This website is available in your language $languageName   EN Close

Solidarité Ukraine, nous accompagnons vos dons.  En savoir plus

Académie. > Blockchain > Tout savoir sur le minage de cryptomonnaies

Tout savoir sur le minage de cryptomonnaies

28 juin 2019

temps de lecture 4 minutes

avatar-auteurJulien Moretto

Partagez cette article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Dans le monde des cryptoactifs, on entend souvent parler de minage, cette activité qui peut rapporter de confortables revenus en cryptoactifs. Mais elle est loin d’être évidente à mettre en place. 

  • Comment miner des cryptomonnaies ? 
  • De quel matériel ai-je besoin ? 
  • Est-ce rentable ? 

Nous allons voir qu’il s’agit surtout d’une activité devenue extrêmement concurrentielle qui nécessite des calculs préalables complexes pour prévoir sa rentabilité.

À l’origine, les cryptomonnaies sont des systèmes de paiement décentralisés. L’émission de ces monnaies et les décisions les concernant ne sont pas décidées par une banque centrale ou par un acteur unique mais par un réseau de machines interconnectées. 

Le minage est l’activité qui consiste, à l’aide de matériel informatique, à vérifier et enregistrer des transactions sur une blockchain. La plupart du temps, le protocole informatique prévoit une rémunération pour ces mineurs, sous la forme de création monétaire de l’actif en question.

Le minage consiste, à l’aide de matériel informatique, à vérifier et enregistrer des transactions sur une blockchain en les rendant immuables.

Chaque mineur est en compétition avec les autres. Pour ‘’graver’’ un nouveau bloc de transactions dans la blockchain, il est nécessaire de résoudre un problème cryptographique.
Le premier ordinateur à trouver la solution au problème valide ces transactions, et reçoit la récompense prévue. Bien souvent, les mineurs s’organisent en groupes appelés pools qui se répartissent les récompenses si l’un d’entre eux est l’heureux élu.

Comment miner des cryptomonnaies ?

Il suffit d’installer un logiciel sur un ordinateur qui utilisera un processeur ou une carte graphique, afin de résoudre des problèmes cryptographiques. Plus le processeur ou la carte graphique sont puissants, plus la puissance de calcul sera forte. Une puissance de calcul élevée permet d’améliorer les performances de minage mais engendre des coûts plus élevés, notamment en énergie.

Pour miner, il faut installer un logiciel de minage qui utilisera une carte graphique ou un processeur.

Prenons le cas des deux cryptomonnaies les plus connues, Bitcoin et Ethereum.

Le matériel pour le minage de Bitcoin

Pour miner du Bitcoin, vous aurez besoin de machines appelées ASICs, qui sont des ordinateurs spécialisés qui ne font qu’une tâche, le minage, mais la font très efficacement. Il est en théorie possible de miner du Bitcoin avec un ordinateur classique, mais sa puissance sera ridicule face au plus modeste des ASICs. Ce matériel s’achète en général en ligne, voire directement auprès des fabricants chinois. Ce sont des machines chères, et la demande actuelle est telle qu’il est extrêmement difficile de s’en procurer.

Le matériel pour le minage d’Ethereum

En ce qui concerne Ethereum, c’est un peu plus simple, dans la mesure où il faut utiliser des cartes graphiques connectées à un PC pour le miner. On peut les trouver sans trop de difficulté dans des magasins d’informatique ou sur des sites d’e-commerce.

La rentabilité d’une opération de minage peut être complexe à calculer. Prenons un exemple : les cartes vidéo nVidia RTX 3060 sont actuellement très prisées pour miner sur Ethereum. On mesure habituellement la capacité de minage d’une carte vidéo par le nombre de Hashs par seconde. Une RTX 3060 affiche ainsi une impressionnante capacité de 48 MH/s.

Mais il ne faut pas oublier le coût principal que cette activité engendre, à savoir l’électricité. La vraie mesure de l’efficacité d’une carte est donc à mesurer en MH/s/W (megahash par seconde par watt, ou plus exactement megahash par seconde-watt). Pour notre RTX 3060, on atteint ainsi 0.28 MH/s/W, chiffre qui définit sa rentabilité brute.

Le minage peut-il devenir une activité rentable ?

À l’heure actuelle (novembre 2021), en tenant compte des coûts d’électricité, une carte graphique RTX 3060 peut rapporter environ 2 à 3 euros par jour. Sur un mois, on peut donc atteindre presque une centaine d’euros, ce qui n’est pas négligeable, surtout si on multiplie le nombre de cartes. Mais ce matériel a un coût, environ 900€, auxquels s’additionne un processeur, de la mémoire, et tout ce qui est nécessaire pour construire un PC.

En gros, il faut compter une année entière pour rentabiliser l’achat du matériel, à la suite de quoi il est possible de voir les premiers bénéfices, en gardant à l’esprit la valeur éventuelle de revente qui peut être engendrée, mais également son obsolescence : de nouvelles cartes sortent chaque année, toujours plus puissantes.

La question se pose alors : faut-il investir dans du matériel qui, au bout d’un an, nous permet juste de revenir à notre point de départ ou bien acheter des cryptoactifs ? Force est de constater que pour la plupart des années, les revenus engendrés par la simple détention de cryptoactifs sont bien supérieurs au revenu que le minage en tant qu’activité individuelle peut engendrer.

Le cloud mining pour miner efficacement en 2022 ?

Ce nouveau service offre la possibilité de miner des cryptomonnaies sans devoir acheter de matériel. Le principe du cloud mining est le suivant : une entreprise investit dans le matériel nécessaire pour miner efficacement et propose aux particuliers des contrats pour ‘’louer’’ sa puissance de calcul. Bienvenue dans l’ère du cloud mining.

Le cloud mining offre la possibilité de miner des cryptomonnaies sans devoir acheter de matériel

Au niveau mondial, les entreprises de cloud mining s’installent dans les pays qui proposent un faible coût de l’électricité. Pour le particulier, cela paraît très avantageux au premier abord, car il n’investit pas dans le matériel nécessaire, ne subit pas les désagréments du minage à domicile (bruit, chaleur, consommation), et son contrat est conclu en quelques clics.

Même dans le cadre du cloud-mining, il n’y a donc pas de solution miracle. De nombreuses recherches sont nécessaires au préalable, notamment pour connaître le sérieux de l’entreprise, pour savoir si les cryptomonnaies proposées sont intéressantes à miner et pour faire des simulations de rentabilité.

Si dans le passé il était envisageable pour un particulier d’investir dans du matériel informatique pour gagner de l’argent avec le minage, une telle proposition est aujourd’hui très difficile à maintenir, principalement à cause d’acteurs professionnels qui saturent le marché avec une puissance de calcul colossale. Il nous apparaît qu’une bien meilleure proposition est d’investir dans les cryptomonnaies, dont la valeur peut évoluer suffisamment rapidement pour offrir des gains beaucoup plus appréciables que par le biais du minage.

Vous aimerez aussi.

C’est quoi, le bear market ?

C’est quoi, le bear market ?

Depuis novembre 2021, le marché des crypto-actifs est entré dans un cycle baissier jamais vu auparavant. Un véritable « hiver crypto » qui pousse certains investisseurs à se poser de vraies questions sur la solidité du système. Pourtant, cette correction peut aussi...

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.