Académie. > Comment le staking fonctionne chez Coinhouse : Analyse des différentes méthodes existantes

Comment le staking fonctionne chez Coinhouse : Analyse des différentes méthodes existantes

19 avril 2024

Temps de lecture 3 minutes

Alexandre Ouicher

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Le staking est devenu au fil des années un outil très apprécié des investisseurs crypto. La possibilité de générer des récompenses attire beaucoup mais peut encore présenter une complexité qui en décourage certains.

 

En effet, déployer un validateur soi-même dont il faut gérer la maintenance présente de nombreuses contraintes telles que la barrière technologique, les coûts financiers, l’entretien continu du matériel informatique, ou les mises à jour. Des acteurs spécialisés proposent donc aux investisseurs des solutions de staking sans toutes ces couches contraignantes.

 

Une multitude d’offres de produits de staking existent actuellement et il peut être difficile de comprendre laquelle correspond le mieux à votre besoin. Le premier réflexe est de comparer le taux de récompense (ou APR/APY pour Annual Percentage Rate/Yield) de chaque offre pour déterminer le produit le plus intéressant.


Cependant, il faut savoir que le taux de revenu réel généré par une blockchain peut être variable dans le temps, et que les taux reversés ne sont pas calculés de la même façon. Les récompenses perçues par l’investisseur peuvent s’avérer radicalement différentes de celles annoncées. Nous allons passer en revue les différentes méthodes de calcul de taux de récompense pour que vous puissiez savoir réellement ce que vous percevrez.

NB : Les chiffres utilisés dans la suite de cet article le sont à titre d’exemple.

 

Première méthode de calcul : Prélever des commissions sur les récompenses

 

Cette méthode est la plus utilisée à l’heure actuelle par les fournisseurs de services de staking (providers). Elle consiste à reverser les récompenses à l’investisseur en déduisant une partie de ces dernières, qui représentent la commission du fournisseur. L’APR indiqué n’est qu’à titre indicatif et n’engage en rien ce dernier à verser un niveau de récompenses donné à l’investisseur. Le taux annoncé est alors souvent déduit du taux que la blockchain a servi sur une période donnée (30 jours, 6 mois, 1an, etc.).

 

Taux réel de la blockchain : 9,7%

Commissions : 35%

Taux estimé annoncé : 9,5% d’APR

 

En partant du postulat que le fournisseur opère correctement son validateur et perçoit le taux réel, le taux perçu par l’investisseur serait finalement de 9,7%*(1-35%) ≈ 6,31%

 

Cette méthode de calcul peut impacter très fortement la rémunération du staking pour l’investisseur en fonction des commissions perçues par le fournisseur. Il convient donc de vérifier ces informations pour pouvoir estimer le taux qui sera réellement servi à l’investisseur lors de la souscription au produit de staking.

 

Deuxième méthode de calcul: Prélever des frais de gestion sur le portefeuille

 

Avec cette méthode, l’investisseur perçoit cette fois-ci 100% des récompenses générées par ses crypto-actifs. Cependant, il doit en contrepartie payer des frais calculés sur la totalité des fonds qu’il a placé en staking. Et comme dans la première méthode, le taux indiqué n’inclut pas ces frais.

 

Taux réel de la blockchain : 9,7%

Frais de gestion : 3%

Taux estimé annoncé : 9,5% d’APR

 

En partant une nouvelle fois du postulat que le provider opère correctement et perçoit le taux réel de la blockchain, le taux réel pour l’investisseur serait de  9,7% – 3% = 6,7%

 

Cette méthode peut devenir extrêmement pénalisante pour l’investisseur sur des crypto-actifs dont les taux de staking sont bas. Un réseau qui rémunère à 3,5% ne donnera que 0,5% une fois les frais prélevés, privant l’investisseur d’une grande partie des récompenses du staking de ses cryptos.

Troisième méthode : Un taux garanti

 

Contrairement aux deux précédentes méthodes, cette dernière n’affiche pas un taux indicatif mais le taux réellement perçu par l’investisseur lorsqu’il investit dans le produit de staking.

 

Elle présente un avantage indéniable : la transparence. L’investisseur sait exactement le taux qui va lui être servi sans dépendre de calculs à effectuer de son côté et sans devoir trouver des informations difficilement accessibles sur le site du fournisseur.

 

Exemple :

 

Taux réel de la blockchain : 9,7%

Taux garanti : 9%

 

Pas de calcul nécessaire, le taux servi à l’investisseur est le taux garanti, soit 9%

 

Dans un souci de simplicité et d’accompagnement, c’est cette dernière méthode qui est utilisée par Coinhouse pour son produit de Staking.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !