d’investissement et des fonds de pension, principalement américains, ont pu prendre des positions en Bitcoin et créer ainsi une très forte demande.

Un chiffre à retenir : le volume des transactions de plus de 100 000$ a été multiplié par quatre entre décembre 2019 et décembre 2020. On observe également des entreprises traditionnelles cotées qui placent leur trésorerie en Bitcoin, la plus connue étant MicroStrategy avec une position de plus d’ un milliard de dollars

3. Le halving

La création monétaire de Bitcoin est automatiquement réglée par son algorithme, qui la fixe actuellement à 6,25 bitcoins toutes les dix minutes. Tous les quatre ans, cette création monétaire est divisée par deux, et la dernière division ou halving a eu lieu en mai 2020. Bien entendu, lorsque dans un marché l’offre est radicalement diminuée alors que la demande reste constante, le prix aura tendance à grimper

4. L’assèchement de liquidité sur le marché

La forte baisse des liquidités disponibles sur les plateformes de change en cryptoactifs a été une caractéristique forte de l’année 2020. En effet, beaucoup d’investisseurs préfèrent désormais conserver leurs actifs dans des portefeuilles sécurisés. Moins de fonds disponibles pour effectuer des transactions implique que les effets de marché sont décuplés, ce qui accentue encore davantage les points cités précédemment. Une part croissante d’investisseurs envisage ses positions sur le moyen ou le long terme, et n’a pas besoin que ses bitcoins soient immédiatement disponibles à la revente sur les places de marché.

5. Comment s’annonce 2021 ?

Le début de l’année 2021 voit une correction du cours de Bitcoin se mettre en place, ce qui confirme sa réputation de marché très volatil.  La nouvelle administration américaine ainsi que la BCE ont fait des annonces qui pourraient présager de régulations beaucoup plus fortes du marché. Les effets négatifs sur les cours ne sont donc pas impossibles. 

Certains des points mentionnés ci-dessus resteront sans doute valables : les politiques de relance continueront à affaiblir durablement les monnaies fiduciaires classiques, et les investisseurs chercheront toujours des alternatives aux produits financiers traditionnels tels que les obligations. Si la confiance est entamée sur le marché du Bitcoin,  ils pourraient chercher d’autres solutions, mais les alternatives sont très rares.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.