This website is available in your language EN   EN Close

Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Actualités > Point sur les Fonds Négociés en Bourse (ETF) sur Bitcoin

Point sur les Fonds Négociés en Bourse (ETF) sur Bitcoin

30 août 2023

Temps de lecture 4 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Historiquement, le monde financier institutionnel a été réticent à s’engager dans le secteur des crypto-actifs, principalement en raison de risques pour leur réputation et de l’absence de cadre réglementaire. Cependant, à partir de 2020, cette situation a changé, et nombre d’entités financières basées aux États-Unis ont commencé à investir dans ce secteur, et même à offrir des options d’investissement à leurs clients.

 

L’une des grandes difficultés demeure cependant la gestion “sûre” de ces actifs numériques. Les crypto-actifs sont stockés en utilisant des portefeuilles numériques, qui nécessitent des connaissances techniques pour leur maintenance. Toute défaillance peut être impitoyable en cas de perte ou de cyberattaque. Ce défi est encore plus important pour les grandes institutions financières en ce qui concerne la sécurité et la conformité.

 

Pour convaincre les institutions majeures de s’impliquer davantage, il est crucial d’offrir des véhicules d’investissement familiers et bien compris, d’où l’intérêt pour les ETF. Des entreprises telles que VanEck, Valkyrie et Fidelity ont tenté de créer des ETF centrés sur le Bitcoin en 2020 et 2021, mais ont rencontré l’opposition de la SEC pour diverses raisons, notamment le manque de maturité du marché, sa volatilité, la faible liquidité et des problèmes liés à la garde des actifs.

 

La SEC a cependant été moins méfiante à l’égard des ETFs basés sur des crypto-actifs utilisant des produits à terme (futures). On a donc pu voir en 2021  des ETFs Bitcoin basés sur des futures apparaître sur le marché, le premier étant créé par l’entreprise ProShares à la Bourse de New York. On trouve actuellement des ETFs équivalents dans de nombreux marchés émergents comme Dubaï ou le Brésil. De même, des ETFs basés sur les actions d’entreprises de minage existent actuellement et ne posent aucun problème.

 

Contrairement à l’approche plus accueillante de l’Union européenne, les organismes de réglementation américains maintiennent une position assez défensive envers les crypto-monnaies. Au mois de juin 2023, le géant de la gestion d’actifs Blackrock a soumis une nouvelle proposition pour un ETF Bitcoin spot, c’est-à-dire avec un vrai sous-jacent en Bitcoin. 

 

L’entreprise se distingue par son immense expérience et son taux de succès élevé dans la création d’ETF, ayant subi un seul refus de la SEC sur plus de 570 demandes. Coinbase, la première entreprise de crypto aux États-Unis et cotée en bourse, sera le gardien des actifs. Il semble que la proposition de Blackrock soit particulièrement solide et ait été conçue pour surmonter les objections antérieures de la SEC. Le régulateur a indiqué qu’il commencerait à examiner le dossier, ouvrant la voie à une éventuelle commercialisation.

 

D’autres entreprises suivent le mouvement et soumettent leurs propres propositions d’ETF, notamment WisdomTree, Invesco and Valkyrie, ce qui pourrait aboutir à l’introduction des premiers ETFs spot sur Bitcoin dans les semaines à venir.

 

La dernière entreprise en date est Hashdex, avec la particularité de confier le sous-jacent en Bitcoin au CME.

Mais ce qui a surtout retenu l’attention des observateurs est la décision qu’un juge vient de prononcer dans une affaire qui oppose Grayscale à la SEC: Grayscale avait cherché à convertir son fonds d’investissement Bitcoin en un ETF spot, ce qui lui avait été refusé par la SEC. La décision du juge condamne le refus de la SEC, en affirmant que celui-ci n’était pas suffisamment étayé.

 

L’arrivée d’un ou plusieurs ETFs Bitcoin spot pourrait avoir des implications majeures. Il pourrait encourager les institutions financières, surtout aux États-Unis, à s’engager plus activement dans le monde des crypto-actifs en utilisant un instrument financier bien établi et sécurisé. Ceci pourrait également propulser les crypto-actifs dans les marchés financiers traditionnels et conduire à la création de nouveaux instruments d’investissement intégrant des crypto-actifs.

 

Pour le secteur des crypto-monnaies, la création d’un ETF spot implique la nécessité de constituer des réserves dans l’actif concerné, ce qui pourrait déclencher une demande accrue des investisseurs institutionnels et stimuler les prix, au moins à moyen terme.

 

La meilleure preuve de cette différence d’approche est la sortie du premier ETF spot Bitcoin sur Euronext annoncée il y a quelques jours, par l’entreprise Jacobi Asset Management, qui n’a pas posé de problème pour être acceptée par les autorités de marché européennes. Il est possible que cette acceptation ait un impact sur la décision future de la SEC.

 

Il est important de rappeler que malgré l’ouverture de l’Union Européenne, les autorités réglementaires américaines demeurent généralement méfiantes vis-à-vis des crypto-monnaies, mais entre la décision de justice concernant Grayscale, l’acceptation de ce genre de produits par Euronext, et les demandes de création de la part d’entreprises de premier plan comme Goldman Sachs, un refus de la part de SEC devient de plus en plus difficile à justifier. 

Avec le compte Premium de Coinhouse, la crypto n’aura plus de secrets pour vous. Un accompagnement construit sur-mesure, pour vous apporter toutes les connaissances et les conseils de nos experts afin de tout savoir de la crypto et de maîtriser vos investissements. Le compte premium de Coinhouse, ce sont des contenus exclusifs toutes les semaines, des formations et des webinaires réguliers, une formation initiale en direct pour maîtriser l’intégralité des bases crypto, et des rendez-vous fréquents avec votre chargé de compte pour gérer votre portefeuille.

Vous aimerez aussi.

Femme & web3 : Syndrome de l’imposteur

Femme & web3 : Syndrome de l’imposteur

Il y a encore trois ans, à mes débuts dans le milieu du Web3, jamais je n’aurais imaginé pouvoir m’exprimer comme je le fais aujourd’hui à travers différents écrits, ou lors de prises de parole à des événements. Souvent empreinte de doute chaque fois que mon avis était sollicité, je ne me sentais pas légitime. Pourtant, j’ai réussi à surmonter ce sentiment et, petit à petit, je prends de plus en plus la parole. Pour toutes celles et ceux qui, comme moi, se sentent bloquées par ce plafond de verre, se sentent illégitimes et pas à leur place, voici les trois choses qui m’ont aidée à aller de l’avant et à franchir ce cap.

Devenez un investisseur averti !