Académie. > Parcours Académie > Maîtriser – L’Analyse technique mise en pratique : Les outils et les techniques

Maîtriser – L’Analyse technique mise en pratique : Les outils et les techniques

6 septembre 2023

Temps de lecture 7 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Dans le monde de l’analyse technique, souvent comparé à un art ésotérique des marchés financiers, il existe une profondeur de savoir qui s’ouvre aux investisseurs. Pour ces initiés, c’est l’utilisation habile d’outils et de techniques avancées qui fait la différence.

 

Les analystes techniques ne se contentent pas de scruter passivement les prix et les volumes. Leur expertise les pousse à examiner les graphiques en chandeliers japonais avec une précision chirurgicale. L’analyse technique a une histoire riche qui remonte à plusieurs siècles. Ses origines se trouvent dans les pratiques de traders japonais du XVIIIe siècle, notamment Homma Munehisa, qui a développé des techniques de cartographie pour analyser les prix du riz. Au fil des années, l’analyse technique s’est développée et a été influencée par diverses écoles de pensée, notamment l’approche Dow Theory au début du XXe siècle. Aujourd’hui, elle reste un outil essentiel pour les traders et les investisseurs du monde entier pour analyser les marchés financiers.

 

Lorsque l’on entame une analyse technique, l’une des étapes préliminaires essentielles consiste à évaluer la tendance globale du marché. Pour ce faire, on se réfère généralement à des indicateurs tels que les moyennes mobiles 

 

Moyennes Mobiles : Les moyennes mobiles, qu’elles soient simples ou exponentielles, sont parmi les premiers outils que les analystes techniques apprennent. Elles aident à lisser les données de prix sur une période donnée, permettant ainsi de discerner les tendances sous-jacentes du marché. 

 

Les Moyennes Mobiles Exponentielles : Les moyennes mobiles exponentielles (MME) sont l’un des indicateurs les plus prisés dans l’arsenal des traders. Contrairement aux moyennes mobiles simples, les MME donnent plus de poids aux données récentes, ce qui en fait un outil précieux pour évaluer la tendance actuelle sur les marchés financiers. Le calcul des MME se base sur une formule qui attribue un coefficient d’importance croissante aux prix les plus récents. Ainsi, lorsque le cours d’un actif évolue, la MME réagit plus rapidement aux changements de prix que les moyennes mobiles simples. Les traders utilisent généralement deux MME : l’une à court terme et l’autre à long terme. Lorsque la MME à court terme croise à la hausse la MME à long terme, cela peut signaler un mouvement haussier à venir, tandis qu’un croisement à la baisse peut indiquer un mouvement baissier.

 

Ensuite, nous examinerons de près l’évaluation des oscillateurs (indicateurs techniques utilisés pour évaluer la force ou la faiblesse d’un actif financier et identifier les points de retournement potentiels sur les marchés) : 

 

RSI (Indice de Force Relative) : L’indice de force relative est un indicateur de momentum qui évalue si un actif est suracheté ou survendu. C’est un élément clé pour repérer les opportunités de trading. 

 

MACD (Convergence/Divergence de la Moyenne Mobile) : Le MACD est un autre indicateur de momentum qui suit les tendances. Il est particulièrement utile pour repérer les signaux de changement de tendance. 

 

L’oscillateur stochastique, ou Stochastique en abrégé : Conçu par George C. Lane dans les années 1950, il offre un aperçu précieux de la force ou de la faiblesse d’un actif et aide à anticiper les points de retournement potentiels sur les marchés financiers. Le Stochastique mesure la position actuelle du cours par rapport à sa fourchette de prix sur une période donnée. Il génère généralement un graphique oscillant entre 0 et 100. Lorsque le Stochastique atteint des niveaux élevés, au-dessus de 80, cela suggère que l’actif est suracheté, indiquant une possible correction à la baisse imminente. À l’inverse, lorsque le Stochastique chute en dessous de 20, cela suggère que l’actif est survendu, ce qui peut présager une future reprise des prix. 

