This website is available in your language EN   EN Close

Académie. > Parcours Académie > Approfondir – Les différents types de tokens

Approfondir – Les différents types de tokens

28 août 2023

Temps de lecture 6 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Les standards ERC (Ethereum Request for Comments) jouent un rôle essentiel au sein de l’écosystème Ethereum en définissant des protocoles et des conventions pour la création et l’interaction des tokens et des smart contracts. Ces standards servent de bases techniques et de lignes directrices pour garantir une interopérabilité fluide entre différentes applications, plateformes et portefeuilles fonctionnant sur la blockchain Ethereum.

 

Ils permettent aux développeurs de créer des actifs numériques normalisés et des applications décentralisées cohérentes, tout en favorisant une adhésion à des pratiques de sécurité et de compatibilité.

 

Les normes ERC ont contribué à façonner l’économie de la blockchain en permettant la création de jetons interchangeables (ERC-20), de jetons non fongibles uniques (ERC-721) et de jetons semi-fongibles (ERC-1155), ouvrant la voie à l’innovation, à la tokenisation d’actifs et à de nouveaux modèles commerciaux au sein de l’univers blockchain.

 

L’écosystème de la blockchain Ethereum dépend fortement des normes ERC (Ethereum Request for Comments). Sur le réseau Ethereum, ces normes offrent un ensemble d’instructions et d’exigences pour le développement et l’utilisation de jetons, de smart contracts et d’autres applications basées sur la blockchain.

 

Les normes ERC, qui donnent aux développeurs un vocabulaire commun et un ensemble de bonnes pratiques à respecter, ont joué un rôle crucial dans la croissance et l’acceptation du réseau Ethereum. L’histoire des normes ERC, leur importance pour l’écosystème Ethereum et certaines des normes ERC les plus utilisées aujourd’hui seront abordées dans cet article.

 

La norme ERC-20, abréviation d’« Ethereum Request for Comments 20 », représente l’un des standards les plus importants et influents au sein de l’écosystème Ethereum. Introduite par Fabian Vogelsteller en 2015, cette norme établit un ensemble de règles et d’interfaces pour la création et l’interaction des jetons (tokens) sur la blockchain Ethereum. L’une des caractéristiques les plus marquantes d’ERC-20 est son niveau élevé d’interchangeabilité et d’interopérabilité : les jetons conformes à cette norme peuvent être facilement échangés et utilisés entre différentes applications, portefeuilles et plateformes, ce qui a contribué à l’essor de la finance décentralisée (DeFi) notamment.

 

ERC-20 spécifie six fonctions obligatoires que chaque contrat de jeton doit mettre en œuvre : totalSupply, balanceOf, transfer, transferFrom, approve et allowance. Ces fonctions permettent de gérer les soldes des jetons, les transferts entre comptes et l’approbation de tiers pour effectuer des transferts en notre nom. Grâce à cette standardisation, les développeurs peuvent créer des applications et des services qui utilisent différents types de jetons ERC-20 sans avoir à réinventer la roue à chaque fois, ce qui a grandement favorisé l’expansion de l’écosystème Ethereum.

 

Cependant, il est important de noter que la norme ERC-20 n’est pas sans ses limitations. Par exemple, les contrats conformes à ERC-20 peuvent être sujets à des problèmes de sécurité s’ils ne sont pas correctement implémentés, comme des vulnérabilités de type “overflow” ou “underflow” dans la gestion des soldes. De plus, les contrats ERC-20 ne gèrent pas nativement certaines fonctionnalités avancées, telles que le regroupement (batching) de transactions ou les interactions complexes avec d’autres contrats. Cependant, il est important de noter que si des failles sont trouvées dans la norme ERC-20, tous les contrats ERC-20 seraient compromis.

 

Au fil du temps, d’autres normes ERC ont été proposées pour améliorer certaines de ces limitations ou pour offrir des fonctionnalités spécifiques, comme ERC-721 pour les jetons non fongibles (NFT) et ERC-1155 pour les jetons multi-classes. Néanmoins, malgré l’apparition de ces nouvelles normes, ERC-20 reste un pilier central dans l’écosystème Ethereum et continue d’être largement utilisé pour la création et l’échange de jetons.

 

La norme ERC-721 représente une évolution majeure dans le domaine des jetons sur la blockchain Ethereum. Introduite en 2017 par William Entriken, Dieter Shirley, Jacob Evans, Nastassia Sachs et Nate Rush, cette norme propose un modèle de jeton non fongible (NFT) qui permet la représentation indivisible et unique d’actifs numériques sur la blockchain (il existe également des jeux NFT comme Axie Infinity). Contrairement aux jetons ERC-20 qui sont interchangeables, un jeton ERC-721 n’est pas fongible. Cela signifie que chaque jeton ERC-721 possède sa propre identité et ses caractéristiques uniques, ce qui en fait le choix idéal pour la représentation d’œuvres d’art numériques, de propriétés virtuelles et d’autres actifs uniques.

 

L’aspect fondamental de la norme ERC-721 réside dans la mise en œuvre des fonctions de base comme name, symbol, totalSupply, balanceOf et ownerOf. Cependant, la fonction la plus cruciale est celle qui permet de transférer la propriété d’un NFT d’une adresse à une autre : safeTransferFrom. Cette fonction garantit que la transaction ne sera réalisée que si l’acheteur est prêt à accepter le NFT et que le vendeur est prêt à le transférer, évitant ainsi les pertes accidentelles de NFT.

