Qu’est ce que le Tether USD ? (USDT)

Accueil » Apprendre » Blockchain » Qu’est ce que le Tether USD ? (USDT)

L’USDT de Tether est aujourd’hui la septième valorisation dans le monde des cryptomonnaies, avec une valorisation de plus de quatre milliards de dollars (USD). Mais ce cryptoactif reste particulier dans la mesure où Tether est un stablecoin. Explications.

Les stablecoins sont des actifs dont la valeur réplique celle d’une monnaie fiduciaire, c’est-à-dire que leur cours reste très stable. Tether est le premier des stablecoins, puisqu’il existe depuis 2014 sous sa forme actuelle, et représente aujourd’hui 80% de l’usage sur ce marché, avec un volume de 20 milliards d’échanges journaliers.

Les stablecoins sont des actifs dont la valeur réplique celle d’une monnaie fiduciaire, c’est-à-dire que leur cours reste très stable


Tether, un principe simple mais efficace

Comme les autres ‘’cryptomonnaies stables’’, Tether cherche à répondre à un besoin simple : offrir une alternative aux investisseurs cherchant à vendre des cryptomonnaies volatiles, pour éviter de repasser par les monnaies fiduciaires comme l’euro ou le dollar. 

Ce besoin était présent dès la création de son entreprise-mère Bitfinex, puisque sans partenaire bancaire disponible, celle-ci n’avait pas la possibilité de recevoir ou d’envoyer des dollars à ses clients. Le Tether est donc d’abord une solution alternative permettant aux clients d’entrer ou de sortir du marché en ne restant pas ‘’exposé’’ en Bitcoin.

Tether repose sur un principe de collatéralisation par réserve : chaque USDT créé correspond à un dollar (USD) sur un compte en banque associé à la firme. Il n’y a donc pas besoin de mécanismes complexes comme pour MakerDAO. Une solution qui est certes centralisée mais qui peut être mise en place rapidement et évoluer selon les besoins. Elle fonctionne très bien tant que les utilisateurs ont confiance en l’existence des réserves en dollars correspondant aux unités de USDT en circulation.

Tether repose sur un principe de collatéralisation par réserve : chaque USDT créé correspond à un dollar (USD) sur un compte en banque associé à la firme


Un déficit de confiance constant

Depuis plusieurs années, de nombreux événements ont mis en doute les assurances de Tether selon lesquelles il existe bien un dollar pour chaque USDT en circulation, dont la quantité s’élèvait à 4,06 milliards en août 2019. Entre autres, des demandes répétées d’audits indépendants sont restées lettre morte, et le stockage des fonds est réalisé auprès d’une banque plutôt anonyme située aux Bahamas. Tout ceci ne manque pas d’inquiéter les investisseurs.

S’il était prouvé que les réserves de Tether ne correspondent pas à la réalité, cela représenterait un gouffre dans le marché des cryptoactifs. On pourrait assister à une probable chute de l’ensemble des valorisations du marché et à une perte de confiance dont les médias de masse se feraient l’écho avec délectation. 

Cours du Tether USD

Une baisse de confiance du public serait en premier lieu visible dans la valorisation du Tether, car le prix de l’actif est un indicateur du niveau de capacité de Tether à assurer ses réserves. À un dollar par USDT, cette capacité est jugée par le marché robuste. À des niveaux inférieurs de prix, des doutes sont émis.

En observant l’évolution de la valorisation de l’USDT, l’actif reste effectivement aux alentours de la valeur attendue de un dollar, pointant même régulièrement au-dessus quand la demande le justifie.

Nous identifions cependant un événement de décrochement brutal du cours en avril 2017 correspondant à l’annonce faite le 17 avril 2017. Tether annonçait alors être dans l’impossibilité de faire des dépôts et retraits via son partenaire bancaire taïwanais, rendant très complexe voire impossible la conversion d’un USDT en USD.

