Analyses économiques

La BCE abandonne l’euro au profit du crypto-euro !

Manuel Valente – 1 Avr 2019

Au cours d’une réunion historique, la Banque Centrale Européenne vient d’annoncer la disparition officielle de l’Euro au profit d’un nouvel actif : le crypto-euro. Prenant les marchés par surprise, cette annonce aura de profondes implications pour l’ensemble de l’économie de la zone euro.

Depuis quelques mois, la rumeur allait grand train. Entre les différentes annonces de régulation des cryptoactifs par de nombreux pays, et l’utilisation de la Blockchain par de nombreuses entreprises et organisations étatiques, l’intérêt pour ces technologies devenait impossible à démentir. Mais personne ne s’attendait à cette décision d’une ampleur historique.

Pourtant, l’intérêt de remplacer l’euro par un cryptoactif fait sens. Pour rappel, rien qu’en France, plus d’un million de cartes bleues sont piratées chaque année. L’utilisation d’un actif sur la Blockchain devrait permettre de régler ce problème relativement facilement, en éliminant les vols de cartes bleues et autres sites de revente illégale. Par exemple, il est prouvé depuis maintenant plusieurs années qu’il est possible d’acheter des bitcoins et de les échanger en toute sécurité lorsqu’on connaît les bonne pratiques.

Blockchain technology

La lutte contre le blanchiment d’argent facilitée

Un autre aspect est celui de la lutte contre le blanchiment. Avec le crypto-euro, les autorités pourront suivre les fonds utilisés pour des activités criminelles et remonter à la source des financements, ce qui était impossible avec les billets de banque.

Une inflation mieux contrôlée

Plus important : le nouvel actif a été créé avec une limite stricte de 100 millions d’unités, mettant un frein à l’inflation monétaire de l’euro depuis 2008. De nombreux économistes ont immédiatement protesté et dénoncé ce qu’ils appellent un “retour nocif à l’étalon-or, qui ne pourra que freiner la croissance économique et détruire des emplois.”

inflation

La transition se fera de manière naturelle, suivant les recommandations du FMI : les pièces et billets existants resteront en libre circulation mais plus aucun nouveau billet ne sera imprimé. Selon La monnaie de Paris que nous avons interrogé, la durée de vie médiane d’un billet de banque est de dix-huit mois.

Un taux d’intérêts négatif pour ceux qui garderont du cash

Un système de double devise avec intérêts négatifs sur le cash va être mis en place à la fin de l’été et une conversion à 1:1 entre cash et crypto-euro est assurée par le BCE jusqu’en septembre 2019.

Par la suite, une décote de 3% sur le cash sera en place. Les banques commerciales sont informées et assureront la transition. La décote a été fixée pour encourager les Européens à adopter le crypto-euro et décourager les commerçants de continuer d’accepter l’obsolète euro.

Une sécurité renforcée

La technologie des cartes bleues sera légèrement modifiée : la carte à puce existante embarquera un nouveau logiciel déployé par l’entreprise française Ledger, qui permettra de signer automatiquement les transactions, assurant ainsi une parfaite sécurité dans les échanges.

Le nouveau ‘’stablecoin’’ pourra être utilisé tout naturellement dans l’ensemble des transactions à l’intérieur de l’écosystème Blockchain, et s’assurera naturellement une place comme actif de transfert. Cet état de fait donnera sans aucun doute à la nouvelle zone euro une avance considérable en matière d’adoption de l’économie de la finance décentralisée.

Pour terminer, des sources à Francfort indiquent que la BCE s’apprêterait à nommer Vitalik Buterin, créateur de la Blockchain Ethereum, comme Directeur Général de la nouvelle entité visant à remplacer la BCE, c’est-à-dire la Blockchain Centrale Européenne.

DISCLAIMER : Ceci est un poisson d’avril. Les informations dans cet article sont inventées. La Banque Centrale Européenne n’a pas de projet de crypto-euro à date, bien que nous trouvons que c’est une idée intéressante ^^

Devenez un investisseur averti !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l’actualité décryptée par nos experts

Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partages