Académie. > Altcoins. > Qu’est-ce que le Stellar Lumens (XLM) : projet, crypto, prévision…

Qu’est-ce que le Stellar Lumens (XLM) : projet, crypto, prévision…

4 juin 2019

temps de lecture 7 minutes

avatar-auteurJulien Moretto

Partagez cet article

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share on Instagram
Share on Whatsapp

Stellar Lumens est un réseau de paiement qui permet aux institutions financières, entreprises ou particuliers de s’envoyer des fonds sous la forme de l’actif natif XLM ou bien sous la forme d’IOUs, des représentations numériques de n’importe quel actif sur le réseau Stellar. Il s’agit également d’un réseau d’échange de devises qui permet de convertir sa monnaie virtuelle ou fiduciaire, et de réaliser des transferts d’argent aux quatre coins du monde.

Lancée le 31 juillet 2014, cette plateforme est co-fondée par un ancien avocat, Joyce Kim, et par Jeb McCaleb. Ce dernier est un pionnier de l’écosystème Bitcoin connu pour avoir créé la place de marché Mt.Gox ainsi que pour avoir co-fondé Ripple.

Jeb McCaleb décide de créer Stellar après des dissensions avec Chris Larsen, également co-fondateur de Ripple, concernant la direction que prend le projet, affirmant particulièrement qu’il n’est pas sain qu’une entreprise soit à la tête d’un tel système de paiement, et qu’il faut mettre en place un véritable réseau pair à pair non centralisé, et ne dépendant pas d’une poignée d’actionnaires. 

Stellar a été créé pour mettre en place un véritable réseau pair à pair non centralisé, ne dépendant pas d’une poignée d’actionnaires

Soutenu par la Stellar Development Foundation (fondation à but non lucratif), Stellar est le nom de la plateforme, mais aussi de la blockchain du projet qui est composée de deux grandes entités : l’une servant à faciliter les transactions et l’autre à émettre des crédits. Chaque action est facilitée par la présence d’ancres (anchors en anglais) qui sont capables de réaliser très rapidement les conversions nécessaires en devises pour chaque transaction.

Appelée d’abord Stellar, la monnaie crypto se nomme Lumens depuis 2015 sur le marché de la cryptomonnaie. Si comme Ripple, Stellar Lumens émet à la fois des IOU (I Owe You) qui sont des sortes de reconnaissance de dette, et un token de valeur (le Lumen, dont le symbole est XLM), son offre est davantage tournée vers des utilisateurs particuliers que vers des institutions.

Stellar a été créé à l’origine davantage pour les particuliers que pour les institutions.

 

Que peut-on faire avec Stellar et ses Lumens ?

Stellar est un réseau financier décentralisé open source (ouvert à tous) faisant à la fois office de plateforme de paiement, de plateforme d’échange de monnaies numériques en monnaies fiduciaires (et inversement), et de plateforme d’émission de crédits.

De par son faible coût et sa rapidité, Stellar Lumens facilite les paiements et les transferts internationaux de devises, et les rend accessibles aux investisseurs de tous niveaux de revenu, situés aux quatre coins du monde. Même si ce n’est pas son but premier, Stellar Lumens permet également à des institutions (institutions financières, entreprises…) d’être reliées entre elles plus rapidement et à moindre coût. Le réseau Stellar permet à n’importe qui de pouvoir faire des transferts transfrontaliers et d’échanger ses cryptos en devises sans passer par un intermédiaire (broker, plateforme d’exchange, plateforme en ligne de CFD…).

Mis à part l’échange de valeurs sous la forme de lumens (XLM), le réseau Stellar permet à n’importe qui de créer facilement son propre marché en émettant des IOUs.

Par exemple, une banque peut émettre des IOUs représentant un actif qu’elle détient dans ses comptes, comme l’action d’une entreprise par exemple. Le transfert des IOUs est alors facilité par l’architecture du réseau Stellar, avec bien entendu la limite que l’on doit absolument faire confiance en l’émetteur de l’IOU, qui s’engage à échanger à tout moment l’IOU numérique contre l’actif réel. Via ce système d’IOU, un particulier peut procéder à la création de sa propre monnaie virtuelle. En effet, il est assez facile de fonder grâce à Stellar Lumens une crypto, puisque la plateforme permet à la fois de créer un token et de mettre en place une ICO (initial coin offering) qui est la première émission de jetons.

