Académie > Bitcoin > Liquid Bitcoin : des transferts rapides et sûrs ?

Liquid Bitcoin : des transferts rapides et sûrs ?

12 octobre 2018

temps de lecture 3 minutes

avatar-auteurManuel Valente

Blockstream lance la plateforme Liquid, première implémentation d’une sidechain sur Bitcoin, un système qui permet de réduire considérablement les problèmes de latence et permet une scalabilité bien plus importante, tout en assurant un certain niveau de décentralisation et de sécurité.

Les sidechains sont des blockchains paramétrées de manière à contourner les limitations connues sur les blockchains traditionnelles comme Bitcoin ou Ethereum qui, elles,  favorisent avant tout un fort degré de sécurité et de résistance aux attaques et à la censure.

L’avantage d’une sidechain est qu’elle est étroitement liée à la blockchain publique et, de ce fait, bénéficie en partie de sa stabilité et de sécurité. Pour utiliser la plateforme Liquid, il faudra mettre en séquestre une quantité de bitcoins, que vous pouvez acheter au préalable sur Coinhouse. Ces bitcoins feront office de collatéral pour créer un nombre équivalent de liquid bitcoins sur la sidechain. Pour récupérer les bitcoins verrouillés, la destruction des liquid bitcoins correspondants sera nécessaire.

Quelles améliorations sont apportées par Liquid et les sidechains ?

Comme dans tout système informatique, il y a des compromis à faire dans le paramétrage des Blockchains : plus le degré de décentralisation est fort, plus le réseau est résistant, mais plus il est lent.

Bitcoin favorise la robustesse de son réseau, mais les transactions ne sont confirmées qu’une fois toutes les dix minutes en moyenne et le nombre de transactions est sévèrement limité à moins de dix par seconde. En outre, les spécificités de Bitcoin ne permettent pas l’élaboration de smart contracts complexes comme sur Ethereum ou l’échange d’actifs tokenisés.

Certains projets de Blockchains sont nés de la promesse de régler ces limitations, en favorisant la vitesse du réseau via une centralisation accrue comme EOS, ou en remplaçant le concept de blockchain ouverte par des systèmes de bases de données permissives comme Ripple.

Les sidechains permettent d’implémenter ces nouvelles propositions de valeur tout en s’appuyant sur l’actif Bitcoin qui a déjà démontré la fiabilité de sa technologie. Elles peuvent même être interopérables. Alors que l’on parle de liquid Bitcoin aujourd’hui, il est possible de tokeniser n’importe quel type d’actif sur Liquid.

sidechain bitcoin liquid bitcoin

Liquid et son système de ‘’fédération forte’’ pour des transactions rapides

Liquid décrit un système de “fédération forte” qui permet d’utiliser un système de signatures des blocs plus efficace que le processus de minage de Bitcoin. Le système de preuve de travail n’est plus nécessaire ici car il suffit qu’une majorité prédéfinie d’acteurs signent un bloc pour que celui-ci soit considéré comme valide.

Les blocs de la sidechain Liquid peuvent être aussi rapides que le temps de transmission des données entre les fédérateurs, et sont générés à intervalles réguliers et prévisibles. Un seul fédérateur mine un seul bloc à un moment donné. Une simple confirmation peut donc être considérée comme irréversible.’

Des transactions plus rapides et des actifs moins volatiles

Si le système de fédération venait à échouer, un système de récupération des bitcoins sur la blockchain mère peut être enclenché, et constitue une sécurité supplémentaire indéniable comparé aux actifs qui ne reposent que sur leur propre blockchain permissive.

Pour plus de détails, un papier a été publié par Blockstream: “Strong Federation: An Interoperable Blockchain Solution to Centralized Third Party Risks

Le proposition de valeur de Bitcoin s’enrichit

Liquid apporte de nouveaux usages à Bitcoin, en proposant une solution intermédiaire, pas aussi décentralisée que la blockchain Bitcoin, mais ne reposant tout de même sur aucune entité centrale.

D’ailleurs, pourquoi cherche-t-on absolument à enlever le tiers de confiance ? Cette question est bien adressée par l’équipe de Blockstream qui explique que “la Fédération Forte peut enlever l’élément de confiance dans le processus de revendication de propriété, empêcher la transaction d’actifs non collatéralisés, tout en permettant un audit constant par les membres fédérateurs existants et nouveaux du système. De plus, la propriété des actifs peut être prouvée et vérifiée publiquement.

D’un point de vue purement pratique, Liquid permet de réduire la latence entre les transactions, d’attirer de nouveaux acteurs et d’augmenter la liquidité de Bitcoin. Plus de liquidité, moins de volatilité, un pas de plus vers une adoption plus globale de la technologie.

L’actif de la sidechain  suit la valeur de Bitcoin, sa volatilité sera donc moins forte que les actifs natifs des blockchains plus petites, ce qui constitue un facteur différenciateur important et répond à une demande de stabilité croissante. Au final, Liquid, c’est peut être le nouveau Ripple.

Vous aimerez aussi.

Pourquoi utiliser Bitcoin ?

Pourquoi utiliser Bitcoin ?

28 avril 2021

temps de lecture 2 min

avatar-auteurJulien Moretto

Bitcoin est un système alternatif décorrélé des systèmes financiers traditionnels. Avec Bitcoin, pour la première fois, la monnaie n’est pas sous contrôle des Etats ou des banques. Utiliser Bitcoin, c’est se reposer sur un système transparent régi par...

Comment fonctionne Bitcoin ?

Comment fonctionne Bitcoin ?

28 avril 2021

temps de lecture 5 min

avatar-auteurManuel Valente

Pour faire simple, Bitcoin est un réseau de paiement novateur et une nouvelle forme d’argent. Cette technologie s’ancre dans la dynamique initiée par l’internet, qui a permis la décentralisation de l’information et l’instantanéité des communications à travers le...

Devenez un investisseur averti !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.