Retrouvez toute l'actualité Crypto. > Actualités > Note de conjoncture : Décembre 2023

Note de conjoncture : Décembre 2023

4 décembre 2023

Temps de lecture 4 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Une mini « alt-season » qui fait du bien

Ce mois ne nous a pas apporté beaucoup d’éléments afin de modifier notre scénario macroéconomique US. Pour autant, la Fed, banque centrale des US, a insufflé beaucoup d’espoir sur la fin de son programme de resserrement monétaire. Pour rappel, c’est de ce côté de l’Atlantique que viennent la plupart des données influençant les marchés du fait l’ampleur des marchés financiers US. En détail, on a eu :

  •   Chômage : le taux du mois de septembre est ressorti à 3.9%, en légère hausse par rapport au mois précédent (3,8%) et légèrement au-dessus des attentes des opérateurs (3.8%).
  •   Inflation : le PCE « core » (hors énergie et alimentation), indices des prix à la consommation des ménages, est ressorti à +3.5%, en ligne avec les attentes et en léger retrait vs le mois précédent (3.7%). C’est l’indice favori de la Fed pour jauger de l’inflation.
  •   Croissance : la deuxième estimation du PIB pour le Q3 est ressortie à +5,2%, très au-dessus des attentes (+4.9%). Cette croissance s’explique par la dépense publique qui a atteint des niveaux records. Pour autant, les indicateurs « flashs » (PMI, ISM …) d’activité laissent entrevoir une diminution de cette croissance pour le 4ème trimestre.

Si on s’arrête à ces statistiques, on peut en conclure que l’économie américaine tourne à plein régime même si celle-ci devrait ralentir au 4ème trimestre. Dans ce contexte-là, l’inflation suis une tendance baissière, amenant une situation idyllique. La question de savoir si l’économie américaine va rentrer en récession ou non en 2024 reste entière. En cas de récession, s’agira-t-il d’un soft ou d’un hard landing ? La Fed semble pour le moment acter de la baisse régulière de l’inflation et a très largement assoupli son discours ouvrant la voie à une baisse prochaine des taux, ce que les marchés n’ont pas manqué de noter et d’anticiper.

Au niveau des actifs traditionnels, on a eu un très large reflux des taux longs aux US avec un taux 10 ans qui après avoir dépassé les 5% le mois précédent, s’est effondré de 61 bps à 4.32%. Cela renverse la rhétorique disant que les marchés des taux ont jouer le rôle d’un resserrement monétaire et qui a en partie justifié la détente de la Fed lors du dernier FOMC. Sur la même période, le taux 2 ans s’est également effondré en dessous de 5% pour clôturer à 4,68%. C’est ce taux-là qui anticipe le plus les mouvements futurs de la Fed. Sur le mois, l’USD s’effondre, en ligne avec les baisses de taux de marché aux US, avec un EURUSD qui clôture à 1.09.

Sur le mois, les marchés actions ont opéré un retournement haussier d’une ampleur rare sur fond d’espoir de détente monétaire. Le S&P500 a clôturé à 4568, en hausse de 8,92% sur le mois, renversement entièrement la baisse des 3 mois précédents. Pour le Nasdaq 100, la hausse a atteint 10,67% et établi des nouveaux plus hauts annuels. Il se rapproche de ses plus hauts historiques qui devraient être rapidement atteint tant la dynamique est forte. Pour le moment, les marchés ont complètement enterré la crainte sur les volumes d’émission sans précédents au niveau de la dette US.

Au niveau des cryptos, le BTC a continué sa progression des 2 mois précédents. La détente monétaire semble avoir été la principale raison. Les nouvelles concernant les ETFs spots ont également supporté le marché, même si le premier n’est pas attendu avant début janvier. Sur le mois, le BTC a dépassé les 38,400 $. La voie pour un retour sur les 40,000 – 42,000 $ est ouverte. L’ETH, de son côté, a bénéficié de l’annonce de Blackrock et de Fidelity de lancer prochainement des ETF spots, comme pour le BTC. Le rattrapage sur l’ETH.BTC est modeste à ce stade et pourrait s’amplifier dans les semaines à venir.

Sur le reste du marché, on a eu une explosion haussière de la plupart des altcoins majeures dans la foulée de la montée de l’ETH. La sous performance observée depuis le début de l’année a été partiellement corrigée sur ce mouvement. Quelques titres sortent du lot. AVAX a progressé de 89% sur fond d’annonce de JPMorgan qu’ils utiliseraient cette blockchain dans le cadre de tokenisation d’actifs financiers traditionnels. SOL a progressé de 54%, la résolution de la liquidation de FTX semblant touché à sa fin.

En termes de perspectives pour les mois à venir, nous maintenons notre exposition en ligne avec celle du benchmark. Cependant, nous avons assez largement rebalancé nos expositions vis-à-vis des altcoins que nous avons en portefeuille pour tenir compte des forts mouvements observés lors du mois. Nous n’hésiterons pas à moduler nos expositions en cas d’accélération haussière car il nous semble qu’il est encore un peu tôt pour embrasser un fort marché bull. De plus, sur le front des taux, on pourrait avoir un petit retour de manivelle, le combat contre l’inflation n’étant pas encore gagné malgré le très fort pari du marché obligataire.

Vous aimerez aussi.

Crypto RWA : les 4 meilleures cryptos à suivre en 2024

Crypto RWA : les 4 meilleures cryptos à suivre en 2024

Les cryptomonnaies sont des monnaies numériques. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas en lien avec des actifs réels. Par exemple, les coins RWA sont des cryptos qui sont adossées à des biens réels. Très différents du Bitcoin ou d’Ethereum, ces coins sont une catégorie particulière du marché de la cryptomonnaie qui rencontre un très fort succès en 2024.

Devenez un investisseur averti !