 

Enfin, la phase ultime implique l’analyse du volume,

 

Volume de Trading : Le volume de trading représente la quantité totale d’actifs financiers, comme des actions ou des contrats à terme, échangés sur un marché pendant une période donnée, souvent une journée. Il indique l’intérêt des investisseurs pour un actif particulier. 

 

Accumulation et Distribution : L’analyse des volumes permet de distinguer les phases d’accumulation et de distribution. L’accumulation se produit lorsque les volumes augmentent tandis que les prix restent stables ou augmentent légèrement, ce qui peut suggérer un intérêt croissant des investisseurs. La distribution se produit lorsque les volumes augmentent pendant que les prix chutent, indiquant une éventuelle sortie massive d’actifs. 

 

Climax de Volume : Un climax de volume se produit lorsque le volume de trading atteint un niveau exceptionnellement élevé. Cela peut signaler un renversement de tendance imminent ou une forte réaction du marché à une nouvelle importante. 

 

Divergence de Volume : La divergence de volume se produit lorsque les volumes ne correspondent pas aux mouvements de prix. Par exemple, si les prix augmentent mais que le volume diminue, cela peut indiquer une faiblesse potentielle dans la tendance à la hausse. 

 

VWAP (Volume Weighted Average Price) : Le VWAP est une moyenne pondérée par le volume du prix d’un actif sur une période donnée. Il est utilisé pour évaluer si les prix sont surachetés ou survendus par rapport au volume négocié. Les traders utilisent souvent le VWAP pour déterminer des niveaux d’entrée ou de sortie optimaux. 

nVPOC (naked Volume Point of Control) : Le nVPOC est un concept avancé qui cible les points de contrôle de volume non testés, là où les échanges se sont massivement concentrés. Les traders recherchent souvent ces zones pour y déceler des niveaux de support ou de résistance potentiels. Les zones de nVPOC, encore non revisitées par les prix, deviennent des repères cruciaux.

Par la suite, on découvre une variété de stratégies élaborées par des mathématiciens au fil des siècles.

 

Ichimoku Kinko Hyo : Pour une analyse encore plus approfondie, les analystes techniques utilisent parfois l’Ichimoku Kinko Hyo, un indicateur japonais complet qui offre une vue d’ensemble de la tendance, du momentum et des niveaux de support et de résistance.

 

L’Elliott Wave Theory: C’est une approche en analyse technique qui examine les schémas de prix sur les marchés financiers. Elle a été développée par Ralph Nelson Elliott dans les années 1930. L’approche repose sur l’observation de schémas de vagues fractales récurrents dans les mouvements des prix des actions et le comportement des investisseurs. Cette théorie identifie deux types de vagues : les vagues d’impulsion et les vagues correctives. Les vagues d’impulsion vont dans le sens de la tendance principale et sont composées de cinq sous-vagues. Les vagues correctives vont à l’encontre de la tendance principale et sont composées de trois sous-vagues. Ces schémas se répètent à différentes échelles, créant des modèles plus vastes.

 

Les niveaux de Fibonacci : Ils se distinguent comme l’un des concepts les plus puissants et populaires. Développés à partir de la séquence mathématique de Fibonacci, ces niveaux offrent une perspective fascinante sur les mouvements des prix sur les marchés, qu’il s’agisse des actions, des devises, des matières premières ou d’autres actifs. La séquence de Fibonacci, qui commence par 0 et 1, et où chaque nombre suivant est la somme des deux précédents (0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, …), est présente dans de nombreux aspects de la nature et de la science. Dans le trading, elle est utilisée pour déterminer des niveaux de support et de résistance potentiels sur les graphiques des prix. 

