Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Académie. > Staking de cryptomonnaies : de quoi s’agit-il et quels sont ses avantages ?

Staking de cryptomonnaies : de quoi s’agit-il et quels sont ses avantages ?

22 septembre 2022

temps de lecture 6 minutes

avatar-auteurElodie Messeant

La plupart des particuliers qui se lancent dans les cryptomonnaies attendent que les cours montent pour revendre leurs devises et ainsi réaliser un bénéfice. Mais ce n’est pas la seule manière de générer des revenus grâce aux monnaies virtuelles. Une autre méthode, appelée « staking », permet de valoriser votre portefeuille de cryptomonnaies avec un minimum de risques et (quasiment) sans rien faire, en touchant des récompenses. Quelle est la définition du staking de crypto ? Comment ça fonctionne ? Pour quels avantages ? Après lecture de cet article, vous serez paré(e) pour faire du staking de cryptomonnaie !

Qu’est-ce que le staking de crypto ?

Pour donner une définition du staking de crypto-monnaie facile à appréhender, on peut comparer ce processus à un placement financier. Il s’agit, en substance, d’immobiliser des actifs (en l’occurrence : des devises virtuelles) sur une période déterminée, afin de produire des intérêts, comme on le ferait avec un compte épargne.

La pratique du staking de crypto-monnaies se rapproche du minage, cette activité qui consiste à valider des transactions afin de recevoir, en contrepartie, des cryptomonnaies. Par exemple, le fait de « miner » du Bitcoin permet de gagner des bitcoins. Le problème, c’est que ce processus est complexe, très énergivore, et qu’il nécessite d’investir dans du matériel puissant et coûteux.

Le « crypto staking » est plus simple que le « mining », et permet de valoriser ses devises numériques en s’affranchissant de ces nombreuses contraintes. Il suffit de détenir un portefeuille de cryptomonnaies, d’immobiliser un certain nombre de tokens (les unités de cryptos) dans un « pool de staking » (en général une plateforme dédiée), et de laisser travailler le réseau. Pour cela, il faut « miser » tout ou partie de son portefeuille, d’où le terme de « staking » qui renvoie au geste de « mettre en jeu » quelque chose.

Comment fonctionne le staking ?

Maintenant que vous connaissez la définition du staking de crypto, il reste à voir comment ça fonctionne. Comme expliqué plus haut, « staker » des devises en revient à les miser (les « verrouiller » dans le jargon) pour toucher des intérêts, sur le même principe qu’un compte épargne. Mais que se passe-t-il pendant que les tokens sont immobilisés ? Ils sont placés dans un contrat intelligent (smart contract) et participent à des opérations qui ont lieu sur la blockchain, sur le principe d’un « mécanisme de consensus » appelé Proof of Stake, qui lui-même est une « amélioration » du Proof of Work. Pas de panique, vous allez comprendre tout de suite de quoi il retourne.

 

Proof of Work, Proof of Stake et staking de crypto-monnaie

Proof of Work (PoW) et Proof of Stake (PoS) sont deux mécanismes de consensus permettant de compenser l’absence d’autorité centrale chargée de la gestion des cryptomonnaies, celles-ci reposant sur un système décentralisé. Même si le staking s’appuie sur le PoS, il est utile de définir également le PoW.

  • Le Proof of Work consiste, pour des utilisateurs, à valider des blocs de la blockchain à travers le minage. Ce mécanisme est toutefois limité, non seulement pour les raisons rapportées plus haut, mais aussi parce qu’il ne s’applique qu’aux environnements relativement simples comme celui du Bitcoin. En cas d’activités trop importantes ou trop lourdes à gérer, les blocages sont monnaie courante.
  • Le Proof of Stake a été conçu pour dépasser les limites imposées par le PoW et valider des blocs dans des environnements plus complexes, comme celui de l’Ethereum. Les participants, appelés « validateurs », misent des tokens pour avoir une chance d’ajouter un bloc à la blockchain. L’attribution du droit de valider un bloc dépend de la taille et de la durée du staking, autrement dit : du nombre de jetons misés et de la durée d’immobilisation.

 

En somme, le PoS permet de valider des blocs de la blockchain sans pratiquer le minage, ce qui supprime les besoins en énergie et en matériel, simplement en verrouillant des jetons. C’est le principe de fonctionnement du staking.

 

Quels sont les avantages du staking ?

Pour celui ou celle qui détient de la crypto-monnaie, le staking revêt trois avantages principaux :

  • Le staking est un moyen de générer des revenus avec ses devises virtuelles de façon passive. En cela, c’est une bonne alternative au trading, qui nécessite de suivre de près l’évolution des actifs.
  • Le staking permet de générer des intérêts, versés selon une périodicité définie à l’avance. Or, le rendement moyen peut s’avérer très élevé, certaines cryptomonnaies promettant jusqu’à 30 % d’intérêts annuels (comme le Kava). Ces récompenses sont versées, la plupart du temps, dans la devise d’origine du réseau. Pendant ce temps-là, vous continuez à bénéficier de l’évolution naturelle du cours des actifs placés dans le « pool de staking ».
  • Le staking de crypto contribue à la sécurité et à l’efficacité de la blockchain. En immobilisant des jetons, vous aidez à rendre celle-ci plus résistante et à améliorer sa vitesse de traitement des transactions. Dans certains cas de figure, vous pouvez même toucher des « jetons de gouvernance » et donner votre avis sur l’évolution de la blockchain.

 

Comment le staking est-il récompensé ?

Le système de récompense est au cœur du staking de crypto-monnaies. En contrepartie de l’immobilisation de vos actifs numériques pendant une certaine période, vous touchez une récompense prédéfinie sous la forme d’intérêts attribués au « pool », à la manière des intérêts d’épargne sur un compte réglementé. Ce mécanisme s’appuie sur une logique de capitalisation : plus une monnaie est « stakée » et plus elle renforce la confiance des investisseurs, sans compter que les plateformes utilisent ces avoirs pour gérer leurs transactions (comme le font les banques).

Pour toucher cette récompense, il faut avoir été élu « validateur » par le réseau, ce qui conduit à valider un nouveau bloc de la blockchain. Le validateur reverse ensuite une partie de la récompense aux détenteurs qui ont misé leurs cryptomonnaies.

La plupart du temps, le staking donne lieu à une récompense versée dans la cryptomonnaie d’origine du réseau. Toutefois, certaines blockchains ont créé leurs propres devises pour gérer leurs opérations internes et récompenser les validateurs.

Enfin, les récompenses sont distribuées selon une fréquence définie en amont et varient en fonction de la capitalisation boursière de l’actif. Le défi du staking consiste donc à identifier les cryptos offrant les meilleurs rendements.

Crypto-monnaie et staking : avec quelles devises virtuelles peut-on pratiquer le staking ?

Il faut savoir que le « crypto staking » n’est pas ouvert à toutes les monnaies virtuelles. Le Bitcoin, par exemple, n’en fait pas partie : on ne peut pas toucher des bitcoins en misant des BTC. Cela s’explique simplement : sont concernées par le staking uniquement les cryptomonnaies qui reposent sur le mécanisme de consensus du « Proof of Stake ». Ce qui couvre tout de même plus de 260 réseaux, parmi lesquels : Ethereum 2.0 (ETH), Solana (SOL), Polkadot (DOT), Tezos (XTZ), Cosmos (ATOM), Algorand (ALGO), Cardano (ADA), etc.

Il est donc possible de miser vos cryptomonnaies dès lors qu’elles sont associées à un réseau basé sur le PoS. Notez que certaines plateformes imposent un minimum de jetons à miser (0,01 ALGO, 1 € de ADA, etc.).

Choisir la bonne devise à « staker » est essentiel. Non seulement parce qu’il s’agit de trouver le meilleur rendement pour le staking, mais aussi au regard des risques portés par ce processus. En effet, la récompense étant le plus souvent délivrée dans la même devise, il faut s’assurer que son cours sera haussier ou, du moins, suffisamment stable durant toute la période d’immobilisation. Dans le cas contraire, une brusque baisse du cours aurait pour conséquence de réduire, voire d’annuler le gain ! Il est donc essentiel de choisir une monnaie de confiance, par exemple en pratiquant le staking de stablecoin (un type de cryptomonnaie caractérisé par sa stabilité), quitte à profiter d’un rendement moindre.

Quand faire du staking avec ses cryptomonnaies ?

Il est possible de faire du staking de crypto à tout moment, dès lors que vous détenez un portefeuille d’actifs. Si, dans l’absolu, la pratique du staking suppose de disposer d’un solde minimum de cryptomonnaies, le recours à des plateformes tierces comme Coinhouse garantit une participation plus simple, avec des tickets d’entrée bas, voire inexistants. Passer par une telle plateforme contribue à réduire les obstacles et à toucher des récompenses sans devoir acheter du matériel de validation. En contrepartie, des commissions sont appliquées sur les intérêts, qui viennent s’ajouter aux frais de staking. C’est aussi la méthode la plus sécurisée.

Veillez toutefois à miser vos jetons lorsque le cours de l’actif est stable depuis un moment, afin de limiter les risques de voir sa valeur dévisser.

Comment faire du staking de crypto avec Coinhouse ?

Vous l’aurez compris au fil de votre lecture : la pratique du staking suppose de choisir avec soin vos actifs à immobiliser, et de sélectionner avec au moins autant de rigueur la plateforme à laquelle vous allez les déléguer. La bonne nouvelle, c’est que Coinhouse propose un service de staking de crypto accessible aux utilisateurs ayant un compte validé sur la plateforme.

Vous pouvez donc, dès maintenant, pratiquer le staking de crypto sur Coinhouse, directement depuis votre interface. Contactez-nous pour en savoir plus.

Vous aimerez aussi.

Les meilleurs Altcoins pour investir

Contraction de l’expression « Alternative Coin », un Altcoin est une cryptomonnaie conçue comme une alternative au Bitcoin. Découvrez ce qui les distingue de cette devise populaire, ainsi que notre top 10 des Altcoins les plus prometteurs dans lesquels investir !...

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.