Le réseau Stellar permet à n’importe qui de créer facilement son propre marché en émettant des IOUs

Stellar peut alors être vu comme une place de marché où les différentes monnaies vont pouvoir être échangées très facilement et à coût très faible, de l’ordre de 0.00001 XLM par transaction (soit environ 0,000001 EUR). Les taux de change entre devises sont eux aussi très bas. Il s’agit donc d’une place de marché très économique à utiliser. Si le volume d’échange était très faible à un moment, celui-ci atteignait en juin 2022 les 160 millions de dollars échangés sur 24 heures sur le marché de la cryptomonnaie.

 

Sur quoi repose le réseau Stellar ?

Stellar Lumens repose sur un réseau de serveurs décentralisés qui doivent chacun vérifier les différentes transactions sur la blockchain. Concrètement, un utilisateur de la blockchain qui veut effectuer une transaction doit d’abord déposer ses fonds qui sont transformés en Lumens. Puis si sa transaction est validée, son portefeuille est crédité, et il peut soit demander une transformation de ses cryptos Stellar Lumens dans la devise de son choix, soit procéder à un paiement. Chaque utilisateur (individu, banque, institution étatique…) peut monter son propre serveur décentralisé Stellar afin de remplir le rôle de validateur. Pour vérifier la validité et la sécurité des transactions, Stellar Lumens a tout de même prévu un protocole au-dessus de l’ensemble des validateurs. Il s’agit du Stellar Consensus Protocol (SCP) qui examine et synchronise les transactions sur tout le réseau.

Le réseau Stellar repose sur un réseau de serveurs décentralisés, chargés de valider les transactions.

Si la validation peut donc être faite par des individus, le réseau Stellar est soutenu par un réseau d’acteurs majoritairement composés d’entreprises partenaires qui prennent le rôle de validateurs des transactions. La plus importante à ce jour est IBM qui construit son réseau de paiement « World Wire » sur Stellar depuis 2017. De nombreux partenariats ont continué à être scellés ces dernières années. L’un des plus symboliques est sans doute celui qui lie depuis début 2021 Stellar Lumens au ministère ukrainien de la Transformation Digitale, puisqu’il s’agit d’un partenariat avec un État. Encore plus récemment, c’est l’entreprise de finance digitale Tala, dont le but est d’offrir l’accès aux services bancaires traditionnels à des personnes habituellement exclues du système dans plusieurs pays (Kenya, Mexique, Inde et Philippines), qui est devenue partenaire de Stellar Lumens.

Le réseau Stellar est soutenu par un réseau d’acteurs majoritairement composés d’entreprises partenaires

Contrairement au réseau Bitcoin, la validation des transactions est sujette à un vote: il faut qu’une grande majorité des acteurs reconnaissent les transactions comme légitimes pour que celles-ci soient acceptées et ajoutées à la blockchain. Un tel système assure un certain niveau de décentralisation, mais ce sont les acteurs connus et respectés qui ont le plus de poids. Plus il y aura de serveurs décentralisés créés, plus le réseau sera robuste, et plus l’avenir de Stellar Lumens s’annoncera radieux.

Le réseau Stellar est donc plus centralisé et moins robuste que Bitcoin, mais cette architecture lui permet d’être plus rapide avec des transactions qui sont validées sous cinq secondes et une capacité de traitement de milliers de transactions par seconde.

 

Stellar Lumens face à Ripple

Stellar Lumens est proche de Ripple dans sa conception et dans son idée de mettre en place une bourse décentralisée pour investisseurs, mais les deux plateformes diffèrent en de nombreux points. Premièrement, l’organisation chargée de développer le réseau est une fondation et non pas une entreprise, comme Ripple. Elle avait été chargée de distribuer les 100 milliards d’XLMs créés initialement lors de l’ICO de 2014. 50% de cette somme avaient été versés au fur et à mesure à des particuliers via divers programmes, 25% avaient été donnés à des partenaires qui ont pour rôle de développer l’écosystème Stellar, 20% avaient été donnés aux détenteurs de bitcoins et d’XRP, et enfin 5% étaient revenus à stellar.org pour financer ses coûts de fonctionnement.

Deuxièmement, en plus de ces 100 milliards initiaux, Stellar s’était détourné du modèle économique de Ripple en instaurant une inflation de 1% par an sur l’offre totale, jusqu’à ce que 105 milliards de jetons soient en circulation. Cette inflation ne revenait cependant pas à des mineurs ou des validateurs, mais était redistribuée aux détenteurs d’XLM. Elle a été annulée à partir de 2019 par un vote des utilisateurs de Stellar, puisque le nombre de Stellar Lumens disponibles sur le marché est tombé à 50 milliards. Cette même année, la Stellar Development Foundation avait réduit le niveau de ses parts obtenues en XLM lors de la 1re ICO, afin de laisser une encore plus grande place à la participation de ses utilisateurs.

Les détenteurs de XLM peuvent configurer leur wallet pour recevoir chaque semaine leur part de la création monétaire. Les équipes de Stellar expliquent que ce système permet notamment de contrebalancer les XLMs perdus via pertes de clés ou autres.

Troisièmement, Stellar Lumens repose entièrement sur du code open-source librement consultable, contrairement à Ripple dont les services reposent sur des systèmes dont le code source reste secret.

Aujourd’hui en 2022, la voie prise par Stellar semble commencer à porter ses fruits. Si le jeton XRP de Ripple est dans le top 10 des cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière, à l’inverse des Stellar Lumens, la tendance pourrait être davantage à l’avenir à l’achat de Stellar Lumens que de XRP. L’annonce de MoneyGram (spécialiste des transferts de fonds internationaux entre particuliers) d’arrêter son contrat de partenariat avec Ripple pour développer celui signé avec Stellar en est peut-être un signe avant-coureur.

 

Prévision et avis Stellar Lumens : faut-il investir dans XLM ?

Quand vous achetez du XLM, vous n’achetez pas des parts de la plateforme Stellar, mais bel et bien l’actif natif de la plateforme qui sert principalement à payer les frais de transactions de la plateforme, des frais qui sont proches de zéro.

XLM n’avait pas vocation à être une réserve de valeur ou un véhicule d’épargne comme Bitcoin ou Ethereum. Il fallait une adoption massive de la plateforme Stellar en nombre et en volume de transactions pour voir apparaître une demande importante d’XLM et une appréciation du prix de l’actif. Mais avec de nouveaux gros participants au réseau et un volume de transaction de plus de 100 millions de dollars par jour, les Stellar Lumens se sont fait une place parmi les principales monnaies virtuelles. 25e cryptomonnaie avec une capitalisation en bourse de plus de 2 500 milliards de dollars, Stellar Lumens est une crypto sujette au day trading.

XLM n’avait pas vocation à être une réserve de valeur ou un véhicule d’épargne comme Bitcoin, mais les Stellar Lumens sont devenus des actifs intéressants pour l’investissement de certains traders.

En conclusion, nous pensons que la proposition de valeur du réseau Stellar justifie difficilement une valorisation de marché forte pour cet actif avec l’utilisation actuelle qui en est faite. Le prix des Stellar Lumens n’a d’ailleurs pas pu dépasser ces 4 dernières années son niveau record établi début 2018.

Cependant, le marché des cryptoactifs étant très spéculatif, cela n’empêche pas un certain nombre d’acteurs de spéculer sur le XML sans en comprendre véritablement le fonctionnement. Une proposition de valeur questionnable ne signifie donc pas que l’actif ne puisse effectuer de belles performances sur du court terme. Preuve en est, le cours du XLM a suivi des cycles haussiers et baissiers similaires aux grandes tendances du marché ces derniers mois. De plus, les récents partenariats scellés pourraient mettre de plus en plus la lumière sur Stellar et attirer davantage de particuliers au niveau de l’utilisation de ses services. Dans ce cas-là, nous recommanderions également l’achat de Stellar Lumens dans une optique de moyen ou long terme.

Pour suivre des avis Stellar Lumens mis à jour de manière très régulière, vous pouvez compter sur nos analystes financiers. Coinhouse propose en effet des services Premium pour vous assister dans vos investissements en cryptoactifs. Faites-vous accompagner par un expert pour prendre de meilleures décisions et acquérir une compréhension avancée de l’écosystème. Et si vous souhaitez investir dans le XLM, nos experts vous diront comment acheter des Stellar Lumens, des cryptoactifs disponibles à la fois à l’achat et à la vente chez Coinhouse.

Vous aimerez aussi.

Qu’est-ce que Shiba Inu (SHIB) ?

Qu’est-ce que Shiba Inu (SHIB) ?

Créée en 2020 par le pseudonyme Ryoshi, Shiba Inu est une cryptomonnaie qui se classe dans la catégorie des meme coins, c’est-à-dire des cryptomonnaies initialement conçues comme des blagues. Son nom fait référence à la race de chiens Shiba Inu, utilisée comme symbole...

Qu’est-ce que Aragon (ANT) ?

Qu’est-ce que Aragon (ANT) ?

Aragon est un projet suivi par Coinhouse, qui propose une nouvelle façon de gérer des entreprises et projets, en utilisant les avantages de la blockchain Ethereum. L’équipe, portée par Luis Cuende et Jorge Izquierdo a sorti la semaine dernière la version 0.6 de leur...

Devenez un investisseur averti !