This website is available in your language EN   EN Close

Académie. > Les stablecoins, lien entre l’univers crypto et la finance traditionnelle

Les stablecoins, lien entre l’univers crypto et la finance traditionnelle

6 avril 2023

Temps de lecture 3 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Lorsque Satoshi Nakamoto propose la création de Bitcoin en 2008, il le présente comme un système de paiement électronique en espèces. Mais force est de constater que quatorze ans plus tard, Bitcoin et les autres crypto-actifs qui l’ont suivi sont encore très peu utilisés comme moyens de paiement au quotidien. La principale raison de ce semi-échec est la volatilité de ces actifs.

 

Pour un commerçant, accepter les paiements en Bitcoin représente encore aujourd’hui un risque, dans la mesure où le valeur du paiement qu’il a reçu peut varier assez rapidement à la hausse comme à la baisse, ce qui peut rapidement représenter de gros problèmes au plan comptable. On estime actuellement à environ 100 millions de dollars les achats réalisés en crypto-actifs par an, alors qu’il y a plus de 10 milliards de dollars échangés sur le marché chaque jour.

Mais encore plus important, beaucoup de personnes achètent des bitcoins dans une logique d’investissement, en espérant que le cours monte pour faire un profit. Cela n’a alors pas de sens de vouloir les dépenser, et la plupart des personnes préfèreront ainsi conserver leurs bitcoins et dépenser leurs euros. On peut citer la loi de Gresham, selon laquelle “la mauvaise monnaie chasse la bonne”, c’est-à-dire que les personnes préfèrent dépenser la monnaie qu’ils considèrent comme ayant le moins de valeur. Et ceci est d’autant plus vrai dans un contexte économique où l’euro et le dollar subissent une inflation significative.

 

Il est possible que la valeur de Bitcoin se stabilise un jour, ce qui lui redonnerait potentiellement de l’intérêt en tant que monnaie d’échange. Mais en attendant, d’autres projets crypto ont pris l’initiative sur ce point. On les appelle collectivement des stablecoins. L’idée est de pouvoir disposer de la technologie blockchain pour effectuer des échanges, donc de profiter de sa rapidité et de sa flexibilité, tout en utilisant des actifs dont le cours reste fixe par rapport à un sous-jacent, la plupart du temps le dollar.

 

L’utilité des stablecoins est multiple pour l’écosystème crypto. Tout d’abord, ils peuvent servir à effectuer des paiements sans avoir de problèmes de liquidité, et un nombre croissant d’entreprises y ont recours à l’heure actuelle. En effet, un paiement via le système classique SWIFT hors Union Européenne peut prendre plus d’une semaine à être exécuté et surtout  n’empêche pas une annulation possible. Avec des stablecoins, comme tout autre actif sur la blockchain, le paiement est réalisé en quelques minutes au maximum, sans possibilité d’annulation.

Pour les traders c’est aussi un avantage certain : l’utilisation des stablecoins permet de quitter une position sur le marché en Bitcoin par exemple, sans devoir repasser par l’euro et un compte bancaire classique. Cette flexibilité est appréciée de beaucoup d’investisseurs, et permet de sortir et de rentrer du marché en quelques secondes.

 

Les stablecoins sont également fréquemment utilisés dans le domaine de la finance décentralisée, en particulier dans les services de change comme Uniswap. Là encore, ils permettent de simplifier les échanges, en proposant des paires de devises où seulement l’une est volatile.

 

Enfin, il faut rappeler que sur le plan fiscal, les investisseurs sont tenus de payer des taxes  sur les profits réalisés sur le marché des crypto-actifs lorsqu’ils convertissent leurs avoirs en euros. Il est donc possible d’utiliser les stablecoins pour ne pas générer cet événement fiscal, pour les investisseurs qui ne souhaitent pas sortir immédiatement du marché. L’avantage majeur de ce système est que si des pertes sont réalisées par un investisseur, elles permettent de lisser les profits précédents sans avoir cristallisé les gains, donc les taxes à régler.

 

Il existe une quarantaine de stablecoins sur le marché en 2023. La plupart sont basés sur le dollar mais il en existe aussi sur l’euro ou la livre sterling. Ces stablecoins sont aujourd’hui les crypto-actifs les plus échangés au quotidien.

 

La question principale est bien évidemment : comment garantir qu’un actif conserve une valeur stable dans un marché où tous les cours sont déterminés par l’offre et la demande ? Trois modèles ont été proposés par les différents projets qui se sont lancés dans cette aventure : les stablecoins basés sur des réserves en monnaie fiduciaire, ceux basés sur des réserves en crypto-actifs et enfin les stablecoins algorithmiques.

 

Nous publierons prochainement des articles détaillant le fonctionnement de ces différentes alternatives, avec des exemples. Notre objectif est de proposer une description détaillée des différents projets, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !