This website is available in your language EN   EN Close

Académie. > Avantages et limites de la finance décentralisée

Avantages et limites de la finance décentralisée

28 août 2023

Temps de lecture 3 minutes

Canelle de Balasy

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

La première génération de crypto-actifs, menée par le Bitcoin, n’a fondamentalement comme intérêt que de proposer des services d’échange, ayant été construits sur le modèle de monnaie classique. Elle permet cependant à des investisseurs de pouvoir prendre des positions à la hausse comme à la baisse, en fonction de l’évolution technologique de ces derniers et des nouvelles plus ou moins positives les concernant.

 

L’avènement d’Ethereum, avec la notion de smart contracts, a permis le développement de services plus complexes, qui répliquent la plupart du temps ce qu’on peut trouver dans le domaine de la finance classique. Les services les plus fréquemment fournis en finance décentralisée sont le prêt/dépôt, la gestion de stablecoins , l’assurance et l’échange entre crypto-actifs.

 

L’ensemble de ces services peut très bien être géré par des entreprises centralisées et, de fait, beaucoup d’entre elles les proposent déjà. Pourtant, on a pu voir l’émergence de la finance décentralisée, surtout depuis 2020, car les services qu’elle propose présentent un certain nombre d’avantages par rapport aux entreprises centralisées.

Sites utiles du DYOR

 

Pour répondre à ces questions, n’hésitez pas à vous aider des sites suivants. La liste n’est pas exhaustive et il est nécessaire de faire vos recherches sur des sites d’informations pour répondres aux questions de votre DYOR : 

 

  • Coinmarketcap : Site largement utilisé pour obtenir des informations sur les crypto-monnaies. Il fournit une liste exhaustive de milliers de crypto-monnaies avec des détails tels que leur prix, leur capitalisation boursière, leur volume de trading et leur évolution historique. 
  • DefiLlama : Site qui fournit des données sur l’écosystème DeFi, notamment la TVL, les volumes de transactions et les prix des crypto-monnaies.
  • Messari : Site de recherche et de données qui fournit des informations sur le marché des crypto-monnaies.
  • CoinGecko : CoinGecko est un site web similaire à CoinMarketCap, mais qui fournit également des informations plus détaillées, telles que les whitepapers des projets, les métriques de développement et les plateformes d’échanges.
  • DappRadar : DappRadar est un site qui fournit des données sur les applications décentralisées (dApps). Les données de DappRadar incluent les volumes de transactions, les utilisateurs actifs et les dApps les plus populaires.
  • Blockchair : Blockchair est un site qui fournit des données sur les blockchains, notamment les blocs, les transactions et les adresses. Les données de Blockchair sont très détaillées, et elles peuvent être utilisées pour analyser le fonctionnement des blockchains.

L’académie de Coinhouse : plateforme d’apprentissage en ligne qui propose des formations sur les crypto-monnaies, la blockchain et la finance décentralisée.Les formations de l’académie de Coinhouse sont dispensées par des experts du secteur et sont accessibles à tous, quel que soit votre niveau de connaissances.

Le problème principal est que ce sont des projets récents, et on a pu voir des hacks relativement fréquents. Les autres problèmes concernent les limites inhérentes à ces applications décentralisées. Comme elles fonctionnent directement sur la blockchain, elles ne permettent pas d’utiliser des monnaies fiduciaires comme l’euro ou le dollar, au mieux des stablecoins les représentant. Un primo-arrivant sur le marché a donc besoin d’utiliser une plateforme centralisée pour changer ses euros en crypto-actifs. Ensuite, il pourra les utiliser sur les plateformes de finance décentralisée.

 

L’autre problème fondamental est l’effet de silo dans une blockchain particulière: les applications de finance décentralisée sur Ethereum ne peuvent pas communiquer avec celles sur Avalanche ou sur Polygon, et ne peuvent pas utiliser des fonds en Bitcoin. Des projets comme Polkadot travaillent à résoudre cette problématique d’interconnectivité mais ne sont pas encore mûrs pour le faire.

 

Enfin, la problématique de l’identification des utilisateurs est présente : si certains considèrent qu’utiliser une plateforme de finance décentralisée sans devoir s’authentifier autrement que par le biais d’un portefeuille crypto est un avantage, les autorités considèrent que cela représente un risque de conformité important, et beaucoup d’entreprises ne voudront pas s’aventurer ce domaine pour cette raison.

 

Malgré toutes les fonctionnalités intéressantes des plateformes décentralisées, elles ne pourront pas remplacer les plateformes centralisées. Toutefois, elles offrent des services additionnels intéressants, en particulier pour les investisseurs crypto les plus techniquement avancés, et pourraient gagner en popularité à mesure que les défis technologiques et réglementaires sont surmontés.

Avec le compte Premium de Coinhouse, la crypto n’aura plus de secrets pour vous. Un accompagnement construit sur-mesure, pour vous apporter toutes les connaissances et les conseils de nos experts afin de tout savoir de la crypto et de maîtriser vos investissements. Le compte premium de Coinhouse, ce sont des contenus exclusifs toutes les semaines, des formations et des webinaires réguliers, une formation initiale en direct pour maîtriser l’intégralité des bases crypto, et des rendez-vous fréquents avec votre chargé de compte pour gérer votre portefeuille.

Vous aimerez aussi.

Devenez un investisseur averti !