This website is available in your language $languageName   English Close

Analyses techniques

Hausse du Bitcoin début 2020, piège ou vrai retournement ?

Julien Moretto – 8 Jan 2020

Le marché des cryptomonnaies ne commence pas 2020 comme il avait fini 2019. Depuis le 3 janvier, tous les actifs sont orientés à la hausse. Bitcoin gagne 16% sur les sept derniers jours et approche d’une résistance clé située à 7700€ (8500$). Ethereum bondit de 12% en une semaine. Dans le top 20 du marché, des actifs comme Bitcoin Cash ou Dash gagnent respectivement 20% et 35% en quelques jours. Sur le court-terme, le marché est clairement reparti à la hausse. Dans une optique de moyen/long terme, des résistances importantes restent à franchir. Le cours va devoir se maintenir durablement au-dessus de certains niveaux. Nous allons voir quels indicateurs pourraient donner des signaux de confirmation d’une reprise haussière de long-terme. Analyse du marché.

[passster password= »S8t0sh1Pr1n64″]
  • Selon CoinGecko, la capitalisation du marché explose, à 218 milliards de dollars alors qu’elle s’établissait autour des 155 milliards le 20 décembre dernier.
  • La dominance du Bitcoin continue de progresser, à 69,2%, contre environ 66% en décembre 2019.
  • Belles performances de Bitcoin Cash (BCH) avec +20% sur la semaine. Les cryptomonnaies dites  »anonymes » connaissent aussi une belle appréciation : Monero (XMR) est à +30%, Dash à +35%.
  • Cette reprise haussière intervient alors que les tensions internationales montent d’un cran, avec un risque de conflit accru entre les États-Unis et l’Iran. Impossible de parler de relation de cause à effet sur le prix du Bitcoin, mais le timing reste intriguant. Dans un tel contexte, la volatilité peut s’emballer et les niveaux techniques ne plus réagir.

Nous vous invitons à découvrir notre analyse complète en vidéo (en date du 7 janvier) :

Bitcoin (BTC)

L’avis Coinhouse : 
Achat

  • La cassure du niveau des 7100€ (7900$) nous a donné notre signal d’achat court-terme. Le cours s’était bien orienté depuis le 3 janvier, où un avalement haussier avait été observé en journalier.
  • Tous les regards sont maintenant tournés vers la zone des 7700€ (8500$). Tout porte à croire que les vendeurs vont défendre cette zone. Premièrement, il s’agit d’une résistance horizontale qui a rejeté le prix au mois d’octobre 2019. Deuxièmement, la borne haute du canal descendant dans lequel se trouve le cours du Bitcoin depuis juin 2019 se trouve désormais sur les 7700€ (8500$). Enfin, si nous restons dans un schéma de rebond correctif avant une poursuite de la baisse, les 8500$ correspondent à une zone d’extension Fibonacci comprise entre 1.237 et 1.618, une zone souvent privilégiée pour une repris en main par les vendeurs après un rebond technique.
  • Pour ceux qui ont acheté du Bitcoin sur des niveaux inférieurs, des prises de profits peuvent s’envisager sur les 7700€ (8500$).
  • Si la zone des 7700€ (8500$) rejette clairement le cours, alors il continuera d’évoluer dans le canal descendant au moins pendant les prochains jours. Un retour sur les 7100€ (7900$), voire sur la zone pivot des 7200/7500$, sera probable. En fonction du comportement des indicateurs à l’approche de ces objectifs, des rachats s’envisageront.
  • Les indicateurs RSI et MACD montrent le retour d’une force acheteuse sur l’unité de temps journalière. Il n’y a pour l’instant pas de signaux de vente sur les unités de temps longues. Par ailleurs, nous ne constatons pas d’explosion des volumes.
  • Le contexte macro-économique tendu peut amener de la volatilité et des réactions exacerbées sur les cours. Si la résistance des 7700€ (8500$) est cassée, le cours du Bitcoin se dirigera rapidement vers la zone des 8200€ (9000$).

Ethereum (ETH)

L’avis Coinhouse : 
Attendre

  • Ethereum prend également une belle bouffée d’oxygène cette semaine : +12%, à 129€ (144$) ce 8 janvier. L’actif gagne même 24% depuis son plus bas du 18 décembre 2019.
  • Ces hausses restent malgré tout à relativiser, et nous conseillons toujours l’attente sur Ethereum, en tout cas tant que Bitcoin n’aura pas cassé sa résistance des 7700€ (8500$). Les profils les plus enclins au risque peuvent tenter des achats, mais en gardant à l’esprit qu’il pourrait s’agir encore une fois d’un rebond technique avant la poursuite d’une tendance baissière, Ethereum n’ayant pas encore inversé sa tendance sur l’unité de temps journalière (former des creux et des sommets ascendants)
  • Pour les plus prudents, il faut attendre que les acheteurs montrent leur force dans la durée. Le signal d’achat vraiment intéressant reste une cassure haussière des 160€ (180$) avec des volumes.
  • Un premier signal positif à court-terme serait la réintégration du cours dans la zone pivot située entre 145€et 160€ (160$ à 180$) puis une consolidation au sein de celle-ci.

Ripple (XRP)

L’avis Coinhouse : 
Attendre

  • Ripple (XRP) profite du sentiment positif sur le marché et gagne 11% en une semaine, pour s’établir à 0,19€ (0,21$) ce 8 janvier.
  • XRP a notamment connu une journée de hausse significative le 6 janvier. Une action de prix qui ne s’était plus produite depuis le mois de mai 2019.
  • Une hausse qui ne s’observe que sur du court-terme pour le moment. En effet, Ripple affichait une baisse de l’ordre de 60% entre fin juin et mi-décembre 2019. Globalement, l’actif reste dans une tendance baissière de long-terme depuis janvier 2018.
  • Ripple serait-il enfin en train de renverser sa tendance ? Il est encore trop tôt pour le dire. Les retracements Fibonacci de la dernière phase baissière (juin à décembre 2019) nous montre que le cours a encore du chemin à parcourir à la hausse pour renverser la tendance. Le retracement Fibonacci 0.5 se trouve sur les niveau des 0,30€ (0,33$) qui correspond aux dernières zones de rejet du prix qui ont eu lieu fin septembre et début novembre.
  • Nous restons donc dans l’attente sur Ripple. Il n’y a que si l’actif regagne la zone des 0,33$ que nous reprendrons une veille plus active. Une cassure du dernier plus bas à 0,17$ entraînerait XRP sur le support majeur pluri-annuel des 0,15$.

Top & flops de la semaine (top 50 marketcap)


Tops

1- DASH : +33,5%
2- Chainlink (LINK) : +32,6%
3- Monero (XMR) : +30,7%


Flops

1- Cosmos (ATOM): -1,4%
2- Tezos (XTZ) : +3,5%
3- VeChain (VET): +3,6%

L’essentiel de l’actu crypto

Baidu lance sa cryptomonnaie
Le principal moteur de recherche en Chine se lance sur le marché.
La technologie Xuperchain sera une blockchain centralisée, avec un réseau de masternodes.
L’idée est de créer un système similaire à Ethereum, avec des smart contracts.

On continue en Chine avec Tencent qui explore également le sujet.
Ce géant s’intéresse déjà de près aux applications des technologies blockchain.
Il va désormais plus loin en mettant en place une équipe de recherche pour explorer les cas d’usage des cryptomonnaies en général.
Tencent est la société qui détient WeChat et sa solution de paiement WeChat Pay.
On parle de plus d’un milliard d’utilisateurs.

Non, le TON wallet de Telegram ne sera pas intégré à l’application de messagerie.
Dans ce cas, à quoi servira le token en question ?
On ne sait pas pour le moment, mais Telegram affirme que ce ne sera absolument pas un titre, qu’il ne donne aucun droit dans l’entreprise et que les détenteurs ne doivent pas s’attendre à ce que les Grams les rendent riches.
Tout cela pour échapper à la SEC (Securities and Exchange Commission) qui a lancé un procès contre Telegram, et vient de demander à l’entreprise de lui communiquer le contenu de ses comptes en banque.

Google est globalement hostile aux cryptoactifs
Récemment, le portefeuille Metamask a été interdit sur le Google Play store.
Auparavant, la plateforme Youtube avait commencé à supprimer toutes les vidéos en rapport avec les cryptomonnaies et la blockchain.
Et il y a quelques mois, toute publicité pour les services en rapport avec les cryptoactifs était interdite.
Toutes ces interdictions ont été levées, mais laissent l’impression d’une surveillance et d’une méfiance par rapport à ces services de la part de Google.
Le co-fondateur de Google Sergey Brin déclarait récemment que Google n’était pas à la pointe sur la blockchain.

EY développe des solutions autour d’Ethereum
L’entreprise travaille sur une couche de second niveau baptisée Nightfall.
Ce réseau secondaire utilise les Zero-Knowledge Proofs afin de donner de la confidentialité aux données d’entreprises dans le cadre de réseaux blockchain public.
Elle considère que les blockchains privées sont une impasse.

L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que le contenu des articles ne constitue en aucun cas un conseil en investissement.
L’investissement dans les cryptoactifs comporte un risque de perte totale en capital.
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec notre service support.

[/passster]

Devenez un investisseur averti !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l’actualité décryptée par nos experts

Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partages