This website is available in your language $languageName   English Close

Analyses économiques

Bitcoin et cryptoactifs: que se passe-t-il en période de crise ?

Julien Moretto – 19 Mar 2020

Le marché des cryptoactifs a connu la plus forte chute de son histoire en 24 heures. La nuit du 12 au 13 mars a vu une baisse de plus de 40% du prix du Bitcoin, sans que le marché ne rebondisse significativement ensuite. Que peut-on dire d’une telle situation ? Est-ce une opportunité et que peut-on prévoir pour le moyen et le long-terme ?

Bitcoin déçoit en tant que valeur refuge… pour l’instant

Il a souvent été dit que le Bitcoin était une réserve de valeur comparable à l’or. La théorie était que, si le marché boursier s’effondrait, les investisseurs chercheraient à basculer leur portefeuille vers des actifs dits ‘’refuge’’, au premier rang desquels l’or. Le Bitcoin devait en théorie remplir un rôle semblable, notamment grâce à son émission monétaire strictement encadrée.

La constatation des derniers jours est amère : il n’existe en fait aucun parachute sur le marché actuel. L’ensemble des actifs a plongé simultanément. Même l’or, habituellement valeur refuge par excellence, a suivi ce mouvement. La littérature économiste évoque souvent le terme de black swan : un événement imprévisible, aux conséquences rapides et catastrophiques pour l’intégralité du marché. Nous venons d’en vivre un avec la crise sanitaire du Covid-19. 

Aucun actif n’est donc pour l’instant à l’abri, dans un environnement économique désormais totalement différent de ce que les analystes prévoyaient il y a encore quelques semaines.

Une épidémie qui rend les prévisions économiques incertaines à court-terme

Quand s’arrêtera ce krach ? Impossible de le prévoir pour le moment. Tant que la crise sanitaire continuera de s’étendre, tant que le nombre de personnes contaminées continuera de croître et les mesures de confinement appliquées, la visibilité sur une possible reprise économique restera difficile à établir.

C’est donc le premier point à surveiller pour ceux qui souhaitent réinvestir sur les différents marchés : lorsque les pics de contamination commenceront à être atteints, pays par pays, on pourra se demander si un véritable rebond est possible. En attendant, la prudence est de mise, économique, mais aussi sanitaire.

Adapter sa stratégie d’investissement pour du long-terme

Sur le plus long-terme, il est intéressant de commencer à se projeter. Le Bitcoin avait été créé lors de la crise de 2008, et n’a donc jamais connu un marché boursier baissier (bear market). Il est très probable que nous ne soyons qu’au début d’une nouvelle crise économique : une récession commence à être annoncée pour la France cette année, alors que le coût final de cette épidémie est loin d’être mesuré.

Hors du contexte de panique et d’incertitude actuel, et en laissant la situation évoluer, il sera intéressant de voir comment le Bitcoin et les autres cryptomonnaies se comporteront dans la période de crise économique qui vient de démarrer. Les banques centrales et les États prennent actuellement des mesures qui auront un impact énorme sur l’économie dans les mois et les années qui viennent: quantitative easing, helicopter money, baisse des taux à des minimums jamais atteints… La liste est longue et risque encore de s’allonger.

Dans quels cas les cryptomonnaies pourraient se décorréler des marchés boursiers ?

Il est alors possible d’imaginer que les cryptoactifs pourront prendre un rôle important de réserve de valeur dans un contexte économique de crise, suite à une possible perte de confiance dans le système bancaire actuel. De même qu’en 2008, on commence déjà à entendre les appels à sauver certaines banques d’ores et déjà mises en difficulté, comme la Deutsche Bank, et ce malgré les nombreux stress tests censés prouver leur solidité.

Il ne faut pas non plus exclure la possibilité d’une crise monétaire, provoquée par les injections de liquidité massives initiées par les banques centrales du monde entier. Au-delà du rachat d’obligations d’États, les banques centrales comme la Fed ou la BCE émettent toujours plus d’euros ou de dollars pour également racheter des dettes d’entreprises, et même des actions. 

Une exacerbation de ces politiques monétaires pourrait risquer, à terme, d’entraîner une dépréciation des monnaies étatiques. Dans un tel contexte, des cryptomonnaies comme Bitcoin, dont le fonctionnement est indépendant des banques centrales, pourraient tirer leur épingle du jeu.

Nous pensons qu’il est important pour les investisseurs de surveiller la sortie de crise sanitaire, qui pourra représenter un point d’entrée intéressant sur le marché des cryptoactifs, car malheureusement la sortie de crise économique ne semble pas, elle, pour demain.

Devenez un investisseur averti !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l’actualité décryptée par nos experts

Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partages