 

Voici comment fonctionne l’utilisation des niveaux de Fibonacci : 

 

  1. Retracement de Fibonacci : L’idée de base est de mesurer la distance entre deux points extrêmes d’un mouvement de prix significatif, généralement du bas au sommet d’une tendance haussière ou du haut au creux d’une tendance baissière. Ensuite, les niveaux clés de retracement de Fibonacci, tels que 38,2%, 50% et 61,8%, sont tracés sur le graphique. Ces niveaux représentent des zones potentielles où le prix pourrait rebondir ou s’inverser. 

Extension de Fibonacci : En plus des retracements, les traders utilisent également les extensions de Fibonacci pour anticiper les objectifs de prix potentiels lorsque le marché connaît une reprise après une correction. Les extensions sont généralement tracées au-delà du point de départ de la correction, en utilisant des ratios tels que 161,8% et 261,8%. Niveaux de Fibonacci dans la Pratique : Les traders recherchent des confirmations supplémentaires, telles que des signaux d’oscillateurs ou des chandeliers japonais, pour confirmer les niveaux de Fibonacci. Lorsque plusieurs indicateurs convergent vers un niveau de Fibonacci particulier, cela renforce la probabilité d’un mouvement de prix significatif à partir de ce niveau.

En plus d’utiliser des outils et des indicateurs, les traders doivent maintenir une discipline rigoureuse et comprendre la psychologie du marché

 

Gestion du Risque : La gestion du risque est essentielle, comprenant la taille de position appropriée et le placement stratégique de stop-loss pour limiter les pertes. 

 

Psychologie du Trading : La discipline et le contrôle émotionnel sont cruciaux. Les meilleurs traders prennent des décisions basées sur les faits plutôt que sur les émotions, ce qui les distingue des traders moins performants.

 

Plan de Trading Solide : Les traders avisés élaborent un plan de trading solide qui comprend des règles strictes pour entrer et sortir de positions, ainsi que des objectifs de profit clairs. Ce plan les aide à rester disciplinés et à éviter de prendre des décisions impulsives en cours de route.

 

En conclusion, l’analyse technique est bien plus qu’une simple observation des prix et des volumes sur les marchés financiers. C’est un art complexe qui repose sur l’utilisation experte d’une variété d’outils et d’indicateurs avancés. Les analystes techniques scrutent les moindres détails des graphiques en chandeliers japonais, utilisent des indicateurs tels que les moyennes mobiles exponentielles pour évaluer les tendances, et intègrent des oscillateurs comme le RSI, le MACD et le Stochastique pour anticiper les mouvements futurs. L’analyse du volume de trading, avec des concepts tels que l’accumulation, la distribution, le climax de volume et la divergence de volume, ajoute une dimension importante à leur compréhension du marché. Les traders chevronnés mettent en place des techniques avancées de gestion du risque, déterminant avec précision la taille de position appropriée et utilisant des stop-loss stratégiquement placés pour limiter les pertes.

 

En plus de l’analyse technique, il existe d’autres approches telles que les techniques d’”order flow”, l’analyse du marché des dérivés, et bien d’autres, qui enrichissent davantage la boîte à outils des professionnels des marchés financiers. Chacune de ces approches apporte une perspective unique et contribue à une compréhension plus complète et nuancée des mouvements des marchés, permettant ainsi aux investisseurs de prendre des décisions éclairées en fonction de leurs objectifs et de leur horizon d’investissement.

Avec le compte Premium de Coinhouse, la crypto n’aura plus de secrets pour vous. Un accompagnement construit sur-mesure, pour vous apporter toutes les connaissances et les conseils de nos experts afin de tout savoir de la crypto et de maîtriser vos investissements. Le compte premium de Coinhouse, ce sont des contenus exclusifs toutes les semaines, des formations et des webinaires réguliers, une formation initiale en direct pour maîtriser l’intégralité des bases crypto, et des rendez-vous fréquents avec votre chargé de compte pour gérer votre portefeuille.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !