This website is available in your language $languageName   English Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Le bitcoin : décryptage complet

Qu’est-ce que le bitcoin? Le bitcoin est l’unité monétaire d’un système financier alternatif dont le fonctionnement s’appuie sur du code informatique et de la cryptographie, sans autorité centrale, ouvert à tous 24 h/24 et 7 j/7, transparent et résistant à la censure.
Initialement créé comme un réseau de paiement alternatif, il est aujourd’hui surtout utilisé comme actif d’investissement et réserve de valeur.

DECRYPTAGE : Le Bitcoin en vidéo.

Les essentiels pour investir en toute sérénité.

1. Un concept révolutionnaire : la blockchain.

Le fonctionnement du Bitcoin est basé sur un protocole : la blockchain. C’est un livre de comptes numérisé dans lequel sont répertoriées toutes les transactions. C’est sur ce réseau que circulent les bitcoins, qui sont donc exclusivement numériques.


Ce réseau possède 2 caractéristiques fondamentales : il est immuable et distribué. Aucune donnée enregistrée sur la blockchain ne peut donc être modifiée ou supprimée.


Il n’y a aucun organisme central qui contrôle son fonctionnement : les données sont répliquées sur des dizaines de milliers d’ordinateurs dans le monde entier, et n’importe qui peut participer au réseau et proposer des modifications. De ces caractéristiques naissent la confiance dans l’utilisation de Bitcoin.

Blockchain Bitcoin

2. Comment est créé un bitcoin ?

Réponse à la crise financière bitcoin

Le bitcoin, c’est quoi ? Le bitcoin, par définition, est la contraction des termes anglais «bit» et «coin». Soit, en français, «unité d’information binaire» et «pièce de monnaie».

Le mystère plane autour du créateur du bitcoin. On connaît tout au plus un pseudo : Satoshi Nakamoto. Il peut s’agir d’une personne ou d’un groupe de personnes, impossible d’en être certain.

Certains spécialistes affirment que le bitcoin a été créé en réaction à la crise financière de 2008, pour s’affranchir des banques et des États. Mais les rares écrits de Satoshi Nakamoto, qui remontent à l’origine de la cryptomonnaie, ne confirment pas cette théorie.

Les défauts du système bancaire traditionnel y sont toutefois discutés, avec notamment la contrainte d’avoir recours à des institutions financières en tant qu’intermédiaires pour garantir nos transactions. Bitcoin peut d’ailleurs fonctionner sans son créateur d’origine. Satoshi Nakamoto n’est au demeurant plus actif dans le projet depuis 2012.

Bitcoin est d’abord né via un document rendu public le 31 octobre 2008, qui en expliquait le concept. Ce document, appelé «livre blanc» (White Paper), a pour titre : «Bitcoin : A Peer to-Peer Electronic Cash System» («Bitcoin : un système de système de paiement électronique de pair à pair»). Il s’agit au départ de proposer une monnaie numérique.

Le bitcoin est créé via un processus d’extraction numérique par les utilisateurs eux-mêmes. Il s’agit du minage. Le mineur définit la puissance de calcul qu’il souhaite fournir pour mener ce processus. En plus de créer des bitcoins, il collecte les transactions réalisées par d’autres utilisateurs. Il augmente leur sécurité en ajoutant une fonction de verrouillage, puis en vérifiant les signatures numériques des opérations. Le minage nécessite un équipement spécialisé, mais aussi un logiciel de minage.

2008 création du bitcoin

3. L’histoire du bitcoin

La blockchain Bitcoin est entrée en service le 3 janvier 2009. Dans les premiers temps, seuls quelques informaticiens passionnés s’y intéressaient, mais rapidement des plateformes de change se sont mises en place, permettant d’échanger des bitcoins contre des dollars, et donc de fixer un cours en fonction de l’offre et de la demande.

Le 12 octobre 2009, 5050 bitcoins étaient échangés pour 5,02 dollars, soit environ 0,001 dollar l’unité, ce qui marquait les débuts de l’utilisation des cryptomonnaies comme support d’investissement.

Moins de deux ans plus tard, le 9 février 2011, le bitcoin atteint la parité : ce jour-là, 1 bitcoin = 1 dollar.

Pour arriver au nombre de 21 millions bitcoins Bitcoin à terme, une quantité de bitcoins est créée toutes les dix minutes en moyenne et ajoutée à la masse monétaire totale. À la base, ces fonds sont utilisés pour rémunérer ceux qui font fonctionner le réseau et que l’on appelle les mineurs. Ces bitcoins peuvent ensuite se retrouver sur le marché.

Le 3 janvier 2009, jour du lancement du réseau, 50 bitcoins étaient générés par les mineurs toutes les dix minutes en moyenne. Le programme stipule que la récompense des mineurs via la création monétaire est divisée par deux tous les quatre ans. La dernière division en date, aussi appelée «halving», a eu lieu le 11 mai 2020. Nous sommes alors passés de 12,5 à 6,25 bitcoins créés toutes les dix minutes. La prochaine division aura lieu en 2024. En suivant ce schéma, un maximum de 21 millions de bitcoins sera en circulation vers l’année 2140.

Près de 19 millions d’unités sont actuellement en circulation, mais dans seulement quelques années, nous aurons déjà atteint les 20 millions. À titre de comparaison, il y a par exemple 15 milliards de billets de 50 euros en circulation.

4. À quoi sert le bitcoin ?

Satoshi Nakamoto propose donc un système d’échange de valeur alternatif. Il est la première personne à avoir trouvé une solution agrégeant la sécurité et la décentralisation, c’est-à-dire un système fonctionnant intégralement sans intermédiaire ni organisme de gestion centrale.

Le bitcoin est le premier moyen de paiement international et natif de l’Internet. Cela permet à quiconque bénéficiant d’un accès à Internet de pouvoir utiliser le bitcoin sans limitation. Les transactions sont rapides, et nécessitent une dizaine de minutes maximum pour parvenir à destination, même si votre destinataire se trouve à l’autre bout du monde. Il s’agit d’un système plus efficace que les virements bancaires qui peuvent prendre plusieurs jours, surtout si des fonds sont transférés à l’international.

Le réseau bitcoin est également bon marché : il est possible de transférer l’équivalent de millions d’euros en bitcoin avec des frais de seulement quelques euros.

En raison des mouvements brusques de son prix, l’actif reste peu utilisé comme moyen de paiement pour acheter des biens ou des services. Il est davantage perçu comme un outil d’investissement, voire comme une valeur refuge, mais nous étudierons cette question en détail plus tard.

5. Le Bitcoin est rare mais hautement divisible.

Pour que tout soit clair, distinguons bien le protocole Bitcoin – qui est le réseau sur lequel sont stockées toutes les transactions ou informations – et les bitcoins qui sont les unités de valeurs que l’on s’échange et dont le prix est fixé par l’offre et la demande.

Un chiffre : 21 millions.

L’une des caractéristiques fondamentales de Bitcoin est le fait que sa création monétaire est prévisible. 21 millions : c’est le nombre total de bitcoins qui seront disponibles sur le marché à terme, déterminés par le protocole dès sa création. Cette limite lui donne une rareté intrinsèque, et on fait souvent le parallèle avec les métaux précieux, à tel point qu’on parle de Bitcoin comme or numérique.

21 millions d’unités pour 7 milliards d’humains peuvent sembler insuffisantes si Bitcoin souhaite s’imposer comme un moyen d’échange utilisable par tous au quotidien, mais c’est un faux problème.

Les unités de Bitcoin sont actuellement divisibles jusqu’à huit chiffres après la virgule, et il est possible d’aller encore plus loin si besoin est. En honneur à son créateur, la plus petite unité du système est appelée le satoshi.

Un bitcoin est donc égal à 100 000 000 de satoshis, et il est tout à fait possible d’acheter ou de s’échanger un millième ou même un millionième de bitcoin.

Le bitcoin est rare

6. Comment est fixé le cours du Bitcoin ?

Le cours du Bitcoin est fixé, comme pour les matières premières ou les métaux précieux, uniquement via l’offre et la demande. Il existe des plateformes d’échange sur lesquelles un nombre important de transactions sont effectuées chaque jour, permettant de fixer un cours. Plus globalement, le cours est influencé par une myriade de facteurs au quotidien : les nouvelles, bonnes ou mauvaises, le contexte économique global, ou la dynamique interne au marché.

Le bitcoin est ainsi un actif volatil, comme toutes les cryptomonnaies. Il peut connaître des baisses ou augmentations de 10 % sur une même journée. Pour prendre les meilleures décisions, les investisseurs doivent faire preuve de sang-froid. Pour cela, il faut bien comprendre comment le bitcoin fonctionne et pourquoi les cours évoluent rapidement. Vous souhaitez connaître tous les facteurs à prendre en compte pour bien investir? Coinhouse vous explique tous les éléments clés à connaître dans son dossier «Comment est déterminée la valeur du bitcoin?». Vous pourrez ainsi investir sereinement. Rendez-vous sur cette page pour suivre le cours du Bitcoin en temps réel. Vous y retrouverez aussi l’analyse technique de nos experts pour vous aider à optimiser vos investissements.

7. Comprendre le concept de minage du Bitcoin.

Les personnes appelées les mineurs sont des volontaires qui utilisent leurs ordinateurs pour valider les transactions et sécuriser le réseau Bitcoin. Par cette action, connue sous le nom de ‘’preuve de travail’’, ils sont à l’origine de la création monétaire : le but est de résoudre une équation mathématique, et la première machine à la résoudre reçoit une récompense en bitcoins.
C’est pour cette raison que l’analogie est parfois faite avec l’or : les mineurs ‘’découvrent’’ un nouveau bloc de la blockchain Bitcoin à chaque fois qu’une équation est résolue. À l’image du chercheur d’or qui a fait des efforts dans une mine, le mineur de bitcoins en reçoit en récompense pour avoir engagé de la puissance de calcul et avoir permis au réseau de fonctionner. À la différence qu’avec le Bitcoin, tout est numérique et le nombre total d’unités est déterminé à l’avance.

Les mineurs se rémunèrent aussi avec les frais de transaction, dont le montant varie selon l’utilisation du réseau, de quelques centimes à plusieurs dizaines d’euros.

Le concept de minage du Bitcoin

Aujourd’hui, le minage de bitcoins s’est industrialisé. On parle de ‘’fermes de minage’’ : elles désignent un lieu, habituellement à grande surface, dans lequel sont regroupés des milliers d’ordinateurs affectés aux activités de minage. Ce sont bien souvent des entreprises qui possèdent ces fermes car il s’agit d’une activité qui nécessite des investissements : pour être concurrentiel, il faut disposer de beaucoup de matériel. Du matériel qui consomme beaucoup d’énergie et dégage de la chaleur, ce qui nécessite de la climatisation.
Certains pays du monde sont privilégiés pour cette activité en raison de leur hiver froid et du faible coût de l’électricité. Le minage reste un sujet technique, nous l’abordons plus en détail dans cet article.

8. Bitcoin, opportunité d’investissement et réserve de valeur ?

Vous avez sans doute déjà entendu le Bitcoin être comparé à de l’or numérique. Plusieurs caractéristiques viennent valider ce constat : tout comme l’or, les bitcoins sont en quantité limitée, ce qui introduit une notion de rareté et est susceptible de faire monter le prix de l’actif. Autre élément de comparaison avec l’or, Bitcoin s’affranchit de la création monétaire des États. En ces temps d’incertitudes économiques, cette caractéristique peut donner au Bitcoin le statut de valeur refuge, dans le sens où les monnaies étatiques pourraient se déprécier avec le phénomène de l’inflation.


Mais attention, si acheter des bitcoins dans une optique d’investissement peut s’avérer être un choix judicieux, il ne faut pas négliger sa forte volatilité : sa valeur peut fortement monter ou baisser en l’espace de quelques jours seulement. N’étant soumis à aucune régulation, le Bitcoin est régulièrement le théâtre de spéculations.


L’observation des mouvements de prix sur les places de marché montrent que hausses phénoménales et fortes chutes se succèdent. À la fin de l’année 2017, le cours du Bitcoin est passé de 8500 euros à plus de 16 000 euros. Mais le cours a ensuite chuté de près de 80% au courant de l’année 2018 pour repasser sous les 3000 euros. En mars 2021, le cours atteint les 50 000 euros !

Comment acheter des bitcoin ?

Ouvrir un compte Coinhouse

Ouvrir un
compte

Ouvrez votre compte en quelques secondes sur notre plateforme

Vérifier son identité

Vérifier son
identité

Pour vous protéger de potentiels fraudes et piratages, nous vérifions l’identité de nos clients

Acheter du Bitcoin

Acheter du
Bitcoin

Achetez vos premiers bitcoins avec une carte de crédit ou un virement bancaire à partir de 20 €.

9. Avantages et inconvénients du bitcoin

Le premier avantage du bitcoin est de pouvoir être utilisé comme un moyen de paiement anonyme. Mais cette cryptomonnaie a bien d’autres atouts :

  • Les transferts sont quasiment instantanés (moins de 10 minutes);
  • Les frais de transfert sont nuls. Les frais de paiement sont eux inférieurs aux autres solutions plus traditionnelles (PayPal, cartes bancaires…);
  • Il n’y a aucune limite aux montants pouvant être transférés;
  • Les échanges se font à un niveau mondial, sans intermédiaire pour le stockage et le transfert;
  • Tout le monde peut échanger des bitcoins;
  • C’est un système décentralisé, ne dépendant d’aucune institution;
  • La transparence totale des échanges est garantie : chaque transaction est enregistrée dans la blockchain, une base de données publique;
  • C’est une opportunité d’investissement attractive. Les gains peuvent être rapides.

Le bitcoin implique aussi plusieurs inconvénients. Il est essentiel de les connaître avant d’investir ou de se lancer dans le minage de cette cryptomanie :

  • Le système est encore méconnu. Tout le monde ou presque a entendu parler du bitcoin, mais cette notion reste peu comprise par le grand public;
  • Les transactions sont irréversibles. Il n’est pas possible d’annuler un paiement en bitcoin une fois fait, même en cas d’erreur;
  • Son indépendance vis-à-vis des institutions et l’absence d’intermédiaires n’est pas sans conséquence : le bitcoin n’est pas réglementé ou garanti par une autorité centrale;
  • Les utilisateurs doivent prendre des précautions particulières pour protéger leur investissement. Il est indispensable de bien sécuriser son ordinateur et son portefeuille en ligne. En cas de piratage ou de perte d’accès, l’utilisateur n’a aucun recours. L’utilisateur doit aussi se montrer très vigilant dans le choix du fournisseur de portefeuille.
  • Le cours du bitcoin connaît une forte volatilité, il peut être impacté significativement par toutes sortes d’événements. Cela devrait cependant évoluer vers une plus grande stabilité lorsque plus d’individus et d’entreprises utiliseront cette cryptomonnaie.

Pour aller plus loin.

Pourquoi 21 millions de bitcoins ?

Pourquoi 21 millions de bitcoins ?

Une des caractéristiques fondamentales du protocole Bitcoin est la limite stricte du nombre de bitcoins qui seront créés : il est stipulé qu’on ne pourra jamais dépasser 21 millions de bitcoins. Malheureusement, l’histoire montre que beaucoup de projets financiers...

Liquid Bitcoin : des transferts rapides et sûrs ?

Liquid Bitcoin : des transferts rapides et sûrs ?

Blockstream lance la plateforme Liquid, première implémentation d’une sidechain sur Bitcoin, un système qui permet de réduire considérablement les problèmes de latence et permet une scalabilité bien plus importante, tout en assurant un certain niveau de...

Envie de vous lancer dans l’aventure cryptos ?