 

La norme ERC-721 a ouvert la voie à l’explosion des applications NFT, qui ont trouvé des cas d’utilisation variés, allant des jeux vidéo aux œuvres d’art numériques en passant par la tokenisation d’actifs réels ou encore la lutte contre la fraude. Les NFT ont permis aux créateurs de monétiser leur contenu de manière inédite et ont également soulevé des questions sur la propriété numérique et la valeur des actifs numériques.

 

Cependant, il est important de noter que la norme ERC-721 n’est pas dépourvue de défis. La complexité technique des NFT et les coûts élevés de gas sur la blockchain Ethereum ont suscité des débats sur la durabilité de cette technologie à long terme. En outre, l’interopérabilité entre différents contrats ERC-721 peut être plus complexe que pour les jetons ERC-20 en raison de la nature unique de chaque NFT.

 

Malgré ces défis, la norme ERC-721 a laissé une empreinte durable dans l’écosystème blockchain, stimulant des innovations continues dans le domaine des actifs numériques uniques et des applications décentralisées.

 

La norme ERC-1155, introduite par Enjin (cours Enjin) en 2017, apporte une approche novatrice à la création de jetons sur la blockchain Ethereum. Contrairement aux normes ERC-20 et ERC-721, ERC-1155 permet de regrouper plusieurs types de jetons différents au sein d’un même smart contract. Cette caractéristique offre une flexibilité considérable aux développeurs et aux utilisateurs en permettant la création de collections de jetons variés sous une seule adresse. Les contrats ERC-1155 contiennent des fonctions clés comme balanceOf, safeTransferFrom, et onERC1155Received, qui facilitent la gestion et le transfert des jetons.

 

Le véritable avantage d’ERC-1155 réside dans son efficacité en termes de coûts et de ressources. Contrairement à ERC-721, où chaque NFT nécessite un contrat unique, ERC-1155 permet d’économiser considérablement sur les frais de déploiement et de gas en regroupant plusieurs jetons dans un seul contrat. Cela le rend idéal pour les jeux et les applications où de multiples actifs avec des propriétés distinctes sont nécessaires.

 

Un autre élément clé d’ERC-1155 est la notion de “jeton semi-fongible” ou “semi-fungible token”. Contrairement aux NFT totalement uniques, les jetons semi-fongibles peuvent avoir des attributs qui peuvent varier en quantité, tels que des cartes de jeu avec différents niveaux de rareté. Cette fonctionnalité offre une flexibilité supplémentaire pour créer des modèles économiques plus complexes.

 

Cependant, ERC-1155 ne manque pas de susciter des débats. Certains craignent que la standardisation ne puisse compromettre la singularité des NFT, tout en soulevant des questions concernant la complexité accrue dans les smart contracts. De plus, bien que de plus en plus adoptée, la norme peut ne pas être aussi familière que les normes ERC-20 et ERC-721 pour les utilisateurs.

Malgré ces discussions, ERC-1155 a réussi à gagner une place solide dans l’écosystème Ethereum. Sa capacité à rationaliser les coûts et à offrir une variété de types de jetons sous une seule structure a suscité l’intérêt des développeurs de jeux, des marchés NFT et d’autres applications décentralisées, tout en contribuant à la diversification et à l’innovation continues au sein de la blockchain Ethereum.

 

Enfin, la norme ERC-1400 créée en 2018 a pour but d’établir un standard pour les security tokens contrairement aux normes antérieures qui se focalisent sur les utility tokens.

 

Pour rappel, un utility token est la forme la plus répandue de token dans l’écosystème. Il permet à son détenteur de profiter de fonctionnalités du projet qui leur sont réservées.

Un security token, lui, représente une part de propriété dans le projet. Ce type de token peut s’apparenter à une action d’entreprise.

 

L’objectif de cette norme est de fournir un socle commun pour l’élaboration des security tokens comme a pu l’être la norme ERC-20 pour les utility tokens. Ce socle commun permet alors le développement plus rapide et efficace de solutions pour les différents protagonistes (investisseurs, projets, exchanges, etc.).

 

Une fonction intéressante de la norme ERC-1400 est la possibilité d’avoir une bibliothèque associée au token pour répertorier par exemple le white paper, des documents juridiques, etc. Une autre fonction permet de déterminer si un transfert va pouvoir aboutir ou non. Si ne le peut pas, la fonction renvoie les raisons de l’échec.

 

En garantissant la compatibilité avec d’autres projets basés sur Ethereum, les normes ERC ont permis aux développeurs de simplifier la création et le déploiement de nouvelles applications sur le réseau Ethereum. Elles ont contribué au développement d’un langage standard et d’un ensemble de bonnes pratiques pour la création d’applications décentralisées, ce qui a favorisé l’innovation et l’expansion du secteur de la blockchain.

 

Les normes ERC seront un élément clé du processus de développement au fur et à mesure que l’écosystème Ethereum se développera et grandira. Ils soutiennent le développement d’applications sûres et interopérables et cherchent à maintenir le réseau Ethereum en tant qu’écosystème prospère pour de nombreuses années à venir.

 

Les normes ERC sont de plus en plus spécifiques et les plus récentes sont créées pour des utilisations de niche dans la mesure où elles sont extrêmement précises dans leurs objectifs et utilités.

 

Ces normes, reconnues dans tout l’écosystème ont inspiré d’autres blockchains telles que la BNB Chain avec ses normes BRC ou encore la blockchain Tron avec ses normes TRC.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !