Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Accueil » Apprendre » Bitcoin » Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Bitcoin est un réseau pair à pair, global, sans autorité centrale, ouvert à tous 24h/24 et 7j/7, transparent et résistant à la censure. Il peut servir en tant que réseau de paiement, réserve de valeur, et dans une moindre mesure solution de stockage de données.

Au départ : le protocole informatique Bitcoin

Bitcoin avec un grand “B” est un logiciel informatique open-source, librement consultable et accessible par tous, créé par Satoshi Nakamoto en 2008. Ce nom est un pseudonyme, l’identité du créateur reste inconnue à ce jour.

N’importe quel informaticien peut analyser le code de Bitcoin, s’assurer qu’il ne contient ni failles ni portes dérobées, ou encore proposer des améliorations. Des centaines de programmeurs contribuent quotidiennement à son évolution et des outils permettant d’interagir avec celui-ci.


La blockchain Bitcoin

Bitcoin toujours avec un grand “B” est aussi un registre, qu’on appelle la blockchain Bitcoin, dont le rôle est de stocker toutes les transactions ou informations qui ont lieu sur le réseau. Ce registre possède deux particularités fondamentales : il est distribué, c’est-à-dire que des milliers de copies synchronisées via un réseau informatique pair-à-pair existent dans le monde entier, et il est immuable, ce qui signifie qu’aucune donnée stockée sur la blockchain Bitcoin ne peut être altérée ou supprimée.

Ces deux caractéristiques de la blockchain lui donnent une extrême robustesse face aux attaques informatiques et aux tentatives de censure.

Blockchain_bitcoin

Un mécanisme de validation des transactions appelé Preuve de Travail est défini dans le programme pour valider les transactions en attente d’ajout sur la blockchain et garantir leur immuabilité. Il rémunère les acteurs qui y consacrent de la puissance de calcul via de la création monétaire. On parle de processus de minage.

Satoshi Nakamoto est la première personne à avoir trouvé une solution agrégeant la blockchain Bitcoin, les techniques cryptographiques, et la théorie des jeux dans un programme open-source pour créer un système cohérent et sécurisé.

Les bitcoins sont les unités de valeurs du réseau

Les bitcoins, avec un petit “b”, sont les unités de valeur générées par le protocole pour les mineurs. Leur particularité est d’être le premier actif numérique rare, qui ne peut pas être dupliqué. Ce sont ces actifs numériques dont il est question quand on parle d’acheter des bitcoins. L’obstacle majeur qui se dressait jusque là devant la création d’une monnaie numérique sans autorité centrale est ainsi levé.

Bitcoin donne un véritable contrôle à l’utilisateur

Les bitcoins sont sécurisés par des clés cryptographiques générées par des portefeuilles Bitcoin. Outre la gestion de ces clés, ces logiciels permettent la réception et l’envoi de bitcoins par leurs propriétaires.  Il est important de comprendre le fonctionnement des portefeuilles Bitcoin, ainsi que déterminer quel portefeuille convient le mieux à votre profil.

À part le propriétaire des clés, personne n’a la possibilité de bloquer un compte, déclencher une transaction, ou limiter les interlocuteurs. Nous sommes ici face à une nouvelle forme de propriété numérique.

La création monétaire de Bitcoin est prévisible

Le 3 janvier 2009, jour du lancement du réseau, cinquante bitcoins étaient générés par les mineurs toutes les dix minutes en moyenne. Le programme stipule que la récompense des mineurs via la création monétaire est divisée par deux tous les quatre ans. La prochaine division, ou “halving”, aura lieu aux alentours de Mai 2020. Nous passerons alors de 12,5 à 6,25 bitcoins créés toutes les dix minutes. En suivant ce schéma, un maximum de 21 millions de bitcoins seront en circulation vers l’année 2140.

17,9 millions d’unités sont actuellement en circulation, mais dans une dizaines d’années, nous aurons déjà atteint les 20 millions.

Total_bitcoins_over_time

Le Bitcoin est rare, mais hautement divisible

21 millions d’unités pour 7 milliards d’humains peut sembler insuffisant si Bitcoin souhaite s’imposer comme un moyen d’échange utilisable par tous au quotidien, mais c’est un faux problème. Les unités de bitcoin sont actuellement divisibles jusqu’à huit chiffres après la virgule, et il est possible d’aller encore plus loin si besoin est.

En honneur à son créateur, la plus petite unité du système est appelée le satoshi. Un bitcoin est donc égal à 100 000 000 de satoshis.

Au contraire d’une monnaie contrôlée par une banque centrale qui peut déterminer un taux d’intérêt, le cours du Bitcoin est fixé, comme pour les matières premières ou les métaux précieux, que par l’offre et la demande. Il existe des plateformes d’échange sur lesquelles un nombre important de transactions sont effectuées chaque jour, permettant de fixer un cours.

Aujourd’hui, Bitcoin est encore une technologie émergente et sa capitalisation est faible par rapport à des actifs financiers traditionnels, raison pour laquelle il reste hautement volatile.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le 16 avril 2019,  vous vous offrez 0,022 bitcoins, soit 2 218 097 de satoshis pour 100 euros. Mais cela change rapidement. Alors, pour devenir satoshi-millionnaire, voire satoshi-milliardaire, c’est par ici.

Pour faire simple, Bitcoin est un réseau de paiement novateur et une nouvelle forme d’argent. Cette technologie s’ancre dans la dynamique initiée par l’internet, qui a permis la décentralisation de l’information et l’instantanéité des communications à travers le monde. Bitcoin, lui, apporte la décentralisation des échanges de valeur et l’instantanéité des transactions dans le monde entier.

Acheter Bitcoin et autres cryptomonnaies