A l’origine de ce “blocus”, un certain nombre de banques américaines dont Wells Fargo qui ne souhaitent pas maintenir une relation avec la banque tant que Tether reste leur client. Un procès s’ouvrira entre Tether et Wells Fargo qui sera par la suite classé sans suite. 

Après une courte période de panique sur les marchés, faute d’alternative et ayant besoin d’un stablecoin afin de sécuriser leurs positions, les investisseurs  sont retournés vers l’USDT malgré une confiance fortement érodée, et l’actif est donc retourné à sa valeur cible de un dollar.

Too Big to Fail ?

Le marché, ayant grand besoin d’un stablecoin, préférera considérer la situation avec optimisme et ne sanctionnera plus spécifiquement l’USDT.

Même lorsque qu’il sera prouvé que 850M$ ont été saisis par les autorités américaines ainsi que plusieurs autres juridictions, Bitfinex réussira sans difficulté à lever un milliard de dollars auprès d’investisseurs privés pour la création du token LEO afin de compenser ses pertes.

Cette levée de fonds sera même finalement profitable, la valorisation du LEO étant située à 1,2 milliards de dollars.

Même lorsque qu’il sera prouvé que 850M$ ont été saisis par les autorités américaines, Bitfinex réussira sans difficulté à lever un milliard de dollars


Tether semble donc “too big to fail”. Représentant 80% de la valorisation du marché des stablecoins et la quasi-totalité du volume, il reste un actif indispensable aux spéculateurs qui doivent disposer d’un actif permettant de rebalancer rapidement leurs position dans une monnaie relativement stable.

L’ensemble du marché préfère fermer les yeux sur les faiblesses du modèle de Tether de peur de voir celui-ci s’effondrer comme un château de cartes. Les observateurs cyniques pourront faire un parallèle facile avec le modèle économique classique basé sur la gestion de la dette.

Quelles alternatives au Tether ?

La confiance sur le Tether repose sur les spéculateurs et sur les exchanges qui l’acceptent comme devise d’échange. On pourra espérer que ces acteurs se tournent vers des alternatives plus pérennes sans qu’une chute brutale ne vienne secouer l’ensemble du marché des cryptoactifs.

Les concurrents de Bitfinex travaillent activement à fournir des alternatives à Tether


Binance, actuellement la plus grande place de marché, contribue de manière majeure au volume d’activité de Tether, mais travaille activement sur le projet “Vénus”, une plateforme de stablecoins liés aux monnaies étatiques. On peut aisément considérer que Binance fera alors tout pour favoriser son propre stablecoin au détriment de Tether, au moins sur sa propre plateforme.

Sur le même modèle, Circle (Poloniex) et Coinbase se sont associé pour créer l’USDC en concurrence au Tether. L’USDC étant un token ERC-20, il a rapidement trouvé un public auprès de la communauté Ethereum en complément à l’actif DAI.

Hors de l’écosystème crypto classique, on voit également de très gros entrants qui pourraient rapidement entraîner une disparition de Tether au profit d’alternatives : Libra bien entendu, dont l’impact sur le marché risque d’être très important. Mais également les États, dont plusieurs évoquent ouvertement la création de stablecoins basés sur leurs devises nationales.

Si l’USDT reste l’actif majeur de l’écosystème des stablecoins, il fait aujourd’hui figure de colosse aux pieds d’argile car il ne dispose d’aucun soutien de poids dans l’écosystème, qui continue cependant de l’utiliser faute d’alternative suffisamment robuste et acceptée.

Tether dispose de confortables réserves financières, d’une longueur d’avance sur ses concurrents et ne se laissera pas concurrencer si facilement. Malgré les doutes qui entourent Tether, la maison-mère de Bitfinex vient même d’annoncer le lancement d’un nouveau stablecoin basé sur le Yuan chinois. Après tout, la devise de la monnaie qu’elle a créé pour sa levée de fonds est Unus Sed LEO : “seul mais un lion”.

Acheter Bitcoin et autres cryptomonnaies